La fin des aventures de Tom Sawyer

.

Ce week-end, nous avons fini de visionner la série « Tom Sawyer ».

Nous les avons tous regardés, à l’exception d’un pour Esteban.

En effet, je me suis souvenue qu’à un certain moment
Joe l’indien allait commettre un meurtre.

​J’ai donc visionné l’épisode avant et j’ai bien fait,
car la musique et certaines scènes étaient un peu effrayantes.

J’ai raconté à Esteban ce qui se passait dans cet épisode
et lui ai expliqué pourquoi je préférais qu’il ne le voie pas.

La fin m’a surprise car, dans mon souvenir,
Joe l’indien mourrait autrement …
non pas en sautant dans la rivière,
mais mourant de faim et de soif
dans des grottes fermées à clé,
et dont il essayait d’ouvrir les portes avec son poignard …

Comme quoi les souvenirs ne sont pas toujours exacts !

Esteban a adoré et, maintenant, nous allons chercher à lire ou à regarder
Les Aventures de Huckleberry Finn.

 

.

Tom Sawyer et l’Amérique

.

Après avoir découvert Tom Sawyer
au‌ cours de notre 1/4 d’heure de folie l’autre jour,
Esteban me demande de regarder les dessins animés.

​C’est génial ! Je vais ressortir ma carte puzzle de ce pays
et nous allons faire des recherches sur le Mississipi,
le Missouri, la ville de Saint-Louis … et sur le contexte de l’époque.

.

.

Des élections à la passation de pouvoir

.

Début avril, Esteban me demande

« C’est quoi toutes ces photos sur les affiches dans les villages ? »

​ »Ces hommes et ces femmes sont des candidats à la présidence de la France »

​ »Ah bon ! le Président il part à la retraite ? »

​Comme nous n’avons pas la télé et que je n’ai pas encore échangé
avec lui sur le sujet, ​je lui explique ce qui va se passer
dans les jours et les semaines à venir.

​De suite, il est intéressé et souhaite en savoir plus.

« Toutes les personnes âgées d’au moins 18 ans,
et inscrites sur les listes électorales,
vont voter le 23 avril 2017.

​Chacune d’entre elles se rendra au bureau de vote.
Là, dans un isoloir fermé par un rideau, elle glissera, dans une enveloppe,
​le bulletin au nom de son candidat et le déposera ensuite dans une urne.
A l’issue de ce premier tour, les 2 candidats ayant obtenu le plus de voix
s’opposeront lors d’un deuxième tour.

Nous retournerons donc voter et celui qui totalisera
le plus grand nombre de voix deviendra Président
ou Présidente de la République ».

Le jour « J », de bon matin, Esteban m’accompagne pour voir
comment tout cela se déroule.

« Et qu’est-ce qui va se passer après ? »

​ »A 19 heures, dans chaque petite commune et à 20 heures
dans les plus grandes, aura lieu le dépouillement »

Il souhaite assister au dépouillement … nous y allons.

​Il observe comment sont comptés et recomptés les bulletins
(car il y a une enveloppe de ​plus ​par rapport aux signatures).

​Les personnes regroupent les enveloppes par 10 et les alignent …
elles recomptent donc chacune de leur côté.

Les 2 femmes qui totalisent les signatures se partagent le travail,
l’une compte les signatures et l’autre les note sur une feuille séparée.

La première reprend tout le registre des signatures et les additionne,
page par page, mais sans trouver l’erreur …

​Elles recommencent donc une nouvelle fois aidées par un bénévole.

​Esteban constate que la dame compte le nombre de signatures
et que le monsieur, lui, totalise les espaces vides …
ce qui, au final, va beaucoup plus vite
car il est plus rapide de compter 2 cases vides
que 7 signatures (chaque page comporte 10 cases).

« Tu vois Esteban, à chacun sa technique ! »

​L’erreur est enfin trouvée et les bulletins sont répartis sur 4 tables.

​A chaque table, une personne ouvre les enveloppes,
une lit le nom du candidat, tandis que les 2 autres notent les noms …

– Une enveloppe vide, c’est un bulletin blanc
​- Si plus d’un bulletin ou des images ou un bulletin comportant des écritures,
le vote est considéré comme nul et le bulletin mis à part

​Au cours du dépouillement, Philippe prend connaissance des résultats
sur son téléphone portable et nous les communique.

​Nous rentrons peu après voir les informations sur l’ordinateur.

Avant d’aller dormir, Esteban a donc regardé les résultats
et les interviews en direct !

***

Lors du second tour, Esteban ne souhaite pas m’accompagner
au bureau de vote mais, le soir, il regarde les résultats sur l’ordinateur.

La semaine dernière, il a visionné ces 2 vidéos
sur la passation de pouvoir et la remontée des Champs Élysées

Alors que je trouve cela un peu long, Esteban est très intéressé
par tout ce qui se passe, sans oublier les détails …

Il remarque que les soldats portent des costumes différents
et qu’ils sont très patients car il restent longtemps sans bouger.

​Je lui précise que ces soldats font partie de différents corps d’armée,
l’armée de terre, de l’air, la marine, la garde républicaine …

​Il me demande

​ »Où sont placées les caméras qui filment et comment ? »

« Comment les gens sont montés sur les toits ? »

Il observe les personnes qui partent, celles qui arrivent …

​Il remarque celles qui ont des portables, qui sortent leur parapluie …

Il écoute attentivement et s’intéresse à chaque détail.

​Dès qu’il entend la Marseillaise, il est tout heureux de chanter
le couplet et le refrain et il l’est encore plus lorsque,
tout à coup, il s’écrie

​ »Tu entends ! C’est la musique de Napoléon, celle du 18 brumaire »

​C’est exact, il a reconnu une musique de son CD …
et une autre peu de temps après ! ​

Je suis impressionnée car, moi, je n’y ai pas prêté attention !

​Grâce à sont intérêt pour les élections,
Esteban a de nouveau développé plusieurs intelligences

– Clé de sol, avec les musiques des différentes cérémonies,
la Marseillaise et le lien avec celles de Napoléon

– Mot à mot, avec l’apprentissage du vocabulaire lié à cet évènement
(au travers du net, de son « Images doc » sur le sujet)

– Bout-en-train, en se rendant au bureau de vote,
puis au dépouillement, en en discutant avec la famille, les voisins …

– Calculine et Imagio, en s’intéressant au fonctionnement complet des élections,
en observant les vidéos, les affiches, le positionnement des différentes armées,
des caméras de la garde … en découvrant Paris à travers les Champs Elysées,
le Palais, l’Arc de Triomphe …

​- Brin de nature, avec l’explication sur le papier recyclé
des programmes et des bulletins de votes

A cette occasion, il a découvert les emblèmes de la France,
s’est intéressé aux différents corps d’armées,
a posé des questions sur l’Arc de Triomphe
et la tombe du Soldat inconnu.

.

Goldorak, Candy, Albator … font lire Esteban !

.

Hier, pendant le quart d’heure de folie, Esteban me demande

« Tu aimerais danser sur d’autres chansons‌ ? »

« Oui ! … attends, je vais mettre Tom Sawyer, Zora, Candy … »

« Je les voudrais bien sur ma clé USB »

​ »D’accord Esteban, je vais écrire la liste en majuscules et, toi,
​tu la liras à ton papa pour qu’il enregistre sur ta clé »

Ce qu’il fait …

​Eh oui ! Motivation, quand tu nous tiens !

***

En début d’après-midi, Esteban s’installe dans sa chambre
pour noter les numéros des différentes chansons.

​Je vois que, sur un carnet, il a noté 46 et 37 …

​Je lui propose d’écrire sur une plus grande feuille,
pour que je puisse y ajouter les titres …

​Nous le faisons pour les 12 nouvelles chansons.

.

.

Le Chant des Partisans

.

Après la Marseillaise, nous passons au Chant des Partisans …

​Depuis ce matin, Esteban l’écoute en boucle
pendant que je cherche des images pour l’illustrer.

​En fait, Esteban a une bonne mémoire auditive
et utilise peu les fiches avec des images ;
au final, elles me sont plutôt destinées.

​Ainsi, pendant l’heure que j’ai passée à illustrer
les 2 premiers couplets et à me familiariser avec les images,
je suis sûre qu’Esteban a déjà retenu les 4 couplets !

Cet après-midi, alors qu’il est avec Mamilie,
j’illustre les 2 derniers couplets.

​Voici le résultat

​Il me reste à imprimer, à plastifier et,
pour mieux le retenir, à mimer ce chant !

​Moi qui, il y a une dizaine d’années,
ai commencé à apprendre le langage des signes,
​je ferais bien de m’y remettre pour illustrer
les chansons que j’apprends !

.

.

***

En définitive, j’ai réalisé 4 fiches différentes du même couplet

– une, avec des images
​- une autre, avec des images à retrouver
​- une, avec seulement les paroles
​- et enfin une dernière, avec des couleurs différentes
pour les paroles imagées

 

​Je profite que Titouan soit là, pour tester avec lui
et voir ce qui passe le mieux !

Tandis que je progresse sur le jeu,
Titouan et Esteban jouent dehors en chantant

« Ami, entends-tu … ? »

***

.

Ce soir, à la place des histoires,
les garçons préfèrent chanter
le Chant des Partisans …

Christiane, qui est dans son jardin, profite du spectacle …
qu’ils lui offrent depuis le velux !

​Titouan en connaît déjà les paroles par cœur !

.

L’Art Moderne et Contemporain

.

Il y a quelque temps, nous avons emprunté
ce DVD à la médiathèque …

Esteban a adoré !

De suite, j’ai bien sûr pensé à réaliser des cartes
associant peintres et tableaux.

​Cette idée me semble intéressante mais,
devant l’ampleur de la tâche,
j’attends de voir si je suis vraiment motivée
pour me lancer dans cette aventure.

En réalité, je pense qu’établir des fiches
sur les peintres classiques me plairait davantage …
je vais donc chercher des DVD les concernant …
et verrai si je réalise ou non de nouvelles cartes …

***

Ce soir, en faisant des recherches sur le net, je découvre

​- ces jeux de cartes sur les pein‌tres

​- ce site qui propose des jeux intéressants

https://www.jeux-sylviedesoye.fr/component/flippingbook/book/2?page=1

​- ainsi que le jeu de société de Christiane

Je suis super contente de mes découvertes !

.

De Napoléon à la Seconde Guerre mondiale …

.

… il n’y a qu’un pas !

​En allant chercher de nouveaux livres sur Napoléon,
la bibliothécaire nous a proposé une série de dix dessins animés
intitulée « Les grandes grandes vacances ». Ce dessin animé
raconte la Seconde Guerre mondiale vécue par des enfants en Normandie.
Esteban est fasciné …

​Il demande à le regarder … le re-regarder … et le re-re-garder !

« Je suis d’accord Esteban, tu regardes 2 dessins animés par jour.
Si tu en souhaites plus, tu lis 3 pages d’un petit livre
pour en visionner un supplémentaire ! »

Sacrée motivation !

Dimanche dernier, il a lu 9 pages
et a donc regardé 3 dessins animés en plus …
Cette semaine, nous continuons cette série,
en alternance avec les « Chasseurs de pierres précieuses ».

​En plus des faits historiques et de la vie quotidienne de l’époque,
Esteban s’intéresse aussi aux chansons.

​Hier soir, il nous a demandé de lui chanter la Marseillaise.

​En fait, nous l’avons écoutée, chantée par Michel Sardou,
car nous ne connaissions pas tous les couplets.

​Nous avons également écouté le Chant des Partisans !

De suite, j’ai créé cette fiche de jeu « Mots à retrouver »
avec les paroles de la Marseillaise.

Esteban était ravi de la découvrir ce matin …

​Il me reste à la plastifier, ce que je ferai
dès que j’aurai ma feuille complète  !

.

Des cartes sur les pierres précieuses

.

Toujours sur le filon des pierres précieuses,
et grâce à cette série trouvée sur You tube,
Esteban continue de découvrir la façon dont elles sont extraites

​Dans le reportage, à chaque fois que nous repérons une nouvelle pierre,
je la note et, une fois la vidéo terminée, je réécris
tous les noms en majuscules afin de permettre
à Esteban de les taper sur Powerpoint.

​Ensemble nous cherchons des images et les exportons dans notre dossier.

​Le soir, lorsqu’Esteban est couché, je cherche d’autres infos
pour mettre au verso des cartes.

Voici le résultat

.

Napoléon et les intelligences multiples !

.

Je suis impressionnée de tout ce que nous découvrons avec Napoléon.

Jamais je n’aurais imaginé aborder autant d’intelligences multiples

– L’intelligence visuelle et spatiale (Imagio)

Esteban reproduit inlassablement les différentes batailles,
il m’aide à faire des captures d’écran
et à positionner les images dans son livre sur Waterloo

boisson2 diapositive7 diapositive8

– L’intelligence musicale (Clé de sol)

Grâce au CD (Napoléon raconté aux enfants) qu’il écoute en boucle,
Esteban a découvert
. les musiques militaires,
. Paiziello et Singarelli, les compositeurs préférés de Napoléon
. l’Opéra avec l’Oratorio d’Haydn
. la Vestale de Spontini
. le Requiem de Mozart
. la Marche funèbre de Beethoven sur la mort d’un héros,
à l’enterrement de Lannes

cartes-napoleonopera

cartes-napoleonlannes

– L’intelligence verbale / linguistique (Mot à mot)

Esteban
. reprend dans ses batailles, le vocabulaire entendu
dans les vidéos, son CD et mes lectures
. lit les cartes que j’ai faites pour le motiver à la lecture
. participe à la création de notre livre sur Waterloo,
il écrit plusieurs petits textes
. s’intéresse aux écrits de Victor Hugo avec l’Expiation,
que l’on retrouve sur le CD, ainsi qu’à ce texte,
issu de son livre sur les Châtiments

« Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons.
D’un côté, c’est l’Europe et de l’autre la France.
Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l’espérance ;
Tu désertais, victoire, et le sort était las.
O Waterloo ! je pleure et je m’arrête, hélas !
Car ces derniers soldats de la dernière guerre
Furent grands ; ils avaient vaincu toute la terre,
Chassé vingt rois, passé les Alpes et le Rhin,
Et leur âme chantait dans les clairons d’airain ! « 

Esteban apprécie énormément ces écrits.
Je pense les retravailler car ils me serviront de supports
pour son apprentissage à la lecture.

– L’intelligence intrapersonnelle (Cœur en soi)

Esteban s’écoute.
Hier soir, alors qu’à sa demande je lui lisais le livre sur Napoléon,
il m’a dit « Non, ce soir je n’ai plus envie d’entendre des histoires
sur la guerre, pas avant de dormir … je préfère des histoires du soir ! »

Avec l’histoire de Napoléon, il apprend à être encore plus à l’écoute de la peur.

A chaque fois que nous regardons des documentaires
ou que nous écoutons son CD, il me dit
« Là, tu entends, c’est la musique qui fait peur »

Ou, à l’enterrement de Lannes
« Là, c’est triste … »

– L’intelligence corporelle / kinesthésique (Agilo)

Esteban marche, il réalise des cartouches … comme les grognards !
Il reproduit les batailles de l’Empire.

– L’intelligence interpersonnelle (Bout en train)

Il raconte à ses copains et copines des histoires sur Napoléon.
Il montre son livre sur Waterloo aux personnes qui viennent à la maison.

– L’intelligence logico-mathématique (Calculine)

En confectionnant des cartouches avec du papier et du sel,
la logique et Calculine font leur apparition.
En effet, les soldats tirant 4 cartouches à la minute, nous en avons réalisé 56.
Esteban les a placées par 4 sur chaque carte numéroté de 1 à 14.

dsc08459

Bien que disposant des cartes de 1 à 60, pour montrer tout ce qu’un soldat
devait tirer en une heure, nous n’en avons pas réalisé 240 !

Esteban a aussi pris des mesures pour obtenir des cartouches de même longueur.

Nous avons abordé la notion des 1000 avec le nombre important des morts,
des blessés ou des hommes mobilisés et celle des chiffres romains
lors de nos lectures sur le Pape Pie Vll et sur Louis XVlll.

C’est incroyable de découvrir autant de choses lorsque nous nous penchons
à fond et avec passion sur un sujet !

.