Les catastrophes naturelles

Publicités

Irma, José, Katia

.

Depuis la semaine dernière Esteban se passionne pour les ouragans.

​Plusieurs fois par jour, il consulte les sites que son papa lui a mis en favori.

https://earth.nullschool.net/fr/#current/wind/surface/level/orthographic

=-111.08,17.77,1821/loc=-68.846,27.220

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php
 ​
. Il suit la progression et l’évolution de chaque ouragan
(Brin de nature, Calculine et Imagio).

​ . Il observe avec attention la vitesse des vents, la direction du cyclone,
sa force et sa catégorie.

​. Il regarde aussi un certain nombre de vidéos sur le sujet,
que ce soit des documentaires ou les infos de l’évènement en replay sur le net.

​De ce fait c’est tout naturellement que, depuis la semaine dernière,
ses activités portent sur ce sujet :

​- Esteban revoit sa géographie avec sa carte et son crayon leapfrog.
Il retrouve les îles touchées par les ouragans ainsi que la Floride.

​- Il apprend à situer le Mexique, le Costa Rica et l’ensemble des pays
susceptibles d’être touchés par les tremblements de terre (Imagio).

​- A l’aide de ses kaplas (les bâtiments) et de ses billes (les hommes),
il reproduit les scènes vues dans les documentaires
en commentant ce qu’il y a appris :

« Les maisons qui résistent sont rondes, avec des murs épais »

« Les gens qui sont morts n’ont pas été prudents,
ils n’ont pas écouté les alertes … »

« La prochaine fois, ils devront reconstruire des murs entre la mer
et les villes afin de les protéger … construire des maisons en hauteur … »
(Agilo, Mot à mot, Calculine).

​- Avec son papa, il partage l’évolution des cyclones
et en discute en regardant des sites spécialisés sur l’ordinateur (Bout en train).

​- Les mots qu’il écrit sont liés à ce sujet

​ « irma » – « josé » – « katia » – « saint martin » –
la floride … (Mot à mot, Agilo)

 

.

 

Esteban s’organise !

.

Cet après-midi, Esteban exprime le souhait de regarder une vidéo ;
puis, il regardera les Images docs, lira une page de Gafi et écrira.
« OK Esteban ! »

​Nous visionnons donc « La mer poubelle et les écosystèmes » du DVD
« Il était une fois notre terre » – Volume 1.

Ensuite, Esteban

– feuillette plusieurs Images docs
– lit Gafi
​- écrit le mot « tombe » trouvé dans la phrase
​ « Gafi tombe dans la boue »

Il s’y reprend à plusieurs fois afin de l’écrire correctement,
alors que, pour moi, il est bien écrit !
Comme quoi, nous n’avons pas tous la même façon de voir les choses
et qu’il est important qu’il se fie à son ressenti.

.

Une légende amazonienne

.

A la médiathèque, nous avons trouvé ce DVD

​Une légende amazonienne
« Grains d’hommes, une journée d’enfance au bout du monde »

Esteban adore et a hâte de visionner le reste de la série.

En ce moment, il s’intéresse aussi au développement durable,
​au travers de ses magazines
et du DVD « Il était une fois notre terre » – Volume 1 –

 

.

L’empire des 5

.

En juin, nous avons vision‌né la série « L’Empire des Cinq »
dans son intégralité.

​Ceci a permis à Esteban de voir ou de revoir plusieurs pays
visités lors de mes voyages … et qu’il adore …

​Le Pérou et les Lignes de Nazca, les statues de l’Ile de Pâques,
​les Temples d’Angkor au Cambodge …

 

.

La fin des aventures de Tom Sawyer

.

Ce week-end, nous avons fini de visionner la série « Tom Sawyer ».

Nous les avons tous regardés, à l’exception d’un pour Esteban.

En effet, je me suis souvenue qu’à un certain moment
Joe l’indien allait commettre un meurtre.

​J’ai donc visionné l’épisode avant et j’ai bien fait,
car la musique et certaines scènes étaient un peu effrayantes.

J’ai raconté à Esteban ce qui se passait dans cet épisode
et lui ai expliqué pourquoi je préférais qu’il ne le voie pas.

La fin m’a surprise car, dans mon souvenir,
Joe l’indien mourrait autrement …
non pas en sautant dans la rivière,
mais mourant de faim et de soif
dans des grottes fermées à clé,
et dont il essayait d’ouvrir les portes avec son poignard …

Comme quoi les souvenirs ne sont pas toujours exacts !

Esteban a adoré et, maintenant, nous allons chercher à lire ou à regarder
Les Aventures de Huckleberry Finn.

 

.

Tom Sawyer et l’Amérique

.

Après avoir découvert Tom Sawyer
au‌ cours de notre 1/4 d’heure de folie l’autre jour,
Esteban me demande de regarder les dessins animés.

​C’est génial ! Je vais ressortir ma carte puzzle de ce pays
et nous allons faire des recherches sur le Mississipi,
le Missouri, la ville de Saint-Louis … et sur le contexte de l’époque.

.

.

Des élections à la passation de pouvoir

.

Début avril, Esteban me demande

« C’est quoi toutes ces photos sur les affiches dans les villages ? »

​ »Ces hommes et ces femmes sont des candidats à la présidence de la France »

​ »Ah bon ! le Président il part à la retraite ? »

​Comme nous n’avons pas la télé et que je n’ai pas encore échangé
avec lui sur le sujet, ​je lui explique ce qui va se passer
dans les jours et les semaines à venir.

​De suite, il est intéressé et souhaite en savoir plus.

« Toutes les personnes âgées d’au moins 18 ans,
et inscrites sur les listes électorales,
vont voter le 23 avril 2017.

​Chacune d’entre elles se rendra au bureau de vote.
Là, dans un isoloir fermé par un rideau, elle glissera, dans une enveloppe,
​le bulletin au nom de son candidat et le déposera ensuite dans une urne.
A l’issue de ce premier tour, les 2 candidats ayant obtenu le plus de voix
s’opposeront lors d’un deuxième tour.

Nous retournerons donc voter et celui qui totalisera
le plus grand nombre de voix deviendra Président
ou Présidente de la République ».

Le jour « J », de bon matin, Esteban m’accompagne pour voir
comment tout cela se déroule.

« Et qu’est-ce qui va se passer après ? »

​ »A 19 heures, dans chaque petite commune et à 20 heures
dans les plus grandes, aura lieu le dépouillement »

Il souhaite assister au dépouillement … nous y allons.

​Il observe comment sont comptés et recomptés les bulletins
(car il y a une enveloppe de ​plus ​par rapport aux signatures).

​Les personnes regroupent les enveloppes par 10 et les alignent …
elles recomptent donc chacune de leur côté.

Les 2 femmes qui totalisent les signatures se partagent le travail,
l’une compte les signatures et l’autre les note sur une feuille séparée.

La première reprend tout le registre des signatures et les additionne,
page par page, mais sans trouver l’erreur …

​Elles recommencent donc une nouvelle fois aidées par un bénévole.

​Esteban constate que la dame compte le nombre de signatures
et que le monsieur, lui, totalise les espaces vides …
ce qui, au final, va beaucoup plus vite
car il est plus rapide de compter 2 cases vides
que 7 signatures (chaque page comporte 10 cases).

« Tu vois Esteban, à chacun sa technique ! »

​L’erreur est enfin trouvée et les bulletins sont répartis sur 4 tables.

​A chaque table, une personne ouvre les enveloppes,
une lit le nom du candidat, tandis que les 2 autres notent les noms …

– Une enveloppe vide, c’est un bulletin blanc
​- Si plus d’un bulletin ou des images ou un bulletin comportant des écritures,
le vote est considéré comme nul et le bulletin mis à part

​Au cours du dépouillement, Philippe prend connaissance des résultats
sur son téléphone portable et nous les communique.

​Nous rentrons peu après voir les informations sur l’ordinateur.

Avant d’aller dormir, Esteban a donc regardé les résultats
et les interviews en direct !

***

Lors du second tour, Esteban ne souhaite pas m’accompagner
au bureau de vote mais, le soir, il regarde les résultats sur l’ordinateur.

La semaine dernière, il a visionné ces 2 vidéos
sur la passation de pouvoir et la remontée des Champs Élysées

Alors que je trouve cela un peu long, Esteban est très intéressé
par tout ce qui se passe, sans oublier les détails …

Il remarque que les soldats portent des costumes différents
et qu’ils sont très patients car il restent longtemps sans bouger.

​Je lui précise que ces soldats font partie de différents corps d’armée,
l’armée de terre, de l’air, la marine, la garde républicaine …

​Il me demande

​ »Où sont placées les caméras qui filment et comment ? »

« Comment les gens sont montés sur les toits ? »

Il observe les personnes qui partent, celles qui arrivent …

​Il remarque celles qui ont des portables, qui sortent leur parapluie …

Il écoute attentivement et s’intéresse à chaque détail.

​Dès qu’il entend la Marseillaise, il est tout heureux de chanter
le couplet et le refrain et il l’est encore plus lorsque,
tout à coup, il s’écrie

​ »Tu entends ! C’est la musique de Napoléon, celle du 18 brumaire »

​C’est exact, il a reconnu une musique de son CD …
et une autre peu de temps après ! ​

Je suis impressionnée car, moi, je n’y ai pas prêté attention !

​Grâce à sont intérêt pour les élections,
Esteban a de nouveau développé plusieurs intelligences

– Clé de sol, avec les musiques des différentes cérémonies,
la Marseillaise et le lien avec celles de Napoléon

– Mot à mot, avec l’apprentissage du vocabulaire lié à cet évènement
(au travers du net, de son « Images doc » sur le sujet)

– Bout-en-train, en se rendant au bureau de vote,
puis au dépouillement, en en discutant avec la famille, les voisins …

– Calculine et Imagio, en s’intéressant au fonctionnement complet des élections,
en observant les vidéos, les affiches, le positionnement des différentes armées,
des caméras de la garde … en découvrant Paris à travers les Champs Elysées,
le Palais, l’Arc de Triomphe …

​- Brin de nature, avec l’explication sur le papier recyclé
des programmes et des bulletins de votes

A cette occasion, il a découvert les emblèmes de la France,
s’est intéressé aux différents corps d’armées,
a posé des questions sur l’Arc de Triomphe
et la tombe du Soldat inconnu.

.

Goldorak, Candy, Albator … font lire Esteban !

.

Hier, pendant le quart d’heure de folie, Esteban me demande

« Tu aimerais danser sur d’autres chansons‌ ? »

« Oui ! … attends, je vais mettre Tom Sawyer, Zora, Candy … »

« Je les voudrais bien sur ma clé USB »

​ »D’accord Esteban, je vais écrire la liste en majuscules et, toi,
​tu la liras à ton papa pour qu’il enregistre sur ta clé »

Ce qu’il fait …

​Eh oui ! Motivation, quand tu nous tiens !

***

En début d’après-midi, Esteban s’installe dans sa chambre
pour noter les numéros des différentes chansons.

​Je vois que, sur un carnet, il a noté 46 et 37 …

​Je lui propose d’écrire sur une plus grande feuille,
pour que je puisse y ajouter les titres …

​Nous le faisons pour les 12 nouvelles chansons.

.

.

Le Chant des Partisans

.

Après la Marseillaise, nous passons au Chant des Partisans …

​Depuis ce matin, Esteban l’écoute en boucle
pendant que je cherche des images pour l’illustrer.

​En fait, Esteban a une bonne mémoire auditive
et utilise peu les fiches avec des images ;
au final, elles me sont plutôt destinées.

​Ainsi, pendant l’heure que j’ai passée à illustrer
les 2 premiers couplets et à me familiariser avec les images,
je suis sûre qu’Esteban a déjà retenu les 4 couplets !

Cet après-midi, alors qu’il est avec Mamilie,
j’illustre les 2 derniers couplets.

​Voici le résultat

​Il me reste à imprimer, à plastifier et,
pour mieux le retenir, à mimer ce chant !

​Moi qui, il y a une dizaine d’années,
ai commencé à apprendre le langage des signes,
​je ferais bien de m’y remettre pour illustrer
les chansons que j’apprends !

.

.

***

En définitive, j’ai réalisé 4 fiches différentes du même couplet

– une, avec des images
​- une autre, avec des images à retrouver
​- une, avec seulement les paroles
​- et enfin une dernière, avec des couleurs différentes
pour les paroles imagées

 

​Je profite que Titouan soit là, pour tester avec lui
et voir ce qui passe le mieux !

Tandis que je progresse sur le jeu,
Titouan et Esteban jouent dehors en chantant

« Ami, entends-tu … ? »

***

.

Ce soir, à la place des histoires,
les garçons préfèrent chanter
le Chant des Partisans …

Christiane, qui est dans son jardin, profite du spectacle …
qu’ils lui offrent depuis le velux !

​Titouan en connaît déjà les paroles par cœur !

.