Une pinata !

.

Ce matin, je suis loin d’être surprise lorsqu’Esteban
choisit l’activité qui lui tient le plus à cœur … la pinata !

​Depuis qu’il l’a repérée et sélectionnée, il n’a qu’une hâte …
en confectionner une !

​Deux sites ont retenu notre attention et nous allons les mixer
pour en réaliser une à notre façon

https://fr.wikihow.com/fabriquer-une-pi%C3%B1ata
http://cestmamanquilafait.com/wordpress/maison-deco/craft/anniversaires/pinataafairesoitmemetutorielanniversaire

Je note le protocole et le matériel que nous utiliserons.

​Nous avons besoin de journaux … nous n’en avons pas …

​Nous allons donc chez Christiane lui en demander
et restons discuter avec elle (Bout en train)
​ainsi qu’avec Isabelle, l’autre voisine.

De retour à la maison, nous recouvrons le sol d’un drap
ainsi que la table sur laquelle nous déposons la farine,
le sel, l’eau, le récipient, la cuillère (Calculine).

Pour obtenir une pinata suffisamment conséquente,
nous choisissons un ballon punch violet.

 

​Tous les deux, nous découpons des bandes de papier dans un journal
ainsi qu’indiqué sur l’un des sites.

Nous nous mettons d’accord, je mets la colle et je tiens le ballon …
Esteban, lui, pose les bandes de papier …

« C’est un peu comme faire un puzzle » me dit-il

Effectivement, il est impératif que les bandes recouvrent
entièrement le ballon et qu’aucun espace violet n’apparaisse.

​Nous téléphonons à Mamilie pour savoir si cela lui ferait plaisir
de venir nous aider … elle nous rejoints alors que nous avons déjà
recouvert la moitié du ballon.

​ »Nous faisons appel à Imagio » précise Esteban

Pour recouvrir le ballon d’une première couche, nous utilisons toute la colle
et presque toutes les bandes découpées … puis, nous le mettons à sécher
dans la salle de bain pour le reprendre demain.

​Nous avons adoré faire cette activité tous ensemble !

 

***

Notre pinata n’étant pas sèche ce matin, j’utilise le sèche-cheveux.

​Je le tiens assez éloigné du ballon …

​Lorsque j’entends des petits craquements, je ne remarque rien …
jusqu’à ce que je découvre une fissure dans les journaux !

​Le bon côté des choses … nous repérons là où les bandes
ne se chevauchent pas suffisamment !

​Nous recouvrons tout d’abord cette craquelure avant
de remettre une deuxième couche de papier …

​Esteban pose les bandes dans un sens bien précis et,
lors de la troisième couche, nous les mettrons dans le sens inverse,
de façon à réaliser un quadrillage pour que ce soit plus solide.

 

***

 
Ce matin, nous appliquons une troisième couche de papier sur notre pinata.

​Pour nous donner une idée du temps passé, nous regardons l’heure …
environ 30 minutes sont nécessaires pour recouvrir entièrement le ballon.

Si nous avons aussi mis 30 minutes pour poser la première couche
et autant pour la deuxième, combien de temps avons-nous
déjà passé à recouvrir la pinata ?

30 + 30 = 60

60 + 30 = 90 soit 1h30

… et Esteban de me répondre

​ » 3 x 30 = 90  » !!!

​A cela, il convient d’ajouter le temps passé à couper les bandes de journaux.

Aujourd’hui, le temps est encore beau … et la pinata sèche vite …
si nous n’étions pas allés chercher Titouan à l’école,
nous aurions pu appliquer une nouvelle couche.

​Mais, les garçons préfèrent profiter du beau temps et s’amuser dans la terre …
avant de rentrer jouer aux playmobils.

​Je pense que nous recouvrirons notre pinata
de 4 ou 5 couches de papier avant de la peindre …
aux couleurs de l’arc-en-ciel …
selon le souhait d’Esteban !

.

 

.

Publicités

Un anniversaire sur le thème des dragons

.

L’anniversaire d’Esteban arrive à grands pas et,
cette année, il choisit le thème des dragons …
nous commençons à le préparer.

Pour cela, je tape « anniversaire et dragon »
et trouve plein d’infos sur Pinterest.

J’ouvre donc un nouveau tableau avec plusieurs épingles
afin qu’Esteban puisse choisir.

https://www.pinterest.fr/stepharcenciel/dragons/

En parallèle, j’ai aussi demandé à ma maman de faire des recherches
sur le net, voici les liens qu’elle nous a fait parvenir :

.

https://www.jeux-anniversaire.net/Toc-toc-le-dragon

http://blog.zodio.fr/recevoir/162613-lapinou-organise-un-anniversaire-sur-le-theme-dragons-2

http://www.kallou.fr/blog/2015/02/des-dragons-et-des-petits-garcons-anniversaire/

http://emericky.canalblog.com/archives/2013/05/16/27159332.html

http://sandrinita.canalblog.com/archives/2015/08/02/32294430.html

http://sandrinita.canalblog.com/archives/2015/08/02/32294430.html

http://forum.doctissimo.fr/grossesse-bebe/mamans-belgique/idees-anniversaire-dragonssujet_50773_1.htm

http://www.leelooh-creation.com/un-anniversaire-de-chevalier-chasseur-de-dragon/

http://www.teteamodeler.com/dossier/animaux-dragon.asp

http://farfadets.canalblog.com/archives/2012/06/25/24571853.html

​Aussitôt, nous les regardons et exportons
sur Powerpoint tout ce qui nous plaît.

anniversaire dragons

​Ce matin, je demande à Esteban qu’il me précise le thème
qu’il souhaite vraiment afin que l’on oriente plus facilement
la recherche de nos jeux.

La fête portera donc sur les dragons et maîtres dragonniers.

Il est donc nécessaire d’en apprendre plus sur les maîtres dragonniers
pour savoir quelles épreuves préparer …

Nos recherches nous conduisent à ces sites

https://sites.google.com/site/noiroroo/classes-de-prestige/maitre-dragonnier

http://theworldofarda.forumactif.com/t347-les-dragonniers

Esteban et moi  lisons le premier et notons ce qui nous intéresse.

​Puis, nous consultons notre tableau « dragon » Pinterest 
​ainsi que notre doc Powerpoint pour voir quelles activités
​pourraient nous convenir.

Nous en dressons une liste et répertorions le matériel nécessaire
​afin de l’acheter ou de le préparer.

***

Je vais chez « Action » pour commencer les achats
et laisse Esteban avec Mamilie …
il préfère aller jouer chez elle plutôt que de m’accompagner.
 
Au magasin, j’achète des ballons punch, des petites pierres précieuses
et des boules de cotillon avec sarbacane pour les activités « dragons ».
J’aurais aimé des ballons simples et des baguettes feu d’artifice …
mais il n’y en avait plus …
.

Dommage !

***

 ‌En fin de journée, nous faisons le point sur les épreuves
choisies par Esteban pour les maîtres dragonniers.

​Nous avons listé 8 épreuves de façon aléatoire,
nous en reverrons l’ordre et le déroulement ultérieurement.

1 – Réalisation d’une potion magique

​2 – Jeu de fléchettes et de ballons

3 – Jeu des mimes

​4 – Recherche de pierres précieuses dans un bac à sable

5 – Jeu des pinces à linge

​6 – Lancer de ballons dans paniers/cartons

​7 – Course d’obstacles ou épreuve de l’escabeau

​8- Lancer de boules de cotillons, dans des endroits précis, à l’aide une sarbacane

​9 – Jeu final avec la pinata

​Pour cet après-midi festif, je vais m’inspirer du déroulement
des pirates de l’an dernier.

​Demain, nous continuerons ce que nous avons commencé,
nous poserons la deuxième couche de journaux sur notre ballon/pinata.

​Puis, nous verrons quelle autre activité nous avons envie d’avancer.

***

L’apprentissage informel et … l’inspection !

.

Cette année, puisqu’Esteban a eu 6 ans en Octobre,
nous attendons, pour la première fois, la visite de l’inspectrice.

Nous sommes avertis de son passage, un mois à l’avance,
par mail et par courrier postal …

Comme nous approchons de la fin de l’année scolaire,
je pense qu’elle ne saurait tarder !

​Alors, plutôt que d’attendre la lettre, lundi j’ai décidé de commencer
à préparer mon dossier pour cette année 2016-2017.

Mais,

– Comment m’y prendre ?

– Que vais-je noter ?

​Oh là là ! … j’ai besoin de me recentrer.

​En tout premier, quel est mon objectif et quels sont mes besoins ?

En répondant à ces questions, je vais éviter de partir dans tous les sens !

Mon objectif

– rédiger un rapport sur ce que je fais avec Esteban

Mes besoins

​- structurer mes pensées (euh ! là, il y a du boulot !)

– montrer de quelle façon je procède et à partir de quoi je travaille

​- éclaircir ma façon de procéder afin de pouvoir la partager

​- me rassurer, me sécuriser en élaborant un compte-rendu clair
et structuré qui explique

​ . notre façon de faire (à partir d’un exemple concret)
​ . les progrès d’Esteban (au travers des intelligences multiples)

​- relier les intelligences multiples à la grille des compétences scolaires

En cherchant des infos sur le net, j’ai découvert que certaines familles
avaient réalisé des diaporamas sur l’ensemble de l’année scolaire.
​Cette idée me tente, je la trouve très intéressante …

J’ai donc un rapport à rédiger et peut-être un diaporama à monter !
Comment m’organiser ?

​Dans la journée, c’est difficilement réalisable …
il me reste le soir !

Lundi soir, je me suis posée pour noter mon cheminement.

​J’ai également répertorié tout ce que nous avons fait sur Napoléon.
C’est ce travail que j’ai choisi de présenter comme exemple concret,
avec toutes les intelligences multiples qu’Esteban a développé
en se passionnant pour ce sujet.

Mardi soir, à l’aide de mes articles du blog et de mes cahiers,
j’ai listé les activités réalisées, en y précisant l’intelligence
à laquelle Esteban a fait appel.

J’ai aussi structuré mes pensées, en notant les différentes
façons dont je procède, en 14 points.

​Je m’apprêtais à noter les difficultés rencontrées par Esteban
lorsque j’ai réalisé qu’il serait plus intéressant de relever
ses points forts et ses acquisitions …

« OK ! Mais, comment les répertorier ? »
​ »Pourquoi pas à l’aide de mon dossier ‘Intelligences multiples’ ? »

Je repends donc les compétences de chacune de ces intelligences
et note toutes celles qui correspondent aux acquis d’Esteban.

​Mercredi, j’ai effectué des recherches sur les compétences à acquérir en CP
afin de les relier aux intelligences multiples … mais, je n’étais pas motivée …
je me suis écoutée et ai arrêté !

Jeudi soir‌, après avoir publié mes articles du jour,
je n’avais plus envie de faire quoi que ce soit …

​Si je rédigeais le rapport … parce qu’il le fallait …
parce que je devais le faire … je n’y prendrais pas de plaisir
et je ne m’écouterais pas !

Je me suis donc écoutée et suis allée dormir !

***

Vendredi,‌ je n’étais pas plus motivée …
j’ai donc attendu le week-end prolongé pour m’y mettre.

​Coïncidence ou pas ?
Samedi midi, je reçois la lettre recommandée
de l’Inspection académique me notifiant
la visite de l’inspectrice dans un mois !

​Ce même jour, je lis le manuel de Claudia Renau
« L’Apprentissage informel expliqué à mon inspecteur »
tout en prenant des notes.

Je retiens 7 points à aborder dans le rapport

​1 – Mes choix pédagogiques

​2 – Les activités depuis un an

3 – Les principales sorties

4 – Les ressources utilisées

5 – Les notions abordées

6 – Le bilan succinct des progrès d’Esteban

7 – Les questions à poser à l’Inspectrice

… et commence à y répondre, non pas dans l’ordre donné,
mais en tenant compte de ce qui me motive le plus.

​Je débute par les « Sorties », puis, les  » Ressources utilisées »,
je réponds en partie à la question « Mes choix pédagogiques »
que je compléterai en reprenant mes notes.

​J’aborde ensuite les « Activités » … et c’est là que ça ce complique …

​En imprimant les compétences du C.P., et en lisant le manuel de Claudia Renau,
je me suis aperçue, d’une part, qu’il était assez complexe de dresser
des parallèles entre tout ce que nous faisions et les compétences à acquérir
et que, d’autre part, le fait de morceler les apprentissages d’Esteban n’avait aucun sens.

Mais alors, comment procéder puisque l’Inspection académique
demande de noter le programme ? … et moi, je n’en ai pas vraiment !

​Par contre, ce que je peux faire c’est noter toutes les activités
et thèmes abordés et les regrouper … pour cela, heureusement j’ai le blog !

Je vais donc m’atteler à cette tâche fastidieuse
et reprendre le blog depuis sa création.

Je suis consciente que l’on ne me demande pas ce travail mais moi,
pour me structurer, j’ai besoin de tout reprendre et de tout noter
pour avoir une vision globale de l’évolution d’Estéban.

​Tout d’abord, je vais prendre des notes dans mon cahier de brouillon,
puis, afin de disposer d’un document récapitulatif, je les organiserai
dans un autre cahier « Les apprentissages informels d’Esteban ».

​Dimanche matin, je note donc l’ensemble des activités 2014 et,
en début d’après-midi, je recopie ces notes.

J’enchaîne en listant les activités de l’année 2015
que je termine juste avant le diner.

​Juste une petite pause « rituel du soir » et, pendant 2h30,
je retranscris l’ensemble de l’année 2015.

​Oh là là ! cela me prend un temps fou …
mais qu’est-ce que c’est sympa de revoir
tout ce qui a été fait et tous les sujets abordés …
j’en suis impressionnée et je nous félicite !

En ce qui concerne l’année 2016, plus conséquente​,
je pense noter directement dans le cahier des « apprentissages »
et faire deux parties, une de janvier à août
et une de septembre à décembre afin de tenir compte du « passage en CP ».

Je procède donc de cette façon et, il ne me reste plus
que la période de janvier à août 2016 et l’année scolaire 2016-2017.

​Je pense que ce sera plus rapide car je n’ai pas écrit autant d’articles
sur le blog et j’ai pris beaucoup moins de notes dans mes différents cahiers
d’apprentissage (Histoire, Clé de sol, Imagio, les lettres, les chiffres …)…
car je n’ai pas été aussi régulière en suivi que sur le blog.

En réalisant ce travail de fourmi, je prends conscience de tout le temps
que j’ai consacré chaque jour, à la rédaction des articles sur le blog …

Cela me conforte dans ma décision, prise il y a quelque temps,
de procéder différemment car j’y passais vraiment trop de temps.

​Néanmoins, je ne regrette pas d’avoir expérimenté cette façon de faire,
cela m’a permis de pouvoir en changer … et d’en trouver une plus adaptée !

Je suis aussi contente d’avoir pris le maximum de notes car,
aujourd’hui, cela me fait très plaisir de retrouver
l’ensemble des articles et de constater tout ce qu’Esteban a réalisé !

Ce matin, je m’attelle donc à la période de janvier à août 2016 ….

***

Je consacre une grande partie de ma journée à no‌ter
les activités de ce début d’année, directement sur le cahier.

A 15h30, j’atteins mon objectif et, pour me changer les idées,
je sors prendre l’air avec Esteban … J’éprouve le besoin
d’une plus grande pause et ne reprends donc l’écriture de cet article
qu’à 20h45 … avant de me replonger dans le rapport.

​Il est clair que je ne « m’attaquerai » pas à l’année scolaire 2016-2017 ce soir …
j’en ai un peu marre de reprendre les articles un par un, d’autant que,
pour cette période, j’aurai aussi à reprendre mes cahiers …

​Etant donné que je ne sais pas encore comment je procéderai,
je laisse le temps à ce projet de mûrir en moi …

Par contre, je vais peut-être reprendre les questions déjà travaillées,
les peaufiner et/ou extraire tous les thèmes abordés, à partir de mes notes
de ces deux derniers jours …

​Je ne sais pas encore, je vais voir … et, si je ne suis pas motivée, je ne ferai rien !

​J’ai profité de ce week-end prolongé pour avancer car Esteban était avec son papa …

​A partir de demain, je ne pourrai travailler sur le rapport que le soir …

***

Mais où se situe donc l’Ile Sainte-Hélène ?

.

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/568/reader/reader.html?t=1441383929894#!preferred/1/package/568/pub/569/page/6

http://www.ouest-france.fr/monde/napoleon-le-consul-de-sainte-helene-vit-avec-le-fantome-de-lempereur-3661481

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/568/reader/reader.html?t=1441383929894#!preferred/1/package/568/pub/569/page/5

En cherchant à déterminer la situation géographique
de l’Ile Sainte-Hélène, nous découvrons ces liens
que je lis à Esteban.

Nous positionnons l’avatar de Napoléon
à l’endroit qui nous semble le plus juste …
Nous sommes à 500 km de notre objectif …
nous nous y reprenons à plusieurs fois
avant de tomber enfin sur la localisation précise de cette île.

Nous apprenons qu’elle est très peu peuplée
et que, depuis l’année dernière seulement,
il est possible de s’y rendre en avion.

​Nous cherchons également où se situe l’Ile d’Elbe.

.

Des cartes de sons personnalisées

.

Cette semaine, j’ai enfin réalisé les cartes de sons personnalisées pour Esteban.

Jusqu’à présent, lorsqu’il avait besoin de revoir les sons,
je lui montrais les cartes trouvées sur internet
et que j’avais plastifié telles quelles.

Mais, à chaque utilisation, je me rendais compte
que cela ne lui convenait pas …
Esteban ne réussissait pas à les retenir de façon durable …

J’ai donc fait des cartes avec une couleur précise par son,
en utilisant les mêmes que sur les cartes de Napoléon.

​Ainsi, Esteban associera toujours la même couleur au même son.

J’ai illustré ces fiches avec des images qui parlent à Esteban

​- pour le son ‘ on ‘ … une image de Napoléon

​- pour le son ‘ j ‘ … une photo de Judex

J’ai aussi établi un autre jeu de « cartes sons »,
en tenant compte des gestes trouvés sur le blog de Sanleane
et en les adaptant à nos besoins

http://www.sanleane.fr/affichage-sons-taoki-differentes-versions-a4660588

​Voici quelques-unes de ces cartes

.

Des horloges sur mesure

  .

Depuis plusieurs jours, Esteban s’intéresse à l’heure.

Il observe avec attention le réveil de Mademoiselle Anne,
avec Sam, Hectorine et Marcellin.

Je me souviens avoir un jeu en bois, je le montre à Esteban
mais je trouve qu’il n’est pas assez détaillé.

J’ajoute donc des gommettes autour du cadran
pour afficher les 5 – 10 – 15 – 20 … minutes.

C’est déjà plus lisible, mais pas suffisamment 
car l’aiguille des heures est bleue et les sont chiffres noirs,
ce qui, à mon avis, n’est pas logique !
De plus, les chiffres que j’ai écrits sur les gommettes
ne me plaisent pas, ils ne nourrissent pas
mes besoins de beauté et d’harmonie.

dsc08482

J’imagine de refaire une horloge sur powerpoint,
à partir du réveil de Mademoiselle Anne …
Je prends les différentes mesures et les multiplie par 2,2
afin d’atteindre la taille maximum passant sur ma feuille …

Je fais des calculs d’apothicaire pour déterminer l’emplacement
de chaque trait représentant les minutes …

Je passe une ficelle le long du second périmètre
et en coupe un fragment que je pose sur l’écran tous les 9 mm …
C’est un véritable travail de fourmi … de plus, tenir la ficelle
et poser le trait en même temps est loin d’être évident …
d’autant qu’à chaque fois, j’ai besoin de réajuster l’inclinaison …
et, au final, le résultat n’est vraiment pas terrible !
Après 1 heure 30 de travail laborieux, ma maman arrive,
je lui montre ce que je fais …

lheure

« Mais, il n’existe pas de gabarits sur le net ? »
J’avoue ne même pas y avoir pensé !

De suite, je vais sur internet et en trouve plusieurs …

Mais, plus j’affine mes recherches, plus je me rends compte
qu’aucune horloge ne me convient, il manque toujours un élément …

Je décide alors d’importer les plus intéressantes sur powerpoint
et de dessiner ensuite celle qui me parait idéale.

lheure2

lheure

La question se pose de savoir si je reprends les personnages
de Mademoiselle Anne mais, après réflexion, je choisis de les changer.

Je consulte le net pour trouver des animaux qui courent vite,
moins vite, à la vitesse d’un mouton …

Parmi ceux que je leur présente,
Mila et Esteban choisissent un escargot,

un éléphant et un guépard … qu’ils baptisent

– Hercule, pour l’escargot des heures
– Martin, pour l’éléphant des minutes
– Saphir, pour le guépard des secondes

Tout en faisant ces recherches, j’ai pensé que Yann, le papa d’Esteban,
était suffisamment minutieux pour réaliser notre horloge.

A son retour du travail, je lui expose mon idée et,
pendant que je rédige cet article, il y travaille sur « Illustrator ».
Croyez-moi, il n’y a aucune comparaison avec mon bricolage …
et c’est avec une facilité déconcertante qu’il concrétise notre projet !!!

En ce qui concerne les animaux, soit nous utiliserons
des cliparts gratuits, soit chacun de nous dessinera un animal.

Une chose est sûre, la prochaine fois que j’aurai
un travail de précision à réaliser, je demanderai à Yann
qu’il le fasse ou qu’il m’apprenne à me servir d’Illustrator !

***
L’horloge de Yann est une telle réussite qu’il serait dommage
de ne l’utiliser que pour apprendre l’heure !

dsc08495

Je vais donc aller en acheter une, sur laquelle je remplacerai
les chiffres par ceux réalisés par Yann.

Afin de coller les chiffres sur des velcros à l’extérieur,
comme sur celles-ci, j’ai demandé à Yann d’intervertir les chiffres
des minutes avec les cercles des quarts d’heure

Mais, au final, cela s’avère impossible car l’aiguille des minutes
serait plus grande que celle des secondes !

Alors, peut-être ferons-nous 2 horloges

– une, pour apprendre les heures et les minutes, avec les aiguilles
– une, pour mettre dans le cadre d’une horloge proche de ce modèle

Je suis super contente d’avoir prévu les emplacements pour

– les ‘1/4’… ‘1/2’… ‘- le 1/4’ …
ainsi que les ‘moins 20’… ‘moins 10’ … ‘moins 5’ …

mais je ne sais pas encore sous quelle forme je les présenterai !

***

En poursuivant mes recherches, j’ai découvert
de nouvelles horloges qui me conviennent.

J’ai transmis ces nouveaux modèles à Yann,
accompagnés des explications nécessaires,
pour qu’il les réalise.

lheure12 lheure14

lheure17

Ainsi, Esteban pourra les expérimenter,
voir celle qui lui convient le mieux,
observer les caractéristiques de chacune
et éventuellement en demander une
qui correspondra vraiment à ses attentes !

***

Au final, Yann a réalisé 4 horloges

– 2 sont plastifiées
– 1 est en attente de l’être

dsc08496

et la dernière est toujours dans l’ordi,
il ne reste plus qu’à créer les aiguilles
… et  à les monter !

***

Qui a dit « Waterloo morne plaine ? »

Qui a dit « Waterloo morne plaine » ?

24 juin 2015

0


La_bataille_de_Waterloo par Andrieux. Sur cette morne plaine, l'Anglais Wellington a défait Napoléon Bonaparte et mis fin aux derniers espoirs de l'empereur, dont le règne prendra fin à son retour à Paris.

« Waterloo, morne plaine ! » Il y a deux-cents ans exactement, le 18 juin 1815, Napoléon subissait une cuisante défaite du côté de Waterloo, en Belgique. Cette déroute militaire face aux troupes alliées de Wellington (Britanniques, Prussiens, Allemands et Néerlandais) mit d’ailleurs un terme au règne de l’Empereur. Mais n’imaginez pas Napoléon se promenant au beau milieu du champ de bataille en se lamentant : « Oh Waterloo, foutue morne plaine tiens ! » D’ailleurs, personne n’a jamais prononcé cette célèbre sentLe poète et romancier français Victor_Hugo. Celui-ci n'a jamais digéré la défaite de Napoléon à Waterloo, il a même écrit un long poème intitulé "L'expiation", dans lequel il revisite avec lyrisme et mauvaise foi ce triste épisode de l'Histoire de France.ence, que l’on doit à la plume de Victor Hugo. En 1851, dans son poème « L’Expiation », Hugo refait l’Histoire :

« Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons […] »

Wellington de Waterloo

Le nom de cette bataille est resté tristement célèbre pour les Français, mais le pire c’est qu’elle ne s’est pas vraiment déroulée à Waterloo, « ce plateau funèbre et solitaire / Ce champ sinistre où Dieu mêla tant de néants » (toujours selon « Totor »). Les combats ont en fait eu lieu sur des communes alentour, Genappe et Braine-l’Alleud. Mais comme Wellington avait basé son quartier-général à Waterloo, c’est de là qu’il rédigea la dépêche annonçant son triomphe. L’Histoire retiendra ce nom.

Le Duc de Wellington avait établi son camp de base dans la petite ville belge de Waterloo, d'où il envoyait ses correspondances.Le Duc de Wellington à Waterloo

http://www.beekoz.fr/citations/waterloo-morne-plaine-victor-hugo-napoleon/

.

Les chiffres avec Montessori et les tables de Seguin

 .
Cette semaine, ma maman m’a envoyé différents liens
sur la méthode Montessori et les tables de Seguin …
pour apprendre à compter.

diapositive43

diapositive38

Mercredi, Sofia me dit qu’elle a acheté une boite
de perles Montessori pour ses filles …

Mais, ce n’est qu’aujourd’hui que je prends le temps de m’y pencher.

Waouh c’est génial ! cela me donne plein d’idées.

En voyant la 1ère table de Seguin, je réalise de suite que,
si je souhaite la réaliser en bois, cela va me prendre un temps fou
et je suis loin d’être motivée …

Alors, que faire ? L’acheter ? Non bien sûr, mais quelle solution me reste-t-il ?

Avec Esteban, je vais d’abord tester cette table sur papier.
Si ça marche, je l’imprimerai, la plastifierai et y poserai des velcros.

Quant aux perles, il est possible de les réaliser,
mais que de temps et d’énergie cela me demandera !
La question est toujours de savoir si je suis suffisamment motivée.

Dans le cas contraire, comment me les procurer ?
Les acheter sur le site Montessori ? Sur un site d’occasions ?
Les faire réaliser par quelqu’un d’autre ? Les réaliser avec Esteban ?
 

http://enclasseavecmontessori.blogspot.fr/2014/04/les-perles-colorees.html

http://ecoledesamours.blogspot.fr/2012/06/1ere-table-de-seguin.html

http://www.pedagogie-active.fr/lecture_suivie/2-11.html

Première table de Seguin (Montessori) et barrettes des perles

http://lecoledelily.wifeo.com/compter.php

http://montessori-store.fr/mathematiques/121-pyramide-de-perles-colorees.html

http://montessori-store.fr/mathematiques/151-perles-pour-damier.html

Afin d’avoir toutes ces données sous la main et de m’en imprégner,
j’ai ouvert un dossier dans Powerpoint, dans lequel j’ai déjà classé
des captures d’écran ainsi que différents « copier/coller ».

tables-de-seguin-et-chiffres-montessori

.