Britannia. Aux confins de l’empire

.

Publicités

Une lecture régulière

.

Esteban constate qu’il est préférable pour lui de lire régulièrement.

En effet, il s’aperçoit que, lorsqu’il ne lit pas pendant un moment,
il perd de sa rapidité, de sa fluidité à déchiffrer les sons
et qu’il en oublie même certains.

Il est vrai que ces derniers temps, il a préféré les maths
et l’écriture à la lecture …

​Aussi, quand il a recommencé à lire cette semaine, dès la première page,
il s’est rendu compte qu’il rencontrait quelques problèmes.

​ »Alors Esteban, quelles solutions proposes-tu pour retrouver la fluidité de ta lecture ? »

« Je vais porter mon activateur plus longtemps » …

​En effet, Hélène, notre dentiste, lui a dit que des études avaient été faites
et que plus les enfants portaient leur activateur, plus ils faisaient de progrès en écriture …
Esteban en a tiré les conclusions que les enfants faisaient aussi des progrès en lecture !

​Il ajoute

​ »J’ai besoin de lire plus régulièrement »

​et c’est ce que nous faisons depuis une semaine.

.

 

Esteban et la lecture des lettres cursives

.

Motivé par la lecture du livre  » Quand j’ai peur »,
Esteban accepte avec joie d’en lire un deuxième.



Dans la bibliothèque, il cherche un livre pas trop épais
​et sans trop d’écritures. Il choisit « Agathe apprend à chaque instant ».

Dès le premier coup d’œil, je constate qu’il s’agit
d’une écriture cursive et que les majuscules
ne correspondent pas à celles qu’il connaît.

Je pense

« Oh la la ! ça ne vas pas être coton la lecture ! »

Eh bien ! Je me suis trompée sur toute la ligne …

​Esteban lit l’écriture cursive avec beaucoup plus de facilité
que l’écriture standard où toutes les lettres sont détachées !

​De plus, il adore mener l’enquête pour découvrir quelles lettres
se cachent sous les majuscules. C’est un réel plaisir pour lui
de les voir si bien cachées​ et il dit
​ »Furiosa va avoir du mal à les reconnaître » !

 

.

 

.

 

Les catastrophes naturelles

Les plus grosses catastrophes naturelles

 

Les ultras- cyclones

 

La magie du climat : les cyclones

 

Le super volcan de Yellowstone

 

http://lesvolcansdumonde.blog4ever.net/qu-est-ce-qu-un-supervolcan

 

.

 

 

 

Irma, José, Katia

.

Depuis la semaine dernière Esteban se passionne pour les ouragans.

​Plusieurs fois par jour, il consulte les sites que son papa lui a mis en favori.

https://earth.nullschool.net/fr/#current/wind/surface/level/orthographic

=-111.08,17.77,1821/loc=-68.846,27.220

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php
 ​
. Il suit la progression et l’évolution de chaque ouragan
(Brin de nature, Calculine et Imagio).

​ . Il observe avec attention la vitesse des vents, la direction du cyclone,
sa force et sa catégorie.

​. Il regarde aussi un certain nombre de vidéos sur le sujet,
que ce soit des documentaires ou les infos de l’évènement en replay sur le net.

​De ce fait c’est tout naturellement que, depuis la semaine dernière,
ses activités portent sur ce sujet :

​- Esteban revoit sa géographie avec sa carte et son crayon leapfrog.
Il retrouve les îles touchées par les ouragans ainsi que la Floride.

​- Il apprend à situer le Mexique, le Costa Rica et l’ensemble des pays
susceptibles d’être touchés par les tremblements de terre (Imagio).

​- A l’aide de ses kaplas (les bâtiments) et de ses billes (les hommes),
il reproduit les scènes vues dans les documentaires
en commentant ce qu’il y a appris :

« Les maisons qui résistent sont rondes, avec des murs épais »

« Les gens qui sont morts n’ont pas été prudents,
ils n’ont pas écouté les alertes … »

« La prochaine fois, ils devront reconstruire des murs entre la mer
et les villes afin de les protéger … construire des maisons en hauteur … »
(Agilo, Mot à mot, Calculine).

​- Avec son papa, il partage l’évolution des cyclones
et en discute en regardant des sites spécialisés sur l’ordinateur (Bout en train).

​- Les mots qu’il écrit sont liés à ce sujet

​ « irma » – « josé » – « katia » – « saint martin » –
la floride … (Mot à mot, Agilo)

 

.

 

Motivé !

.

Après s’être intéressé aux vidéos sur la Floride, Esteban est motivé.

​Il reprend tout le livre de Gafi et en lit les 6 premières leçons,
y compris les pages de droite.

​ »Je recommencerai demain » me dit-il !

​En fait, je ne pensais pas refaire Gafi … ce matin, j’avais plutôt l’intention
de lui proposer un livre de première lecture … mais, lorsqu’il me l’a demandé,
j’ai pris un court temps de réflexion en me demandant ce qui était le plus important :
que le livre de première lecture soit lu … ou qu’Esteban prenne plaisir
à lire ce qu’il avait choisi ?

​Pour moi, la réponse était évidente … en choisissant sa lecture,
le nombre de pages et quelque chose qu’il a déjà lu,
Esteban prend confiance en lui … et c’est de loin le plus important !

​Il faut dire que, pendant les vacances, nous avons arrêté l’écriture
et la lecture et, comme ce n’était pas une habitude
Esteban n’est pas encore très sûr de lui …

​Mais en se fixant lui-même un objectif, en choisissant ce qu’il aime
(Cœur en soi), il prend du plaisir à lire …

​Il explique même à Mamilie

​ »Pour écrire de la main gauche, tu as besoin d’écrire tous les jours,
car en écrivant tous les jours, tu t’entraînes et tu réussis à faire
tes lettres de mieux en mieux »

​Il est vrai que, pour Mamilie, c’est aussi très compliqué d’écrire de cette main !

Cet après-midi, Esteban va donc jouer le professeur en traçant des pointillés
que Mamilie n’aura plus qu’à relier et en écrivant lui-même les lettres
qui lui serviront de modèles !

***

‌‌Aujourd’hui, Esteban a relevé son pari en lisant 6 chapitres de Gafi …

Il en a lu 5 ce matin et un ce soir.

​Il a mis plus de temps qu’hier car, plus il avance, plus les textes sont longs !

​ »Si je continue à lire 6 chapitres par jour, au bout de combien de temps
j’aurai fini le livre ? »

​ »Si tu continues à ce rythme, et sachant que ton livre représente 45 chapitres,
tu pourrais terminer ton livre dans 8 jours (6 x 8 = 48).
Mais, il se peut que tu mettes plus de temps car les histoires
deviennent de plus en plus longues ! »

 

.

 

Esteban s’organise !

.

Cet après-midi, Esteban exprime le souhait de regarder une vidéo ;
puis, il regardera les Images docs, lira une page de Gafi et écrira.
« OK Esteban ! »

​Nous visionnons donc « La mer poubelle et les écosystèmes » du DVD
« Il était une fois notre terre » – Volume 1.

Ensuite, Esteban

– feuillette plusieurs Images docs
– lit Gafi
​- écrit le mot « tombe » trouvé dans la phrase
​ « Gafi tombe dans la boue »

Il s’y reprend à plusieurs fois afin de l’écrire correctement,
alors que, pour moi, il est bien écrit !
Comme quoi, nous n’avons pas tous la même façon de voir les choses
et qu’il est important qu’il se fie à son ressenti.

.

Tout est apprentissage !

.

C‌e matin, un plombier (un ancien copain d’école) vient remplacer notre chauffe-eau.

​Esteban l’observe en silence ; puis, petit à petit, il s’approche
en apportant sa boite à outils, m’aide à déplacer les affaires dans le cagibi et,
ensuite, échange avec le technicien.

​Il constate la rouille sur le vieil appareil et la force
dont Loïc fait preuve pour porter seul les chauffe-eau.

J’explique à Esteban à quelles intelligences Loïc
a fait appel ce matin pour exercer son métier.

– Agilo pour l’habileté manuelle et la force

​- Calculine et Imagio pour anticiper et prévoir le matériel nécessaire
– Bout en train pour les échanges

​- Mot à mot pour nous expliquer et nous donner le nom des outils
– Brin de nature car, en allant acheter le nouveau chauffe-eau,
Loïc a emporté le vieux pour qu’il soit recyclé
​- Cœur en soi, car il a utilisé son expérience pour nous donner les explications​,
il nous a aussi fait part de ses points forts et de ceux à développer

​Nous avons dit à Loïc qu’il ne manquait plus que Clé de sol
pour qu’il réunisse toutes les intelligences multiples

… il aurait pu chanter en travaillant .. et Esteban d’ajouter

​ »Ou en sifflant aussi ! »
Esteban, quant à lui, a développé

​- Bout en train (pour les échanges)
​- Mot à mot (pour avoir appris du vocabulaire)
– Agilo (pour m’avoir aidée à déplacer nos affaires)
​- Calculine (en apprenant le fonctionnement de certaines choses) …

En fait, tout est apprentissage quand on se donne le temps d’observer !

 

.