Jour ‘J’ : l’Inspectrice à la maison

.

Je suis soulagée, l’Inspectrice et la Psychologue
nous ont rendu visite cet après-midi
et tout s’est très bien passé !

L’Inspectrice s’est montrée très ouverte,
très pédagogue, très à l’écoute …

​Yann et moi avons parlé avec elle pendant qu’Esteban
discutait dans le jardin avec la Psychologue.

Ensuite, elle a interrogé Esteban
sur son livre de lecture « Gafi » …
il a lu 2 pages !

​Même s’il a rencontré quelques difficultés,
elle l’a félicité … ce qui lui a donné confiance,
tant pour lui répondre sur des calculs, que pour lui parler.

Après avoir pris un petit temps d’observation,
ce qui est normal car il ne connaissait pas non plus la Psychologue,
Esteban a bien échangé avec elle.

​Moi, qui étais en ébullition depuis ce matin,
je suis contente de cet entretien, des conseils reçus …

​… et je serai ravie de revoir ces deux personnes en mars 2018

***

Au départ, je ne pensais pas laisser l’Inspectrice interroger Esteban …
​mais, comme il était à l’aise, que l’Inspectrice et la Psychologue
étaient bienveillantes, j’ai laissé faire … et tout s’est très bien passé …

​Afin de développer les apprentissages, l’Inspectrice m’a donné des pistes
en maths et en lecture … nous avons commencé dès hier.

​En effet, lorsque je lui ai présenté les cartes des sons sur Napoléon,
elle m’a laissé entendre que c’était peut-être un peu trop complexe,
avec l’écriture majuscule si petite, tous les sons …

​Il serait plutôt préférable, pour l’entraîner à la lecture
et pour lui donner confiance en lui, d’utiliser des supports plus grands,
par exemple, son livre Gafi ou ses livres de Première Lecture …

Nous avons commencé dès hier matin et je commence déjà
à entrevoir les jeux que je vais pouvoir créer !

​Affaire à suivre …

 

.

Napoléon et les intelligences multiples !

.

Je suis impressionnée de tout ce que nous découvrons avec Napoléon.

Jamais je n’aurais imaginé aborder autant d’intelligences multiples

– L’intelligence visuelle et spatiale (Imagio)

Esteban reproduit inlassablement les différentes batailles,
il m’aide à faire des captures d’écran
et à positionner les images dans son livre sur Waterloo

boisson2 diapositive7 diapositive8

– L’intelligence musicale (Clé de sol)

Grâce au CD (Napoléon raconté aux enfants) qu’il écoute en boucle,
Esteban a découvert
. les musiques militaires,
. Paiziello et Singarelli, les compositeurs préférés de Napoléon
. l’Opéra avec l’Oratorio d’Haydn
. la Vestale de Spontini
. le Requiem de Mozart
. la Marche funèbre de Beethoven sur la mort d’un héros,
à l’enterrement de Lannes

cartes-napoleonopera

cartes-napoleonlannes

– L’intelligence verbale / linguistique (Mot à mot)

Esteban
. reprend dans ses batailles, le vocabulaire entendu
dans les vidéos, son CD et mes lectures
. lit les cartes que j’ai faites pour le motiver à la lecture
. participe à la création de notre livre sur Waterloo,
il écrit plusieurs petits textes
. s’intéresse aux écrits de Victor Hugo avec l’Expiation,
que l’on retrouve sur le CD, ainsi qu’à ce texte,
issu de son livre sur les Châtiments

« Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons.
D’un côté, c’est l’Europe et de l’autre la France.
Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l’espérance ;
Tu désertais, victoire, et le sort était las.
O Waterloo ! je pleure et je m’arrête, hélas !
Car ces derniers soldats de la dernière guerre
Furent grands ; ils avaient vaincu toute la terre,
Chassé vingt rois, passé les Alpes et le Rhin,
Et leur âme chantait dans les clairons d’airain ! « 

Esteban apprécie énormément ces écrits.
Je pense les retravailler car ils me serviront de supports
pour son apprentissage à la lecture.

– L’intelligence intrapersonnelle (Cœur en soi)

Esteban s’écoute.
Hier soir, alors qu’à sa demande je lui lisais le livre sur Napoléon,
il m’a dit « Non, ce soir je n’ai plus envie d’entendre des histoires
sur la guerre, pas avant de dormir … je préfère des histoires du soir ! »

Avec l’histoire de Napoléon, il apprend à être encore plus à l’écoute de la peur.

A chaque fois que nous regardons des documentaires
ou que nous écoutons son CD, il me dit
« Là, tu entends, c’est la musique qui fait peur »

Ou, à l’enterrement de Lannes
« Là, c’est triste … »

– L’intelligence corporelle / kinesthésique (Agilo)

Esteban marche, il réalise des cartouches … comme les grognards !
Il reproduit les batailles de l’Empire.

– L’intelligence interpersonnelle (Bout en train)

Il raconte à ses copains et copines des histoires sur Napoléon.
Il montre son livre sur Waterloo aux personnes qui viennent à la maison.

– L’intelligence logico-mathématique (Calculine)

En confectionnant des cartouches avec du papier et du sel,
la logique et Calculine font leur apparition.
En effet, les soldats tirant 4 cartouches à la minute, nous en avons réalisé 56.
Esteban les a placées par 4 sur chaque carte numéroté de 1 à 14.

dsc08459

Bien que disposant des cartes de 1 à 60, pour montrer tout ce qu’un soldat
devait tirer en une heure, nous n’en avons pas réalisé 240 !

Esteban a aussi pris des mesures pour obtenir des cartouches de même longueur.

Nous avons abordé la notion des 1000 avec le nombre important des morts,
des blessés ou des hommes mobilisés et celle des chiffres romains
lors de nos lectures sur le Pape Pie Vll et sur Louis XVlll.

C’est incroyable de découvrir autant de choses lorsque nous nous penchons
à fond et avec passion sur un sujet !

.

Le rituel ou le réservoir à bisous

.

kiss

C’est en fait la première chose que nous faisons le matin,
et la dernière que nous faisons le soir !

Au lever et au coucher, nous avons un « temps bisous »,
et davantage si Esteban le souhaite, car il adore ces moments.

En fait, la durée de ces « temps bisous » est fonction de ses besoins.

Plus il en a besoin, plus il en demande, et plus nous lui faisons de bisous,
et ce, jusqu’à ce que son réservoir soit plein.

Certaines fois, c’est assez rapide, mais d’autres fois,
il en redemande encore et encore …

A cet effet, nous avons inventé toutes sortes de bisous différents.

Il peut demander des bisous : air, feu, terre, eau
(ma formation professionnelle aide à trouver ces thèmes)
car Esteban connaît très bien les 4 matières,
des bisous papillons, souffleurs, baveux …

Alors, pourquoi ne pas faire un menu « bisous » ?

Ce serait un peu comme au restaurant, avec l’écriture
et l’image correspondante, Esteban pourrait composer
un menu à sa guise !

Je prends note de cette idée mais, pour le moment,
je vais d’abord terminer les activités déjà commencées.

.


De nouveaux rituels

.

Esteban adore son rituel du coucher.

Chaque soir il vérifie où il en est,
et suit scrupuleusement les différentes étapes.

DSC06105

Devant cet engouement, je décide d’en réaliser
un pour le matin, et de compléter celui du soir
puisqu’il y a ajouté des étiquettes !

DSC06362

DSC06368

De ce fait, je n’ai plus suffisamment de place,
je réimprime donc le rituel du soir, quasiment à l’identique …

… pour m’apercevoir vendredi soir,
alors qu’il est plastifié, découpé et doté de velcros …
que le système n’est pas des plus pratiques.

Que faire ?

Samedi matin, je trouve la solution …
présenter le rituel en mode « portrait », plutôt qu’en mode « paysage ».

Esteban m’aide à choisir la couleur des cercles
et à remettre de nouvelles images.

 DSC06366

DSC06365.

.


Des extensions au planning d’Esteban !

.

En échangeant avec Esteban, je m’aperçois
que j’ai oublié de noter certains jeux sur son planning.
 Je prends donc le temps de regarder dans toutes ses étagères
de « L’école à la maison » et dans celles de sa chambre
pour répertorier ceux qu’il manque …

J’imprime alors une nouvelle planche d’étiquettes.

Planning de la semaine Esteban nlles etiquettes

J’ajoute, aussi, une planche « activités » avec des emplacements
pour les étiquettes, afin qu’Esteban puisse visualiser
l’ensemble des activités à sa disposition et s’en souvenir.

 

Planning de la semaine Estebanactivités

Puis, je rajoute un velcro femelle dans chaque rectangle,
afin de pouvoir y placer  toutes les étiquettes.

DSC06253

.

.

La routine du repas

.

Ce matin, me voyant découper les velcros
et coller les étiquettes, Esteban me propose son aide.

C’est donc lui qui colle le velcro femelle
au centre de chaque cercle et de chaque rectangle.

DSC06113

Nous en profitons pour compter

– le nombre de ronds
– combien de velcros sont encore nécessaires
pour terminer les rectangles.

Esteban est tellement motivé qu’il colle tous les velcros femelles
de cette routine et, après, demande à continuer.

Pendant que j’applique les velcros femelles au verso des étiquettes écrites,
Esteban pose tous les velcros mâles au recto des étiquettes imagées.

Voilà le résultat :

DSC06158

.

 

Le planning du rituel du coucher

.

DSC06162

 

Je finis de le plastifier, de découper les étiquettes
et de coller les velcros.

Je suis super contente du résultat,
car j’ai réussi à confectionner un planning
avec des étiquettes amovibles.


Ainsi, je dispose d’une plus grande liberté
et, en cas de modifications, il me suffit de déplacer
les heures et/ou les étiquettes !

Pour ce planning, je dispose donc de

– 24 étiquettes « heure » … de 18 h à 20h (toutes les 5 minutes)
– 9 emplacements d’étiquettes écrites
– 9 emplacements d’étiquettes imagées
– 12 emplacements de ronds décoratifs
pour y appliquer ou non les étiquettes imagées

Technique de réalisation

Après avoir imprimé, découpé, plastifié, redécoupé
toutes les étiquettes

– je colle les velcros femelles (face douce)
au centre de chaque rectangle et de chaque cercle

– puis, je fixe le velcro mâle (face agrippante)
au verso des étiquettes « heure »,
en « scratchant » les 9 premières sur le planning.

– à côté de chaque heure, je place les étiquettes écrites
et les étiquettes imagées …
Là, je constate qu’il serait préférable que je décale les étiquettes imagées,
pour qu’elles se trouvent aux bons emplacements …

– je colle un velcro femelle,
puis le velcro mâle sous la première étiquette imagée,
avant de passer à la seconde, à la troisième … et à la neuvième !

– maintenant, se pose la question de savoir
comment faire tenir les étiquettes écrites.
Finalement, j’opte pour l’application de velcros mâles
à chaque extrémité (afin d’avoir toujours les mêmes repères)
et, en dessous, des velcros femelles plus longs …
je pose le tout sur le planning pour que ce soit plus droit.

Et voilà notre planning terminé …

DSC06105

Il ne nous reste plus qu’à le remettre dans l’ordre.

 

.

La mise en place du « 1/4 d’heure de folie »

.

.

Depuis 2 jours, nous débutons la journée
en écoutant des chansons qui nourrissent notre élan de vie

– la chanson des Multibrios … qui nous connectent
à nos intelligences multipes

– « Debout les gars réveillez-vous … »
que ma maman nous chantait en nous conduisant à l’école

– Santiano … sur cet air, maman a adapté les paroles
de notre chanson du Tour du Monde que nous chantions tous les jours …

En fait, je ne sais pas ce qu’Esteban préfère :
écouter ces chansons qu’il adore aussi …
ou m’écouter chanter et me voir danser.

Moi, ce qui est sûr, c’est que j’aime
commencer la journée de cette façon,
cela me donne plein d’énergie et me met en joie !

Je réfléchis donc à un rituel de « mise en joie »
pour que, tous les deux, nous démarrions la journée …
chacun sur la fréquence qui le met le plus en vie !

En l’expérimentant, je réalise que ce rituel de joie
est bien différent du « 1/4 d’heure de folie ».

L’un fait vibrer sur la joie,
tandis que l’autre permet de se défouler,
de libérer les tensions et de relâcher le mental
en fin de journée !

Ce soir, juste avant le temps des histoires,
nous chantons et dansons « La danse des canards »,
« Le rock n roll de gallinacés »,
nous faisons la chenille et la queuleuleu …

C’est super, nous rions bien,
nous nous défoulons et nous sommes bien fatigués !

Expérience à renouveler dans cet ordre,
pour savoir si nous conserverons ou non ce rituel
juste avant de dormir …

.

L’origine du calendrier

.

Ce matin, Esteban me pose des questions sur le temps

– le temps qu’il reste avant qu’Inès vienne jouer
– avant que je parte en formation
– avant que Yanis et Espérance viennent en vacances …

Sur son calendrier « Wapiti », je lui indique les jours
où vont se dérouler chaque évènement.

Évidemment, nous visionnons un « C’est pas sorcier ».


Je pense qu’il serait intéressant de remanier le semainier,
que j’ai réalisé depuis un moment déjà, pour l’exploiter à notre façon.

Mais, avant je me penche sur un sujet qui me tient à cœur,
depuis que j’ai découvert cet article

http://www.leo-melrose.com/quand-notre-enfant-ne-veut-pas-aller-se-coucher/

et vu cette photo.

petit-rituel-dodo

Sur powerpoint, je me lance dans la création
d’un rituel du soir pour Esteban.

Je répertorie sur une feuille tout ce que nous faisons le soir,
en notant les heures approximatives.

En réalisant ce planning sur l’ordi,
je me rends compte que cela pose problème à 2 niveaux.

 D’une part, si j’établis une routine diner/coucher,
le planning se trouvera soit au rez-de-chaussée, soit au 1er étage …
Je décide donc de commencer par le rituel du coucher.

  • D’autre part, je pense que le timing est susceptible d’être modifié
    en fonction de divers paramètres (week-end, vacances, heures d’hiver/d’été …)
    Afin d’éviter de refaire le planning, je confectionne des étiquettes
    « heures » transposables, que je plastifierai et scratcherai
    aux endroits définis.

Diapositive1 Diapositive3

Puisqu’Esteban ne sait pas encore lire,
je réalise des étiquettes écrites
mais aussi des étiquettes imagées.

Je pense même à prendre des photos de la pendule
à chaque heure, pour qu’il puisse retrouver …
et l’heure chiffrée … et l’heure de la pendule.

Je ne pouvais bien sûr pas tout faire aujourd’hui,
aussi, ai-je choisi ce qui me mettait le plus en joie …
la création sur powerpoint !

Ce soir, il me reste la routine du diner à préparer,
des photos de la pendule à prendre
et également notre semainier à personnaliser.

Diapositive2

Finalement, j’ai bien avancé !

Je suis contente de moi … je me félicite !

.

Un rythme de publication !

.

Je suis toujours à la recherche d’un rythme de croisière
pour la publication des articles.

La semaine dernière, j’en ai publié un certain nombre,
non seulement pour récupérer mon retard,
mais aussi parce que j’ai fait de nombreuses découvertes
et ouvert de nouvelles rubriques …

Ces dernières me passionnent
mais nécessitent un certain temps de recherche
dont je ne dispose pas si je publie chaque jour.

Par contre, cette semaine, j’ai écouté mon besoin de repos
et mon besoin de travailler sur la formation des clés du passé,
d’où le peu d’articles publiés.

Je vais donc réfléchir à une organisation
qui me permette de tout développer de front …
qui me laisse assez de liberté et de souplesse ..
et qui nourrisse mon élan de vie !

Dans ce but, je prendrai rendez-vous avec « moi-m’aime »
afin de noter noir sur blanc l’ensemble de mes souhaits
pour, ensuite, les intégrer dans un ou des plannings.

.