La collection de Schtroumpfs est complète !

.

Les jours derniers, Esteban a reçu plusieurs Schtroumpfs
de Pascalounette, Christiane et Mamilie, dont Azraël
qu’il attendait avec impatience …

Ce matin, son papa l’accompagne aux caisses du magasin
où il récupère 11 Schtroumpfs … qu’il a déjà !

Lorsque Natacha passe, Esteban lui dit quel Schtroumpf
lui manque pour finir sa collection … dès ce soir,
elle vient lui l’apporter !

Il n’en croit pas ses yeux et vérifie que c’est le bon …

​ »Oui, c’est bien le Sctroumpf poète avec une plume sur le bonnet ! »

​Il est super content !

Un grand merci à Melaine et Natacha d’avoir offert
le Schtroumpf poète à Esteban !

.

Publicités

Bout en train et les schtroumpfs !

.

La semaine dernière, Mamilie a apporté‌ à Esteban
un petit sachet contenant une mini-figurine de Schtroumpf …
qui lui avait été remis à la caisse du Super U.

Aussitôt, Esteban décide de les collectionner.

Il m’a donc accompagnée au magasin et nous avons récupéré 5 schtroumpfs

​- 1 … suite à nos achats
​- 4 … nous ont été donnés par un monsieur que ça n’intéressait pas

A notre retour, je lui demande

​ »Esteban, comment vas-tu faire maintenant pour récupérer d’autres schtroumpfs ? »

​ »On va retourner faire les courses pour en avoir de nouveaux … »

​ »Cette solution ne nourrit pas mes besoins Esteban,
je n’ai pas l’intention de dépenser autant d’argent
pour avoir les 22 schtroumpfs »

​Je lui explique que

– une figurine nous est remise contre 25 euros d’achat
​- pour obtenir les 22, nous devrions dépenser 550 euros
​- 550 euros représentent beaucoup d’argent
(un peu plus de la moitié de nos 1000 bâtonnets)
​ »Essayons de trouver une solution qui nous convienne à tous les deux »

​ »On va demander à Mamilie et à Christiane quand elles feront les courses »

​ »OK, mais ce ne sera pas suffisant »

​Comme Esteban n’a pas d’autres idées, je lui propose la mienne.

​ »Nous pourrions retourner au magasin et attendre aux caisses.
Au cas où certains clients ne seraient pas intéressés,
peut-être accepteraient-ils de nous donner leurs schtroumpfs »

​Pas de réponse … jusqu’à ce midi …

​ »Est-ce qu’on pourrait retourner au magasin ? »

​ »OK, Esteban j’ai justement besoin d’une perforatrice »

​Nous passons chercher Mamilie et y allons ensemble.

​ »Esteban, rappelle-toi … c’est à toi de demander les figurines …
​ Si on ne demande pas ce dont on a besoin, on n’a pas ! »

​Par exemple, tu peux dire

​ »Bonjour, vous gardez les schtroumpfs s’il vous plaît ? »

​Après avoir posé la question, les personnes te les donneront ou pas …
Au départ, Esteban n’ose pas …

Pour lui montrer comment s’y prendre,
je vais donc demander à une personne …
mais, il hésite toujours à se lancer !

Sans demander, il récolte quand même plusieurs figurines
grâce à, Mélanie, une caissière super sympa.
Elle a entendu notre conversation

et suggère aux clients de les lui donner s’ils n’en veulent pas …

​De son côté, Mamilie aborde des personnes de sa connaissance ;
puis, pour montrer l’exemple, elle se dirige
vers d’autres qu’elle ne connaît pas !

Au final

​- Esteban ose dire quelques mots et échange avec la caissière

​- Il reçoit 19 schtroumpfs

​- Il lui en manque 4 sur 22

​- Mamilie ose surmonter son appréhension d’aller vers les gens

​Esteban me demande d’ores et déjà de retourner au magasin demain.

Je suis tout à fait d’accord car c’est un excellent moyen,
pour lui, de se donner les moyens d’atteindre son objectif
et de développer l’intelligence interpersonnelle.

.

Notre livre sur Napoléon est arrivé !

.

Nous avons reçu notre livre la semaine dernière.

dsc08501

dsc08498 dsc08499 dsc08500

Waouh ! Nous sommes super contents du résultat …
et tellement contents … qu’Esteban souhaite en réaliser d’autres sur …
toute la vie de Napoléon !

Même pendant les vacances, il a continué d’écouter
plusieurs fois par jour le CD de la vie de Napoléon …
et ce, dès son réveil et en boucle dans la journée !

jour

Il l’a aussi fait écouter à tous ses copains et copines !

.

Les barrettes de 10 et le cube de 1000

.

L’aut‌re jour, j’ai proposé à Esteban la 1ère table de Seguin,
sur une simple feuille de papier, il ne semblait pas vraiment intéressé ….

Il faut dire que je lui ai juste demandé de placer les chiffres manquants

10 et 1 = 11, il lui suffisait de mettre le 1

mais, c’était encore trop abstrait pour lui !

Je pense que les barrettes de perles seraient peut-être intéressantes.

Je me pose donc la question de savoir « Quelle utilité en aurais-je ? »

Elles me serviront pour les tables de Seguin,
pour des jeux sur les nombres et aussi pour le cube de 1000.

cube

OK, ces barrettes me sont nécessaires …

barrettes

Reste à savoir comment me les procurer, sachant que le prix
ou le temps pour les réaliser ne me conviennent pas.

Je change donc mon angle de vue et prends de la hauteur
afin de trouver une solution qui m’agrée …

Je pense au matériel que j’ai à la maison et qui pourrait faire l’affaire

– les perles, je n’en ai pas suffisamment

– réaliser les barrettes à la plastifieuse et sur papier,
cela ne me plait pas
car, au final, comment confectionner un cube de 1000 de cette façon ?

Soudain, je me rappelle que j’ai des bâtonnets de couleur
et de nombreuses gommettes noires …

Je décide donc de les réaliser.

Je commence par trier les bâtonnets verts,
qui me semblent en plus grand nombre,
afin d’avoir la même couleur comme sur les modèles.

Au départ, Esteban m’aide à coller 10 gommettes par bâtonnet,
j’ai de la chance car les 10 pastilles adhésives passent pile-poil !

dsc08197

Puis, il change de technique, il compte 10 gommettes sur le rouleau,
coupe, place la bande sous un bâtonnet, je n’ai plus qu’à les coller.

dsc08199

Au total, il prépare 35 bandes …
Mais, nous n’avons pas suffisamment de bâtonnets verts …
Esteban et Mamilie vont en chercher mais n’en trouvent pas de cette couleur …

Je pense à en acheter sur le net, mais y passer du temps
et dépenser de l’argent, cela ne me plaît pas.

Je vais donc utiliser mes autres bâtonnets
et faire des barrettes de différentes couleurs.

dsc08205

dsc08207

Ce matin, nous reprenons donc notre activité,
Esteban compte et moi je colle sur des bâtonnets rouges,
oranges et jaunes …

Nous en sommes à 50 bâtonnets de 10 …
soit, 500 gommettes … soit, la moitié !

En réalité, nous en avons plus car, sur tous les bâtonnets verts
préparés au départ, je n’en ai gardé que 2 lots de façon à ce que,
par la suite, le cube soit plus harmonieux
avec un plus grand nombre de couleurs.

Comment vais-je les relier ? Sans doute avec des velcros !

De plus, tous ces bâtons colorés peuvent être la base
de nouvelles créations et de nouveaux jeux …

Je reconnais avoir déjà pris beaucoup de plaisir
à imaginer et à créer ce jeu !

***
Ce matin, nous reprenons nos barrettes,
Esteban continue de couper les bandes de 10 gommettes
et moi de les coller …

Elles sont terminées … les voici

dsc08209

Je ne sais toujours pas comment relier les velcros
et les bâtonnets pour donner une forme !

dsc08211

J’ai déjà testé une méthode qui ne s’avère pas concluante ;
je ferai donc d’autres essais avec les bâtonnets que j’ai en plus.

C’est un sacré défi que je me lance et ça tombe plutôt bien car,
en ce moment, pour nourrir mon élan de Vie, j’ai besoin de m’apporter
des challenges et de créer du lien !

.

Nourrir son élan de Vie

.

Depuis le début de l’année, j’apprends à me nourrir
de ce dont j’ai besoin, en me demandant tout au long de la journée,
« par dons d’Amour pour moi, qu’est-ce que j’ai besoin de nourrir en moi
(mon élan de Vie ? de me ressourcer ?) … et je me le donne ».

Au départ, je me posais cette question,
à moi-même, intérieurement ; puis, à haute voix
devant Esteban, et maintenant je la lui pose régulièrement.

Le soir, lors du rituel, je dresse à haute voix
le récapitulatif de tout ce qu’il s’est donné
pour nourrir son élan de Vie.

La question est « Comment je sais ce qui nourrit son élan de Vie ? »,
car pour le savoir, il est nécessaire de faire un travail sur soi,
en étant attentif à chaque fois que nous ressentons une émotion forte, du genre :

– larmes devant un film
– indignation profonde devant une situation qui se déroule devant nous
– moment de joie intense dans une situation particulière
– moment de paix et de plénitude
– film ou livre que tu pourrais revoir ou relire sans t’en lasser
– moment où nous nous mettons en action sans voir le temps passer
– personnes que tu admires profondément

En récapitulant tout cela sur un cahier, et en essayant d’y trouver
les points communs, nous trouvons des indices de :

– ce qui nous rend vivants
– ce qui nous touche le plus dans la vie
– ce qui nous motive à agir

et qui nourrit donc notre élan de Vie.

(Merci Sofia pour ce résumé qui m’évite de reprendre
tous nos cours et cahiers !).

Cette recherche sur l’élan de Vie, je l’ai menée pour moi,
patiemment, il y a quelques mois et, je l’avoue,
cela m’a pris beaucoup de temps.

Alors, comment sais-je pour Esteban ?

En fait, en comparant mon profil « métamorphose » et ce qui nourrit
mon élan de Vie (formation professionnelle suivie avec Flora, afin de définir
les couleurs de vêtements (= les actions que l’on pose dans le Monde),
les matières ( = l’énergie que l’on met dans ces actions),
et les formes ( = la place que l’on prend dans le Monde),
j’ai réalisé qu’il existait une parfaite concordance …

Tout cela, je le sais en théorie depuis plusieurs mois,
et ce n’est que ces derniers jours que je le ressens vraiment,
en apprenant à me « donner » ce dont j’ai besoin.

Plus je me donne des dons d’amour, plus je nourris en moi ce qui y est déjà,
car les dons d’amour que je m’apporte sont mes Dons, mon Art …
que je retrouve dans le résumé de mon profil « métamorphose ».

Donc, pour trouver l’élan de Vie d’Esteban,
j’ai tout simplement repris son profil.

– Il a posé des actions, pour donner du plaisir à autrui,
en créant des cadeaux pour son papa

– Il les a réalisées avec joie et légèreté

– Il s’est donné les moyens et le temps de réaliser
ce qui lui tenait à cœur (en créant plus de 19 lettres,
qu’il a décorées avec patience) pour que, vendredi soir
lors du retour de Yann, tout soit prêt sous le sapin !

C’est en me donnant mes dons d’amour, et en ressentant toute la Vie
que cela m’apporte en moi, que je comprends l’importance
de se donner ce dont nous avons besoin.

C’est assez difficile de l’expliquer avec des mots,
le mieux est de le vivre et de se les donner.

Essayez, et vous verrez toute la Vie que vous nourrissez en vous
et tout l’Amour que vous vous apportez, en vous « donnant » !

En découvrant cela, j’ai voulu voir si, naturellement,
les enfants se donnent ce dont ils ont besoin,
si nous les laissons s’exprimer …

J’ai été stupéfaite de constater, en observant Esteban cette semaine,
qu’il se donne bel et bien tout ce dont il a besoin !

Je suis heureuse de ne pas l’avoir arrêté dans son élan,
lorsqu’il a pris tous les papiers cadeaux et un certain
nombre d’enveloppes.

Je dois avouer que, dans un premier temps, j’ai pensé

« Oh là là ! toutes ces enveloppes et ce papier gaspillés, mais pourquoi ? »

Je l’ai accepté, j’ai pris de la hauteur pour changer mon angle de vue,
et j’ai surtout réalisé que c’est moi qui aurait gaspillé
tout son élan de Vie et d’Amour pour lui en l’arrêtant.

Je me réjouis d’avoir réagi de cette façon, car ça fait toute la différence !

Esteban s’est donné les moyens d’aller au bout de ses dons !

Il est si heureux de créer tout cela, ses yeux brillent …
il profite du voyage autant que de la destination !

Waouh! lequel de nous deux est en apprenti Sage cette semaine ?

.

.

L’apprentissage imagé des chiffres et des nombres

.

Cette semaine, Esteban et Mamilie se sont passionnés
pour les images de schtroumpfs, tant et si bien
qu’Esteban en a récupéré un bon paquet.

En les triant, je m’aperçois qu’il nous serait possible
de compléter un 2ème album, et nous le faisons.

Grâce à ces 180 images, Esteban se familiarise vraiment
avec les nombres mais je sens que quelque chose ne va pas.

Il est capable de reconnaître les chiffres et de dire les nombres
lorsqu’il colle les images dans l’ordre, mais pas autrement.

Il éprouve également des difficultés avec les 70 et 90,
il n’est pas évident pour lui de dire

– soixante et 11
– soixante 12
– soixante 13

alors que pour moi,  systématiquement, lorsque j’entends 10,
j’emploie les nombres utilisés pour les dizaines.

Esteban ne comprend de cette façon, il me reste donc
à trouver la méthode pour que cela devienne clair pour lui.

Malgré tout, il est toujours motivé par les chiffres.
L’autre jour, je me suis levée à 6 h afin d’avancer les fiches,
et lui, à 6h30 …

1/2 heure après, il me dit

« J’ai envie d’apprendre à compter »
Bien entendu, j’arrête tout …
puisqu’il est motivé, profitons-en !

A l’aide de la feuille mémo, ci-dessous, il compte jusqu’à 180.
Plus tard, il écrit ses premiers chiffres puis, prend seul les chiffres
en bois pour constituer des nombres à 3 chiffres.

Lorsqu’Esteban écrit les chiffres dans le sel ou sur le cahier,
il n’arrive pas à se souvenir de leur graphisme.

Lorsqu’il les trace de façon aléatoire,
il les commence une fois dans un sens
et une fois dans l’autre.

J’ai l’impression que, pour lui, les chiffres sont creux, vides …
car, contrairement aux alphas, il ne les associe pas à des images.

Hier soir, j’ai donc cherché des chiffres imagés sur le net
et j’ai fini par découvrir ceux-ci

diapositive1

J’aurais pu me contenter des images « chiffres » du jeu de Matthieu Prottin,
mais je préfère qu’il teste les 2 pour voir ce qui lui convient le mieux.

Aussitôt, je réalise ces cartes et nous continuerons la suite jusqu’à 100 …
quand il sera motivé !

Je ferai également des recherches sur les chiffres fléchés.

les-chiffres-et-nombresfleches

***

Esteban n’est pas vraiment pas intéressé
par les cartes de nombres que je lui propose …
Je continue donc mes fiches et, au bout de quelques minutes,
ne l’entendant pas, je vais dans sa chambre voir ce qu’il fait.
Tranquillement installé sur son lit, il replace les nombres
du mois de juin sur son calendrier perpétuel …

Étonnée, je lui demande ce qu’il fait

« Je remets les chiffres, maintenant il est temps ! »

dsc08018

Il faut dire que ce calendrier « scratch » est pratiquement vide
puisque, depuis le début de l’année, chaque jour il enlève la date …
360 dates à repositionner, ce n’est pas rien !

Ce matin, il fait à suivre les mois de juin, juillet et novembre
et y prend beaucoup de plaisir !

dsc08021

Tout de suite après le déjeuner,
Esteban se décide enfin à regarder
les chiffres et nombres imagés que j’ai trouvés.

Sur micro, je lui présente ceux de 0 à 19
et lui explique que nous ferons les suivants ensemble.

diapositive1

Je lui montre que nous utilisons le  » 2  »
pour les vingtaines et que nous y ajoutons les chiffres
des unités dans l’ordre … et ainsi de suite …

diapositive2

Puisque, arrivés au chiffre 9 de chaque dizaine,
nous changeons systématiquement de page,
j’ai l’idée de conserver les 2 dernières lignes,
de dupliquer la diapositive pour qu’il puisse
enlever le chiffre des dizaines et le remplacer
par le suivant, tout en gardant les chiffres de 0 à 9.

diapositive3diapositive5diapositive7diapositive10

Esteban me nomme le nombre, et moi je viens le copier/coller.

A ma grande surprise, nous faisons cet exercice jusqu’au nombre 109,
tellement c’est rapide et relativement facile pour Esteban.

Les seules difficultés rencontrées sont bien évidemment les 70 et 90,
puisque je n’ai toujours pas trouvé l’explication qui lui permettrait
de trouver cela évident !

 ***
Cet après-midi, Esteban continue de replacer les dates
sur son calendrier et complète 6 autres mois,
nous arrivons donc à un total de 9 mois !

Quand Esteban est motivé … il est très avantageux !

Ce soir, il retrouve même les 13 ours de son « Wakou »,
en numérotant de 1 à 13 les modèles des ours et les ours retrouvés …

Il le fait naturellement et avec plaisir, sans rechigner !

Eh bien ! je n’en reviens pas !

***

Ce midi, il s’amuse même à réaliser un  » 2  » avec ses pâtes
et, tellement content de lui, il le prend en photo !

dsc08024

***

Les rêves deviennent réalité pour ceux qui ont la force d’y croire !

.

J’adore cette citation, c’est l’une de mes préférées …

Ce mercredi 30 novembre, 2 rêves d’Esteban deviennent réalité :

Il rencontre Fred

… et visite la Tour Eiffel …

Comme prévu, nous retrouvons Fred dans les bureaux
de « L’Esprit sorcier » ainsi que 3 personnes de son équipe.

dsc07779

Nous lui posons nos questions et discutons avec lui.

Nous échangeons avec 2 autres enfants de 6 ans,
venus rencontrer Fred,
ainsi qu’avec un jeune homme de 20 ans,

fan lui aussi de « C’est pas sorcier » !

Fred se prête gentiment au jeu des autographes
et des photos avec chaque enfant …

dsc07911

Notre entrevue dure presque une heure …

Waouh ! Quel moment inoubliable !

Merci encore à toute l’équipe pour ce magnifique cadeau.

Une fois ce premier rêve réalisé,
nous nous dirigeons vers la Tour Eiffel …
pour réaliser le second …

Esteban observe …

Nous montons au 3ème étage …
oulala ! ça fait quand même haut !

dsc07789

… mais, lorsque nous découvrons Paris de là-haut …
que c’est impressionnant … que c’est beau !

dsc07797

dsc07792

A peine rentré à la maison, Esteban souhaite déjà
retourner à Paris voir la Place de la Bastille
et visiter Notre-Dame … où Napoléon fut sacré Empereur …

Dès qu’Esteban aura écrit à Jamy, nous y retournerons !

.

.

Un nouveau rêve

.

Maintenant qu’Esteban est sur le point de réaliser deux de ses rêves,
mercredi il rencontrera Fred et découvrira la Tour Eiffel,
un autre germe dans son esprit : Le Clos Lucé.

clos-luce

Il est fasciné par ce lieu où Léonard de Vinci a vécu ses dernières années
et où sont exposées ses inventions.

inventions

Il me demande où ça se trouve.

Je lui précise que le Château du Clos Lucé se situe dans la ville d’Amboise,
entre chez Ginette et chez nous, et que ce serait une bonne idée
de s’y rendre en allant chez Ginette … nous en profiterions aussi
pour visiter les Châteaux de la Loire !

Sur internet, je lui montre le lieu et en profite pour lui présenter
ce qu’il est possible de visiter à Paris.

.

A la rencontre de Fred « C’est pas sorcier » et de la Tour Eiffel !

.

Waouh ! Quelle merveilleuse journée !

Nous venons de recevoir un mail de la rédaction d’Esprit Sorcier …
Fred propose de nous rencontrer la semaine prochaine !

fred

Depuis quelque temps, nous échangions par mail avec l’équipe
afin de fixer un rendez-vous … mais Fred était toujours très occupé …

C’est donc avec joie et empressement que nous avons répondu « OUI »
et que nous irons le voir, ainsi que son équipe, le mercredi 30 novembre.

Nous profiterons de ce séjour pour faire découvrir la Tour Eiffel à Esteban …

Ainsi, en une journée, Il réalisera deux de ses rêves !

.

La Petite Maison dans la Prairie

.

Il y a quelques semaines, j’ai proposé à Esteban de visionner
le premier épisode de « La Petite Maison dans la Prairie »,
tout en lui expliquant que c’est une série
que j’ai tellement adorée lorsque j’étais jeune que,
lors du Tour du Monde, j’ai réalisé un rêve d’enfant :

IMGP1145 IMGP1142 IMGP1147 IMGP1155

– en suivant la route de Laura Ingalls …
la route 14 qui m’a menée à Pépin, Sleepy Eye,
Walnut Grove au musée de la Petite Maison
(où sont conservées la sacoche du Docteur Baker,
la cheminée du film …), à Plum Creek …

IMGP1217

– en allant sur le lieu de tournage de la série,
à Simi Valley où j’ai pu découvrir :

* le site sur lequel était implantée la Petite Maison

IMGP1193

loubamaison

IMGP4622

* le chemin qui y conduit

IMGP4626

* la prairie en pente que dévale Carrie
lors de la présentation du générique …

IMGP4632

J’ai également expliqué à Esteban qu’un an avant sa naissance,
et avec son papa, j’ai rencontré Allison Argrim (Nelly Olleson),
lors d’un spectacle qu’elle donnait à Melun,
avec Patrick Loubatière.

spectacle1-2016

Esteban étant devenu fan lui aussi … nous regardons donc, régulièrement
et ensemble, des épisodes qu’il choisit dans le coffret de DVD
« L’intégrale de la Petite Maison dans la Prairie » !

r

.