Des pistes de recherches pour l’apprentissage de l’addition

.

En parallèle des cartes, que nous avons commencées
à réaliser hier pour la table de 5, ma Maman
nous a partagé ces liens :

http://www.linstit.com/exercice-mathematiques-calculs-tables-addition.html

http://lutinbazar.fr/wp-content/uploads/2015/04/escargots-des-additions-LB.pdf

http://soutien67.free.fr/math/niv01/theorie/pages/calcul_01.htm#tables

https://www.fichesdeprep.fr/2013/07/17/tables-d-addition/

 

Nous prendrons le temps de les regarder
et de les expérimenter.

 

.

Publicités

Les tables d’addition

.

Grâce aux cartes de Matthieu Prottin,
Esteban connaît ses tables de multiplication …
mais, pas encore celles d’addition !

Ce matin, lors des exercices de maths,
je me rends compte que certains calculs
ne coulent pas de source et que l’apprentissage
des tables seraient une activité intéressante
pour cet après-midi.

​Ce midi, sur powerpoint, je commence
à faire des cartes de chiffres
que je plastifierai pour en faire des tables …

​Je réalise des pages de 15 cartes de 0 à 4 …
et je m’arrête … quelque chose cloche …
cette méthode nécessiterait un trop grand nombre de cartes …
je laisse tomber … en attendant une autre idée !

​Cet après-midi, en débutant l’activité,
j’utilise les bâtonnets de bois
pour former les signes + et =
et demande à Esteban de reproduire la table de 1 ,
le chiffre 1 étant représenté par un cœur
et les autres par des perles.

​Après lui avoir montré les 2 premières lignes,
je réalise qu’Esteban n’a jamais vu
de tables d’addition.
De suite, je pose le tableau blanc sur le lino
et représente la table de 1 …

 

Je lui demande alors de se retourner pendant
que je change de place certains bâtons
et certaines perles.

Lorsque je lui propose de retrouver
les anomalies, il le fait aisément.​

Ensuite, j’enlève tous les chiffres en bois
(mis pour les résultats) et​ lui en donne,
de façon aléatoire, pour qu’il les replace.

​Il comprend vite que les chiffres sont à placer
dans l’ordre croissant 1 2 3 4 …

Pour la table de 2 , il choisit deux fleurs bleues
pour symboliser le 2 .

​Une fois celle-ci terminée et les anomalies trouvées,
j’ai l’idée de déposer les chiffres et nombres en bois
en cercle sur le sol.

​Je lui suggère de se mettre à l’intérieur du cercle
et de sauter sur le résultat.

​Quand je lui pose 2 + 6 …
il s’éclate en sautant sur le 8 !

Volontairement, je le fais sauter sur des résultats placés
à l’opposé, il y prend un réel plaisir et, à chaque fois,
recule les chiffres en bois …

​Lorsque ceux-ci sont trop éloignés,
nous passons à la table de 3 …

Je lui suggère de toujours partir du 3
et de faire autant de pas que nécessaire
pour atteindre le résultat … il se retrouve sur le 10 …

​Quand il s’est familiarisé avec cette table,
je lui propose de tirer une flèche sur le résultat,
à l’aide de son pistolet.

Nous prenons autant de plaisir l’un que l’autre
à jouer avec les tables et continuerons
au cours de la semaine …

***
Aujourd’hui, nous voyons les tables de 4 et de 5.

A chaque résultat, Esteban continue de sauter
dans son cercle de chiffres et de nombres.

​Nous ajoutons même une option « coussin bleu » …
sur lequel il saute en criant sa réponse !

​Il apprécie cette activité et la termine
en visant les résultats à l’aide de son pistolet.

​Esteban remarque que tous les résultats des tables
commencent par le même chiffre 5 et 15,
que la table elle même !

​Il commence donc par positionner
ces résultats aux extrêmes.

Idéfix, les romains … et les chiffres … en lettres !

.

Depuis un moment, Esteban n’écrit pas beaucoup,
il préfère de loin les maths à l’écriture …

​Son cahier d’écriture est donc relativement peu rempli
par rapport à ce qu’il a écrit dans ses cahiers de maths.

​Jusqu’au mois dernier, je ne lui avais encore
jamais proposé …d’écrire des mots sans modèle …

​J’ai commencé par lui faire écrire les chiffres
en lettres … et, croyez-moi, ça n’a pas été simple !

En effet, Esteban n’arrivait pas à mémoriser
les lettres malgré les différentes méthodes utilisées :

– en épelant à haute voix, en chantant
et en sautant à l’élastique
– en remplaçant les lettres par les alphas,
​- en formant les ​lettres avec de la pâte à modeler
et en les incrustant de perles,
​- en lui faisant manipuler des ​lettres en bois …

… mais … rien à faire …

​Il ne retenait pas l’orthographe, il oubliait
et confondait plusieurs lettres …

Nous regardons donc ensemble la vidéo de Matthieu Protin
« Mémoriser comme un champion » …

​Puis, j’invente une histoire avec les anagrammes
des lettres, ce qui donne

. à la « rozé » = 0
. « nu » = 1
​. « udex » = 2 (il pense à mon ami Judex)
. est « sorti » = 3
​. « traqué » = 4
. par « cniq » = 5
. et « xis » = 6
​. « pest » dit « sept »embre (nous avons rajouté septembre,
​ car, même avec « pest », il oubliait l’écriture du 7)
. « uhit » = 8
​. « fenu » = 9
​. « idx » = 10

Je dessine, écrit cette histoire sur une feuille
et lui la raconte à plusieurs reprises …

​Ensuite, je place ces anagrammes près des chiffres
correspondants … pour qu’Esteban les mettent
dans le bon ordre en un temps record …

Après avoir réalisé plusieurs défis de ce type
avec les lettres en bois et les alphas,
il a mémorisé ces mots …

​Mais, si j’avais à refaire ça pour l’ensemble des mots,
cela me prendrait un temps fou …

Je cherche donc une solution et me souviens
des tables de multiplication apprises en novembre,
grâce aux cartes et vidéos de Matthieu Protin …

.
​Peut-être serait-il intéressant d’en réaliser
pour qu’Esteban apprenne les nombres ‘ vingt ‘ –
‘ trente ‘ … jusqu’à ‘ cent ‘ ?

Avant les vacances de Noël, je me demandais quel thème
le passionnerait … je n’ai pas eu à réfléchir longtemps,
la réponse est venue d’elle-même …

​Depuis plusieurs semaines, nous passons beaucoup
de temps à regarder des documentaires sur les Romains …

​IDX, représentant notre 10, ressemble à Idéfix.
Il me reste à réaliser les cartes correspondantes,
avec des images lorsque les lettres sont plus complexes,
des couleurs, des questions et une histoire sur chaque,
comme dans le jeu des tables de multiplication.

​C’est chose faite, voici nos cartes

​Dans la semaine, nous inventerons l’histoire des onze,
douze, treize, quatorze, quinze et seize.
Hier matin, Esteban a regardé ces cartes et,
dans l’après-midi, je lui ai demandé d’écrire au tableau …
il n’était pas motivé car il pensait ne pas savoir …
en lui rappelant l’histoire liée à chaque carte,
il a tout écrit !

.

 

Esteban et la lecture des lettres cursives

.

Motivé par la lecture du livre  » Quand j’ai peur »,
Esteban accepte avec joie d’en lire un deuxième.



Dans la bibliothèque, il cherche un livre pas trop épais
​et sans trop d’écritures. Il choisit « Agathe apprend à chaque instant ».

Dès le premier coup d’œil, je constate qu’il s’agit
d’une écriture cursive et que les majuscules
ne correspondent pas à celles qu’il connaît.

Je pense

« Oh la la ! ça ne vas pas être coton la lecture ! »

Eh bien ! Je me suis trompée sur toute la ligne …

​Esteban lit l’écriture cursive avec beaucoup plus de facilité
que l’écriture standard où toutes les lettres sont détachées !

​De plus, il adore mener l’enquête pour découvrir quelles lettres
se cachent sous les majuscules. C’est un réel plaisir pour lui
de les voir si bien cachées​ et il dit
​ »Furiosa va avoir du mal à les reconnaître » !

 

.

 

.

 

Une pinata !

.

Ce matin, je suis loin d’être surprise lorsqu’Esteban
choisit l’activité qui lui tient le plus à cœur … la pinata !

​Depuis qu’il l’a repérée et sélectionnée, il n’a qu’une hâte …
en confectionner une !

​Deux sites ont retenu notre attention et nous allons les mixer
pour en réaliser une à notre façon

https://fr.wikihow.com/fabriquer-une-pi%C3%B1ata
http://cestmamanquilafait.com/wordpress/maison-deco/craft/anniversaires/pinataafairesoitmemetutorielanniversaire

Je note le protocole et le matériel que nous utiliserons.

​Nous avons besoin de journaux … nous n’en avons pas …

​Nous allons donc chez Christiane lui en demander
et restons discuter avec elle (Bout en train)
​ainsi qu’avec Isabelle, l’autre voisine.

De retour à la maison, nous recouvrons le sol d’un drap
ainsi que la table sur laquelle nous déposons la farine,
le sel, l’eau, le récipient, la cuillère (Calculine).

Pour obtenir une pinata suffisamment conséquente,
nous choisissons un ballon punch violet.

 

​Tous les deux, nous découpons des bandes de papier dans un journal
ainsi qu’indiqué sur l’un des sites.

Nous nous mettons d’accord, je mets la colle et je tiens le ballon …
Esteban, lui, pose les bandes de papier …

« C’est un peu comme faire un puzzle » me dit-il

Effectivement, il est impératif que les bandes recouvrent
entièrement le ballon et qu’aucun espace violet n’apparaisse.

​Nous téléphonons à Mamilie pour savoir si cela lui ferait plaisir
de venir nous aider … elle nous rejoints alors que nous avons déjà
recouvert la moitié du ballon.

​ »Nous faisons appel à Imagio » précise Esteban

Pour recouvrir le ballon d’une première couche, nous utilisons toute la colle
et presque toutes les bandes découpées … puis, nous le mettons à sécher
dans la salle de bain pour le reprendre demain.

​Nous avons adoré faire cette activité tous ensemble !

 

***

Notre pinata n’étant pas sèche ce matin, j’utilise le sèche-cheveux.

​Je le tiens assez éloigné du ballon …

​Lorsque j’entends des petits craquements, je ne remarque rien …
jusqu’à ce que je découvre une fissure dans les journaux !

​Le bon côté des choses … nous repérons là où les bandes
ne se chevauchent pas suffisamment !

​Nous recouvrons tout d’abord cette craquelure avant
de remettre une deuxième couche de papier …

​Esteban pose les bandes dans un sens bien précis et,
lors de la troisième couche, nous les mettrons dans le sens inverse,
de façon à réaliser un quadrillage pour que ce soit plus solide.

 

***

 
Ce matin, nous appliquons une troisième couche de papier sur notre pinata.

​Pour nous donner une idée du temps passé, nous regardons l’heure …
environ 30 minutes sont nécessaires pour recouvrir entièrement le ballon.

Si nous avons aussi mis 30 minutes pour poser la première couche
et autant pour la deuxième, combien de temps avons-nous
déjà passé à recouvrir la pinata ?

30 + 30 = 60

60 + 30 = 90 soit 1h30

… et Esteban de me répondre

​ » 3 x 30 = 90  » !!!

​A cela, il convient d’ajouter le temps passé à couper les bandes de journaux.

Aujourd’hui, le temps est encore beau … et la pinata sèche vite …
si nous n’étions pas allés chercher Titouan à l’école,
nous aurions pu appliquer une nouvelle couche.

​Mais, les garçons préfèrent profiter du beau temps et s’amuser dans la terre …
avant de rentrer jouer aux playmobils.

​Je pense que nous recouvrirons notre pinata
de 4 ou 5 couches de papier avant de la peindre …
aux couleurs de l’arc-en-ciel …
selon le souhait d’Esteban !

.

 

.

Un anniversaire sur le thème des dragons

.

L’anniversaire d’Esteban arrive à grands pas et,
cette année, il choisit le thème des dragons …
nous commençons à le préparer.

Pour cela, je tape « anniversaire et dragon »
et trouve plein d’infos sur Pinterest.

J’ouvre donc un nouveau tableau avec plusieurs épingles
afin qu’Esteban puisse choisir.

https://www.pinterest.fr/stepharcenciel/dragons/

En parallèle, j’ai aussi demandé à ma maman de faire des recherches
sur le net, voici les liens qu’elle nous a fait parvenir :

.

https://www.jeux-anniversaire.net/Toc-toc-le-dragon

http://blog.zodio.fr/recevoir/162613-lapinou-organise-un-anniversaire-sur-le-theme-dragons-2

http://www.kallou.fr/blog/2015/02/des-dragons-et-des-petits-garcons-anniversaire/

http://emericky.canalblog.com/archives/2013/05/16/27159332.html

http://sandrinita.canalblog.com/archives/2015/08/02/32294430.html

http://sandrinita.canalblog.com/archives/2015/08/02/32294430.html

http://forum.doctissimo.fr/grossesse-bebe/mamans-belgique/idees-anniversaire-dragonssujet_50773_1.htm

http://www.leelooh-creation.com/un-anniversaire-de-chevalier-chasseur-de-dragon/

http://www.teteamodeler.com/dossier/animaux-dragon.asp

http://farfadets.canalblog.com/archives/2012/06/25/24571853.html

​Aussitôt, nous les regardons et exportons
sur Powerpoint tout ce qui nous plaît.

anniversaire dragons

​Ce matin, je demande à Esteban qu’il me précise le thème
qu’il souhaite vraiment afin que l’on oriente plus facilement
la recherche de nos jeux.

La fête portera donc sur les dragons et maîtres dragonniers.

Il est donc nécessaire d’en apprendre plus sur les maîtres dragonniers
pour savoir quelles épreuves préparer …

Nos recherches nous conduisent à ces sites

https://sites.google.com/site/noiroroo/classes-de-prestige/maitre-dragonnier

http://theworldofarda.forumactif.com/t347-les-dragonniers

Esteban et moi  lisons le premier et notons ce qui nous intéresse.

​Puis, nous consultons notre tableau « dragon » Pinterest 
​ainsi que notre doc Powerpoint pour voir quelles activités
​pourraient nous convenir.

Nous en dressons une liste et répertorions le matériel nécessaire
​afin de l’acheter ou de le préparer.

***

Je vais chez « Action » pour commencer les achats
et laisse Esteban avec Mamilie …
il préfère aller jouer chez elle plutôt que de m’accompagner.
 
Au magasin, j’achète des ballons punch, des petites pierres précieuses
et des boules de cotillon avec sarbacane pour les activités « dragons ».
J’aurais aimé des ballons simples et des baguettes feu d’artifice …
mais il n’y en avait plus …
.

Dommage !

***

 ‌En fin de journée, nous faisons le point sur les épreuves
choisies par Esteban pour les maîtres dragonniers.

​Nous avons listé 8 épreuves de façon aléatoire,
nous en reverrons l’ordre et le déroulement ultérieurement.

1 – Réalisation d’une potion magique

​2 – Jeu de fléchettes et de ballons

3 – Jeu des mimes

​4 – Recherche de pierres précieuses dans un bac à sable

5 – Jeu des pinces à linge

​6 – Lancer de ballons dans paniers/cartons

​7 – Course d’obstacles ou épreuve de l’escabeau

​8- Lancer de boules de cotillons, dans des endroits précis, à l’aide une sarbacane

​9 – Jeu final avec la pinata

​Pour cet après-midi festif, je vais m’inspirer du déroulement
des pirates de l’an dernier.

​Demain, nous continuerons ce que nous avons commencé,
nous poserons la deuxième couche de journaux sur notre ballon/pinata.

​Puis, nous verrons quelle autre activité nous avons envie d’avancer.

***