Motivé !

.

Après s’être intéressé aux vidéos sur la Floride, Esteban est motivé.

​Il reprend tout le livre de Gafi et en lit les 6 premières leçons,
y compris les pages de droite.

​ »Je recommencerai demain » me dit-il !

​En fait, je ne pensais pas refaire Gafi … ce matin, j’avais plutôt l’intention
de lui proposer un livre de première lecture … mais, lorsqu’il me l’a demandé,
j’ai pris un court temps de réflexion en me demandant ce qui était le plus important :
que le livre de première lecture soit lu … ou qu’Esteban prenne plaisir
à lire ce qu’il avait choisi ?

​Pour moi, la réponse était évidente … en choisissant sa lecture,
le nombre de pages et quelque chose qu’il a déjà lu,
Esteban prend confiance en lui … et c’est de loin le plus important !

​Il faut dire que, pendant les vacances, nous avons arrêté l’écriture
et la lecture et, comme ce n’était pas une habitude
Esteban n’est pas encore très sûr de lui …

​Mais en se fixant lui-même un objectif, en choisissant ce qu’il aime
(Cœur en soi), il prend du plaisir à lire …

​Il explique même à Mamilie

​ »Pour écrire de la main gauche, tu as besoin d’écrire tous les jours,
car en écrivant tous les jours, tu t’entraînes et tu réussis à faire
tes lettres de mieux en mieux »

​Il est vrai que, pour Mamilie, c’est aussi très compliqué d’écrire de cette main !

Cet après-midi, Esteban va donc jouer le professeur en traçant des pointillés
que Mamilie n’aura plus qu’à relier et en écrivant lui-même les lettres
qui lui serviront de modèles !

***

‌‌Aujourd’hui, Esteban a relevé son pari en lisant 6 chapitres de Gafi …

Il en a lu 5 ce matin et un ce soir.

​Il a mis plus de temps qu’hier car, plus il avance, plus les textes sont longs !

​ »Si je continue à lire 6 chapitres par jour, au bout de combien de temps
j’aurai fini le livre ? »

​ »Si tu continues à ce rythme, et sachant que ton livre représente 45 chapitres,
tu pourrais terminer ton livre dans 8 jours (6 x 8 = 48).
Mais, il se peut que tu mettes plus de temps car les histoires
deviennent de plus en plus longues ! »

 

.

 

Publicités

La rentrée !

.

Ce matin, nous reprenons aussi le chemin de l’école à la maison.

Au programme :

​- réajustement des rituels du lever et du coucher

​- dépôt des déclarations d’instruction en famille
​ . à la mairie pour Monsieur le Maire
​ . à la poste, et en recommandé,
​ pour le Recteur d’Académie

http://laia.asso.free.fr/lettyp.html

​- préparation du pique-nique de « non-rentrée »
​ pour rejoindre les familles IEF du département

​- pique-nique et échanges avec ces familles,
​ au bord d’un lac

​- lecture d’une page de Gafi

​- lecture de plusieurs pages de « Petites leçons de choses »

 

 

.

Une légende amazonienne

.

A la médiathèque, nous avons trouvé ce DVD

​Une légende amazonienne
« Grains d’hommes, une journée d’enfance au bout du monde »

Esteban adore et a hâte de visionner le reste de la série.

En ce moment, il s’intéresse aussi au développement durable,
​au travers de ses magazines
et du DVD « Il était une fois notre terre » – Volume 1 –

 

.

De nouveaux images docs

.

Dimanche, nous sommes allés‌ à la braderie.

Nous y avons déniché des images sur

​- La Première et la Seconde Guerre Mondiale

​- Louis XIV et le Château de Versailles

​- Pompéi

​- François 1er

– Napoléon

​- La Préhistoire

​- L’Antiquité

​Dimanche soir et lundi soir, Esteban m’a demandé
de lui lire les images sur les 2 guerres.

​Il passe une partie de son temps libre à les feuilleter.

 

.

Du boulot sur le bouleau !

.

Grâce à « Images docs‌ », nous avons résolu un mystère :

​nous connaissons maintenant la taille approximative
du bouleau qui s’élève derrière la maison.

En suivant scrupuleusement les indications sur cette page,
nous arrivons, à la première mesure, à une hauteur
de 14 mètres et à la seconde 12 mètres.

​La différence est due à la longueur du pas (adulte) qui,
la première fois, ne faisait pas un mètre.

Pour plus de précisions, Patrick nous a apporté deux livres
avec 5 façons de calculer la hauteur d’un arbre.

​Mais j’avoue, qu’avec tous ces chiffres,
cela me semble un peu plus complexe.

​Afin d’avoir une idée plus précise, nous le mesurerons à nouveau
à l’aide des différentes formules et établirons une moyenne

.

Où est Charlie ? L’incroyable Noël

.

Esteban, fan de « Où est Charlie », reçoit de Mamilie
l’un des derniers livres manquant à sa collection.

​Contrairement aux autres livres, basés sur l’observation,
celui-ci est un livre d’activités avec des stickers …
mais, pour le réaliser, Esteban a besoin de lire !

Je lui précise que, désormais, je ne lui lirai plus la consigne …
qu’il se débrouille s’il le veut … et que, plus il s’entraînerait à lire,
plus il y arriverait … là, c’est vraiment l’occasion rêvée !

​Bien sûr, il rechigne, cherche à négocier … mais, la passion l’emportant,
il cherche la page la plus simple pour commencer et il s’aperçoit
que plus il s’entraîne et plus il y arrive …
il poursuit donc équipé de ses cartes sons !

.

Une boulimie de maths !

.

La semaine dernière, en rangeant les étagères,
j’ai découvert un cahier de maths de Titouan,
donné par Christèle.

​Je l’ai mis de côté et l’ai repris jeudi.

​A l’intérieur, tout est écrit au crayon à papier,
je demande donc à Esteban de m’aider à gommer les réponses,
ce qu’il fait avec plaisir !

​Puis, je lui propose de faire les jeux et,
à ma grande surprise, il me dit oui !

Depuis, il enchaîne les exercices …
En 4 jours, il a avalé une trentaine de pages !


Hier matin, dès son réveil, il saute sur son lit
en criant « Des maths, des maths ! »

Euh ! là, c’est quand même un peu précipité,
mais la motivation y étant … je lui dis « OK » …

​C’est donc la première chose qu’il a faite au réveil
et la dernière avant de s’endormir !

​Lui, qui n’avait jamais pratiqué ce genre d’exercices, adore … !

… car il choisit ses crayons, il gomme, il essaie parfois
de deviner les réponses laissées par Titouan
et que l’on distingue encore un peu …

Il s’éclate à noter les réponses !

​Je le laisse faire comme il peut, c’est l’une des premières fois
qu’il écrit autant de chiffres à suivre.

​En ce qui concerne l’écriture, il préfère utiliser les majuscules …
je ne dis rien, car jusqu’à présent il ne voulait pratiquement pas écrire
et ce qu’il fait est déjà énorme …

​Je le laisse ainsi à son plaisir d’apprendre
et le plaisir de l’écriture viendra en son temps …
tout comme celui des maths !

​Lorsque le moment est venu, on apprend plus vite et,
pour Esteban, c’est le bon moment !

.

Quand Charlie aide Esteban à développer l’intelligence visuelle et spatiale …

.

.

Depuis quelque temps déjà, je constate qu’Esteban
aime dessiner des cartes au trésor, réaliser des puzzles,
parcourir des labyrinthes, passer du temps sur des casse têtes,
retrouver les paires, les anomalies, observer,
faire appel à son imagination …

​Je m’aperçois aussi que

– lorsque je réalise des cartes de jeux,
ce qu’il remarque tout d’abord
ce sont les codes couleurs, les images similaires …

– lors d’une promenade, il voit chaque petit détail …
l’escholtzia qui vient de s’ouvrir, les gendarmes sur les murs
(les insectes bien sûr !), les coccinelles sur les feuilles …

​- si le moindre petit changement est effectué dans la maison,
il s’en aperçoit de suite !

​Je me suis souvent demandé pourquoi cette intelligence
était si développée chez Esteban, sans vraiment trouver de réponse …
jusqu’au jour où, le voyant tellement concentré sur une livre de Charlie,
je me suis dit « Ah mais oui ! ça pourrait être ça ! » …
il y passe des heures et des heures !

En reliant cette hypothèse au livre
« Chakras et Intelligences Multiples »,
je pense que cette activité a contribué
au développement de son intelligence visuelle et spatiale.

Je trouve génial de pouvoir enrichir nos différentes intelligences
grâce à des activités, des jeux et des exercices …

​Je vais donc aussi utiliser ce livre pour développer
mes diverses intelligences !

Une fois de plus, je me pose la question

« Avec l’école à la maison, qui de nous deux apprend le plus ? »

.

Des chercheurs d’or !

.

Titouan et Esteban se passionnent pour les pierres précieuses.

​Le week-end dernier, ils ont fait de nombreux trous
dans le jardin pour en trouver.

​Titouan a même apporté son livre sur les pierres,
pour voir si celles qu’ils découvrent y figurent.

***
Aujourd’hui, lorsqu’il est arrivé, Esteban réalisait le puzzle du Monde.

Après qu’ils l’aient terminé ensemble, je leur propose
de mener une enquête à partir du livre emprunté à la médiathèque

​Sur ce livre, je leur montre un pays et leur demande
de le retrouver sur le puzzle à l’aide d’indices que je leur donne.

En ce qui concerne le Japon, je leur précise une île volcanique
où l’on mange du riz …

​Au niveau de la Tanzanie, Titouan remarque des pierres précieuses :
diamants, saphirs et rubis.

​ »Titouan, ce serait super si tu écrivais au tableau
le nom des différents pays et des pierres qu’il produisent ! »

​ »D’accord ! »

​Inutile de vous dire que nous examinons chaque page
avec beaucoup d’attention.

​Ainsi, nous découvrons des pierres ​précieuses au Ghana,
au Canada, en Russie, en Australie, au Brésil et en Tanzanie.

​Arrivé au dernier mot, Titouan dit à Esteban

« Je suis fatigué, à ton tour d’écrire ‘diamant​s’ ! »

… ce qu’Esteban fait.

Merci Titouan pour ce coup de pouce !

Pour terminer, nous recherchons sur Google
les pays producteurs de diamants.

Les garçons sont tellement intéressés que je leur propose
de réaliser un jeu sur les pierres précieuses …

​Affaire à suivre !

.

Napoléon et les intelligences multiples !

.

Je suis impressionnée de tout ce que nous découvrons avec Napoléon.

Jamais je n’aurais imaginé aborder autant d’intelligences multiples

– L’intelligence visuelle et spatiale (Imagio)

Esteban reproduit inlassablement les différentes batailles,
il m’aide à faire des captures d’écran
et à positionner les images dans son livre sur Waterloo

boisson2 diapositive7 diapositive8

– L’intelligence musicale (Clé de sol)

Grâce au CD (Napoléon raconté aux enfants) qu’il écoute en boucle,
Esteban a découvert
. les musiques militaires,
. Paiziello et Singarelli, les compositeurs préférés de Napoléon
. l’Opéra avec l’Oratorio d’Haydn
. la Vestale de Spontini
. le Requiem de Mozart
. la Marche funèbre de Beethoven sur la mort d’un héros,
à l’enterrement de Lannes

cartes-napoleonopera

cartes-napoleonlannes

– L’intelligence verbale / linguistique (Mot à mot)

Esteban
. reprend dans ses batailles, le vocabulaire entendu
dans les vidéos, son CD et mes lectures
. lit les cartes que j’ai faites pour le motiver à la lecture
. participe à la création de notre livre sur Waterloo,
il écrit plusieurs petits textes
. s’intéresse aux écrits de Victor Hugo avec l’Expiation,
que l’on retrouve sur le CD, ainsi qu’à ce texte,
issu de son livre sur les Châtiments

« Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons.
D’un côté, c’est l’Europe et de l’autre la France.
Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l’espérance ;
Tu désertais, victoire, et le sort était las.
O Waterloo ! je pleure et je m’arrête, hélas !
Car ces derniers soldats de la dernière guerre
Furent grands ; ils avaient vaincu toute la terre,
Chassé vingt rois, passé les Alpes et le Rhin,
Et leur âme chantait dans les clairons d’airain ! « 

Esteban apprécie énormément ces écrits.
Je pense les retravailler car ils me serviront de supports
pour son apprentissage à la lecture.

– L’intelligence intrapersonnelle (Cœur en soi)

Esteban s’écoute.
Hier soir, alors qu’à sa demande je lui lisais le livre sur Napoléon,
il m’a dit « Non, ce soir je n’ai plus envie d’entendre des histoires
sur la guerre, pas avant de dormir … je préfère des histoires du soir ! »

Avec l’histoire de Napoléon, il apprend à être encore plus à l’écoute de la peur.

A chaque fois que nous regardons des documentaires
ou que nous écoutons son CD, il me dit
« Là, tu entends, c’est la musique qui fait peur »

Ou, à l’enterrement de Lannes
« Là, c’est triste … »

– L’intelligence corporelle / kinesthésique (Agilo)

Esteban marche, il réalise des cartouches … comme les grognards !
Il reproduit les batailles de l’Empire.

– L’intelligence interpersonnelle (Bout en train)

Il raconte à ses copains et copines des histoires sur Napoléon.
Il montre son livre sur Waterloo aux personnes qui viennent à la maison.

– L’intelligence logico-mathématique (Calculine)

En confectionnant des cartouches avec du papier et du sel,
la logique et Calculine font leur apparition.
En effet, les soldats tirant 4 cartouches à la minute, nous en avons réalisé 56.
Esteban les a placées par 4 sur chaque carte numéroté de 1 à 14.

dsc08459

Bien que disposant des cartes de 1 à 60, pour montrer tout ce qu’un soldat
devait tirer en une heure, nous n’en avons pas réalisé 240 !

Esteban a aussi pris des mesures pour obtenir des cartouches de même longueur.

Nous avons abordé la notion des 1000 avec le nombre important des morts,
des blessés ou des hommes mobilisés et celle des chiffres romains
lors de nos lectures sur le Pape Pie Vll et sur Louis XVlll.

C’est incroyable de découvrir autant de choses lorsque nous nous penchons
à fond et avec passion sur un sujet !

.