Les catastrophes naturelles

Les plus grosses catastrophes naturelles

 

Les ultras- cyclones

 

La magie du climat : les cyclones

 

Le super volcan de Yellowstone

 

http://lesvolcansdumonde.blog4ever.net/qu-est-ce-qu-un-supervolcan

 

.

 

 

 

Publicités

Irma, José, Katia

.

Depuis la semaine dernière Esteban se passionne pour les ouragans.

​Plusieurs fois par jour, il consulte les sites que son papa lui a mis en favori.

https://earth.nullschool.net/fr/#current/wind/surface/level/orthographic

=-111.08,17.77,1821/loc=-68.846,27.220

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php
 ​
. Il suit la progression et l’évolution de chaque ouragan
(Brin de nature, Calculine et Imagio).

​ . Il observe avec attention la vitesse des vents, la direction du cyclone,
sa force et sa catégorie.

​. Il regarde aussi un certain nombre de vidéos sur le sujet,
que ce soit des documentaires ou les infos de l’évènement en replay sur le net.

​De ce fait c’est tout naturellement que, depuis la semaine dernière,
ses activités portent sur ce sujet :

​- Esteban revoit sa géographie avec sa carte et son crayon leapfrog.
Il retrouve les îles touchées par les ouragans ainsi que la Floride.

​- Il apprend à situer le Mexique, le Costa Rica et l’ensemble des pays
susceptibles d’être touchés par les tremblements de terre (Imagio).

​- A l’aide de ses kaplas (les bâtiments) et de ses billes (les hommes),
il reproduit les scènes vues dans les documentaires
en commentant ce qu’il y a appris :

« Les maisons qui résistent sont rondes, avec des murs épais »

« Les gens qui sont morts n’ont pas été prudents,
ils n’ont pas écouté les alertes … »

« La prochaine fois, ils devront reconstruire des murs entre la mer
et les villes afin de les protéger … construire des maisons en hauteur … »
(Agilo, Mot à mot, Calculine).

​- Avec son papa, il partage l’évolution des cyclones
et en discute en regardant des sites spécialisés sur l’ordinateur (Bout en train).

​- Les mots qu’il écrit sont liés à ce sujet

​ « irma » – « josé » – « katia » – « saint martin » –
la floride … (Mot à mot, Agilo)

 

.

 

Esteban s’organise !

.

Cet après-midi, Esteban exprime le souhait de regarder une vidéo ;
puis, il regardera les Images docs, lira une page de Gafi et écrira.
« OK Esteban ! »

​Nous visionnons donc « La mer poubelle et les écosystèmes » du DVD
« Il était une fois notre terre » – Volume 1.

Ensuite, Esteban

– feuillette plusieurs Images docs
– lit Gafi
​- écrit le mot « tombe » trouvé dans la phrase
​ « Gafi tombe dans la boue »

Il s’y reprend à plusieurs fois afin de l’écrire correctement,
alors que, pour moi, il est bien écrit !
Comme quoi, nous n’avons pas tous la même façon de voir les choses
et qu’il est important qu’il se fie à son ressenti.

.

La rentrée !

.

Ce matin, nous reprenons aussi le chemin de l’école à la maison.

Au programme :

​- réajustement des rituels du lever et du coucher

​- dépôt des déclarations d’instruction en famille
​ . à la mairie pour Monsieur le Maire
​ . à la poste, et en recommandé,
​ pour le Recteur d’Académie

http://laia.asso.free.fr/lettyp.html

​- préparation du pique-nique de « non-rentrée »
​ pour rejoindre les familles IEF du département

​- pique-nique et échanges avec ces familles,
​ au bord d’un lac

​- lecture d’une page de Gafi

​- lecture de plusieurs pages de « Petites leçons de choses »

 

 

.

Des fleurs butinées

.

Après avoir coupé les feuilles chargées de pucerons,
Esteban rema‌rque, sur la haie, des branches qui dépassent et décide de les couper …

​Il commence donc à égaliser quand, tout à coup,
il tombe sur un bourdon entré dans une feuille.

​Il observe avec intérêt sur quelles fleurs l’insecte va butiner
et la façon dont il procède pour récupérer le pollen.

​Il constate que l’insecte choisit des fleurs
où les étamines sont très fournies
plutôt que des fleurs déjà butinées.

​Nous émettons donc l’hypothèse que les fleurs
se fanent peut-être lorsque tout leur pollen a été butiné !

Voici quelques exemples de fleurs butinées ou non !

.

Diptère, hymènoptère … ou coléoptère ?

.

Après s’être intéressé aux cycles de vie,
Esteban va chercher ses insectes pour les classer.

​J’en profite pour reprendre mes cartes « Familles insectes »
et « Disciplines scientifiques ».

​ »Esteban, si on classait, par famille, les insectes qui ont 6 pattes,
une tête, un thorax, un abdomen et des ailes ? »

​Pour savoir à quelle famille ils appartiennent,
nous prenons les insectes en plastique et observons la forme de leurs ailes.

​Certains sont très faciles à reconnaître

– les papillons sont des lépidoptères

​- les mouches, des diptères

​- les coccinelles, les carabes, des coléoptères

– les criquets, des orthoptères

– la libellule est un odonate

​Par contre, nous rencontrons quelques difficultés
avec l’abeille car celle en plastique ne possède
qu’une paire d’ailes …

Nous la classons chez les diptères mais,
en vérifiant sur le net, nous découvrons
qu’elle fait partie de la famille des hyménoptères

http://www.circoweb.net/spip/IMG/pdf/insectes_pollinisateurs_les_4_ordres.pdf

​Après avoir fait appel à Brin de nature, je propose à Esteban
de solliciter Calculine et Imagio, en positionnant, sur le lit,
des insectes ou des animaux avec, en bout de ligne, la carte de la famille
à laquelle ils appartiennent.

 

« Esteban regarde bien ! Ensuite, tu fermeras les yeux
pendant que je déplace certains animaux …
ce sera alors à toi de retrouver ceux qui ne seront pas à leur place ! »

Pour lui permettre d’enregistrer le nom des différentes familles,
et pendant qu’il observe, je lui demande plusieurs fois

​ »Les diptères sont-ils à leur place ?

​ Et les lépidoptères ?

Les arachnides ?

​ Les orthoptères ?

​Esteban adore chercher les intrus et observer.

.

A la découverte de l’or !

.

Toujours passionnés par les pierres précieuses,
nous continuons de visionner « Les chasseurs de pierres précieuses ».

​Aujourd’hui, nous regardons ce documentaire sur l’or

 

.

Des cartes sur les pierres précieuses

.

Toujours sur le filon des pierres précieuses,
et grâce à cette série trouvée sur You tube,
Esteban continue de découvrir la façon dont elles sont extraites

​Dans le reportage, à chaque fois que nous repérons une nouvelle pierre,
je la note et, une fois la vidéo terminée, je réécris
tous les noms en majuscules afin de permettre
à Esteban de les taper sur Powerpoint.

​Ensemble nous cherchons des images et les exportons dans notre dossier.

​Le soir, lorsqu’Esteban est couché, je cherche d’autres infos
pour mettre au verso des cartes.

Voici le résultat

.

Des cacahuètes pour nourrir notre élan de Vie !

.

Hier, en faisant les courses, je me suis demandée

« Qu’est-ce que j’ai besoin de nourrir en moi ? »

Pour une fois, je n’ai pas eu de réponse immédiate,
j’ai donc accepté qu’à ce moment je n’avais pas d’idées …
puis, soudain, j’ai senti que j’avais besoin
de nourrir mon élan de Vie en m’apportant de la nouveauté …
j’ai donc porté mon attention sur des aliments nouveaux
que je pouvais acheter … et j’en ai trouvés …

Et c’est en m’offrant des cacahuètes avec leur coque,
que je me suis fait le plus plaisir.

Esteban qui adore décortiquer les fruits
et légumes … était, lui aussi,  ravi de les découvrir !

En les ouvrant, il s’est tout de suite posé la question
« Comment poussent les cacahuètes ? »

Nous avons, bien sûr, regardé des vidéos sur ‘You tube’
et, passionnés par le sujet, nous avons appris plein de choses.

Ainsi, en me nourrissant de ce dont j’ai besoin,
je nourris également autrui de ce dont il a besoin …
et je l’inspire !

Waouh ! Je suis heureuse de m’être écoutée,
en m’apportant de la nouveauté …
pour me nourrir et nourrir Esteban !

.

Des jus d’oranges … aux agrumes !

.

Mamilie a eu la bonne idée d’acheter
un presse-citrons à Esteban ….

A peine était-il lavé qu’il a pressé
presque tous les citrons de la maison,
pour faire des jus !

Depuis ce matin, il presse les oranges
rapportées par son papa de la Biocoop …

Lui, qui n’était pas amateur de jus d’oranges
avec l’extracteur de jus, là il adore …

Il organise son activité de ‘a à z’ …
Il gère, seul, la préparation des jus à boire
ou du jus de citron pour mettre dans les salades.

Une fois son activité terminée, nous avons tout naturellement
regardé un « C’est pas sorcier » s’y rapportant.

.