La fin … de notre petit crustacé !

.

Ce matin, alors que nous nous apprêtions à changer l’eau,
Yann a retrouvé son corps inanimé qui flottait !

Depuis hier matin il n’était pas en forme et,
le fait que notre chat Willy ait bu dans son eau,
n’a sûrement pas dû arranger les choses !

Il nous reste à faire sécher le sable,
afin de récupérer d’éventuels œufs !

.

Notre triops est mort !

.

Il est 13h30, nous venons de découvrir le corps inanimé
de notre triops … sa queue s’est rétractée sous son corps …
il est mort !

Nous n’avons pas pu le sauver !

DSC07295 DSC07292

Je suis déçue et triste de l’avoir perdu,
même si au début c’était plutôt une contrainte pour moi …

Mais, au fur et à mesure qu’il grandissait,
je prenais un réel plaisir à le voir se déplacer,
à foncer à toute allure dans son bassin en creusant le sable !

.

Est-ce que c’est beau me demande Titouan ?

.

DSC06454

« Oui, c’est drôlement beau ! »

A peine ai-je répondu, que je lui dis « Euh ! c’est un jugement là ! » …

J’ai besoin de me recentrer pour savoir ce que je ressens en moi …

Je lui dis « Quand je vois ce que tu as fait, je sens la joie monter en moi,
car cela nourrit mes besoins de beauté et d’harmonie … »

Il en est de même lorsque je regarde mes smileys,
je me recentre en moi et réfléchis tout haut à ce que ça me fait en moi.

« Ça m’apporte aussi de la joie,

Ça nourrit mes besoins de créativité et de beauté,
et ça me fait vibrer sur mon élan de vie,
car je suis heureuse de les avoir réalisés !

Eh beh ! quelle différence cela fait en soi, d’émettre un jugement
ou d’être centrée sur son ressenti …

Lorsque Patrick arrive, je lui demande ce qu’il ressent
en voyant les créations de Titouan

« Ça lui apporte … de la joie ! »

Nous vibrons tous sur cette fréquence !

.

 

Je continue d’apprendre !

.

DSC05941

Alors que nous attendons Titouan,
c’est Mamilie qui arrive …
et qui va faire l’activité …
car, finalement, Titouan ne viendra pas !

Je ne sais pas qui, de Mamilie ou de moi-même,
est la plus déçue …
car nous nous imaginons à la place d’Esteban …

Mais, lui, ne réagit pas comme ça …
il accueille les choses comme elles viennent
et est ravi de nous expliquer
comment nous allons procéder !

Esteban vit l’instant, tandis que nous,
nous vivons ce changement comme quelque chose de décevant …

Encore une leçon de lâcher prise !

Merci Esteban !

En réalité, nous passons tous les 3 un moment formidable,
à échanger ensemble tout en excavant
et à nous émerveiller devant la beauté des glaçons !

DSC05939

Mamilie repart ravie d’avoir partagé ce moment avec nous …
moi, je suis enchantée de prendre conscience de tout cela
et, en même temps, super contente d’avoir nourri mon besoin de féérie …
tant j’étais en admiration devant la magnificence des glaçons !

.

.

Jonas et la baleine

.

Ce matin, puisque Noël approche,
je propose à Esteban une vidéo sur la vie de Jésus.

Sur You tube, nous trouvons la bible en dessin animé
et il choisit de regarder Jonas et la baleine.

En le visionnant, je m’aperçois que c’est un dessin animé de circonstances …

Avant la vidéo, et en m’aidant du lien « astrapi »
donné par « papapositif », j’ai reparlé à Esteban
de ce qui s’était passé à Paris vendredi.

http://papapositive.fr/jai-parle-des-attentats-du-13-novembre-avec-mon-fils/

J’avoue qu’il est difficile de trouver les mots justes
pour expliquer tout cela …
Personnellement, la chanson « Né en 17 à Leidenstadt » m’a beaucoup aidée.

Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d’un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j’avais été allemand ?
Bercé d’humiliation, de haine et d’ignorance
Nourri de rêves de revanche
Aurais-je été de ces improbables consciences
Larmes au milieu d’un torrent ?

Si j’avais grandi dans les docklands de Belfast
Soldat d’une foi, d’une caste
Aurais-je eu la force envers et contre les miens
De trahir: tendre une main ?

Si j’étais née blanche et riche à Johannesburg
Entre le pouvoir et la peur
Aurais-je entendu ces cris portés par le vent ?
Rien ne sera comme avant

On saura jamais c’qu’on a vraiment dans nos ventres
Caché derrière nos apparences,
L’âme d’un brave, ou d’un complice, ou d’un bourreau ?
Ou le pire ou le plus beau ?
Serions-nous de ceux qui résistent
ou bien les moutons d’un troupeau ?
S’il fallait plus que des mots ?

Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d’un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j’avais été allemand ?
Et qu’on nous épargne à toi et moi
si possible très longtemps
D’avoir à choisir un camp.

.

 

Vice et versa

.

vice

Cet après-midi, nous regardons le dessin animé « vice et versa ».

Nous en profitons pour revoir la roue ainsi que les cartes des émotions
que j’ai réalisées il y a déjà quelque temps.

Et là, je m’aperçois que je vais avoir beaucoup à faire
pour repenser une roue des émotions
et pour refaire les cartes qui ne me conviennent plus !

.

Comptine quand je suis énervé

 

« Quand je suis énervé, que j’ai envie de frapper, d’insulter.

Quand tu es énervé, que tu as envie de frapper, d’insulter.

STOP ! (respiration profonde)

J’enlève les interprétations.

Je dis ce que je vois, ce que j’entends.

Je parle de mes sentiments et de mes besoins

Tu enlèves les interprétations.

Tu dis ce que tu vois, ce que tu entends.

Tu parles de tes sentiments et de tes besoins.

Et on se serre la main.

Et on devient copain ! »

.

.

Je m’aime bien !

.

IMGP4792

L’autre jour, j’ai dit à Esteban « je t’aime » …
et il m’a répondu « je t’aime bien … et je m’aime bien ! »

Ce soir, je le lui redis et j’obtiens la même réponse
« je t’aime bien … et je m’aime bien ! » …

Mais, en plus, il m’a demandé de me dire à moi-même
« je m’aime bien ! »

Waouh !

.