Irma, José, Katia

.

Depuis la semaine dernière Esteban se passionne pour les ouragans.

​Plusieurs fois par jour, il consulte les sites que son papa lui a mis en favori.

https://earth.nullschool.net/fr/#current/wind/surface/level/orthographic

=-111.08,17.77,1821/loc=-68.846,27.220

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php
 ​
. Il suit la progression et l’évolution de chaque ouragan
(Brin de nature, Calculine et Imagio).

​ . Il observe avec attention la vitesse des vents, la direction du cyclone,
sa force et sa catégorie.

​. Il regarde aussi un certain nombre de vidéos sur le sujet,
que ce soit des documentaires ou les infos de l’évènement en replay sur le net.

​De ce fait c’est tout naturellement que, depuis la semaine dernière,
ses activités portent sur ce sujet :

​- Esteban revoit sa géographie avec sa carte et son crayon leapfrog.
Il retrouve les îles touchées par les ouragans ainsi que la Floride.

​- Il apprend à situer le Mexique, le Costa Rica et l’ensemble des pays
susceptibles d’être touchés par les tremblements de terre (Imagio).

​- A l’aide de ses kaplas (les bâtiments) et de ses billes (les hommes),
il reproduit les scènes vues dans les documentaires
en commentant ce qu’il y a appris :

« Les maisons qui résistent sont rondes, avec des murs épais »

« Les gens qui sont morts n’ont pas été prudents,
ils n’ont pas écouté les alertes … »

« La prochaine fois, ils devront reconstruire des murs entre la mer
et les villes afin de les protéger … construire des maisons en hauteur … »
(Agilo, Mot à mot, Calculine).

​- Avec son papa, il partage l’évolution des cyclones
et en discute en regardant des sites spécialisés sur l’ordinateur (Bout en train).

​- Les mots qu’il écrit sont liés à ce sujet

​ « irma » – « josé » – « katia » – « saint martin » –
la floride … (Mot à mot, Agilo)

 

.

 

Publicités

Motivé !

.

Après s’être intéressé aux vidéos sur la Floride, Esteban est motivé.

​Il reprend tout le livre de Gafi et en lit les 6 premières leçons,
y compris les pages de droite.

​ »Je recommencerai demain » me dit-il !

​En fait, je ne pensais pas refaire Gafi … ce matin, j’avais plutôt l’intention
de lui proposer un livre de première lecture … mais, lorsqu’il me l’a demandé,
j’ai pris un court temps de réflexion en me demandant ce qui était le plus important :
que le livre de première lecture soit lu … ou qu’Esteban prenne plaisir
à lire ce qu’il avait choisi ?

​Pour moi, la réponse était évidente … en choisissant sa lecture,
le nombre de pages et quelque chose qu’il a déjà lu,
Esteban prend confiance en lui … et c’est de loin le plus important !

​Il faut dire que, pendant les vacances, nous avons arrêté l’écriture
et la lecture et, comme ce n’était pas une habitude
Esteban n’est pas encore très sûr de lui …

​Mais en se fixant lui-même un objectif, en choisissant ce qu’il aime
(Cœur en soi), il prend du plaisir à lire …

​Il explique même à Mamilie

​ »Pour écrire de la main gauche, tu as besoin d’écrire tous les jours,
car en écrivant tous les jours, tu t’entraînes et tu réussis à faire
tes lettres de mieux en mieux »

​Il est vrai que, pour Mamilie, c’est aussi très compliqué d’écrire de cette main !

Cet après-midi, Esteban va donc jouer le professeur en traçant des pointillés
que Mamilie n’aura plus qu’à relier et en écrivant lui-même les lettres
qui lui serviront de modèles !

***

‌‌Aujourd’hui, Esteban a relevé son pari en lisant 6 chapitres de Gafi …

Il en a lu 5 ce matin et un ce soir.

​Il a mis plus de temps qu’hier car, plus il avance, plus les textes sont longs !

​ »Si je continue à lire 6 chapitres par jour, au bout de combien de temps
j’aurai fini le livre ? »

​ »Si tu continues à ce rythme, et sachant que ton livre représente 45 chapitres,
tu pourrais terminer ton livre dans 8 jours (6 x 8 = 48).
Mais, il se peut que tu mettes plus de temps car les histoires
deviennent de plus en plus longues ! »

 

.

 

Un cahier de dessins

.

Pendant les vacances, Esteban a pris plaisir à dessiner avec Yanis.

​De ce fait, il a affiché un certain nombre de dessins sur le tableau.

Aujourd’hui, voyant qu’ils commençaient à s’enrouler,
​il me demande de les plastifier.

Étant donné la quantité, je lui propose d’autres solutions :

– classer les dessins dans une reliure de pochettes transparentes
​ ou dans des pochettes individuelles

– ou les coller dans un cahier

​Esteban choisit le grand cahier et fait preuve de beaucoup de patience
pour trouver dans quel sens les coller.

​Comme il me donne des noms, et pour lui montrer l’exemple,
je lui propose de les écrire dans son cahier.
« OK ! mais tu écris de la main gauche »

​… ce que je fais.

​Esteban est donc très fier d’avoir un nouveau cahier pour ranger ses dessins …
​j’espère que cela va le motiver pour dessiner …

​Avec cette activité, Esteban a de nouveau fait appel à plusieurs intelligences :

​- Imagio et Agilo pour la créativité et la réalisation de ses œuvres

– Bout en train et Mot à mot, en échangeant d’abord avec Yanis
lors de la réalisation, puis avec moi en nommant chacun de ses dessins

​- Cœur en soi, pour choisir le support qui lui convenait le mieux pour les ranger

​- Calculine, pour trouver la façon de s’organiser, ranger, trier, positionner ses oeuvres

.

La rentrée !

.

Ce matin, nous reprenons aussi le chemin de l’école à la maison.

Au programme :

​- réajustement des rituels du lever et du coucher

​- dépôt des déclarations d’instruction en famille
​ . à la mairie pour Monsieur le Maire
​ . à la poste, et en recommandé,
​ pour le Recteur d’Académie

http://laia.asso.free.fr/lettyp.html

​- préparation du pique-nique de « non-rentrée »
​ pour rejoindre les familles IEF du département

​- pique-nique et échanges avec ces familles,
​ au bord d’un lac

​- lecture d’une page de Gafi

​- lecture de plusieurs pages de « Petites leçons de choses »

 

 

.

L’empire des 5

.

En juin, nous avons vision‌né la série « L’Empire des Cinq »
dans son intégralité.

​Ceci a permis à Esteban de voir ou de revoir plusieurs pays
visités lors de mes voyages … et qu’il adore …

​Le Pérou et les Lignes de Nazca, les statues de l’Ile de Pâques,
​les Temples d’Angkor au Cambodge …

 

.

De nouveaux images docs

.

Dimanche, nous sommes allés‌ à la braderie.

Nous y avons déniché des images sur

​- La Première et la Seconde Guerre Mondiale

​- Louis XIV et le Château de Versailles

​- Pompéi

​- François 1er

– Napoléon

​- La Préhistoire

​- L’Antiquité

​Dimanche soir et lundi soir, Esteban m’a demandé
de lui lire les images sur les 2 guerres.

​Il passe une partie de son temps libre à les feuilleter.

 

.

La fin des aventures de Tom Sawyer

.

Ce week-end, nous avons fini de visionner la série « Tom Sawyer ».

Nous les avons tous regardés, à l’exception d’un pour Esteban.

En effet, je me suis souvenue qu’à un certain moment
Joe l’indien allait commettre un meurtre.

​J’ai donc visionné l’épisode avant et j’ai bien fait,
car la musique et certaines scènes étaient un peu effrayantes.

J’ai raconté à Esteban ce qui se passait dans cet épisode
et lui ai expliqué pourquoi je préférais qu’il ne le voie pas.

La fin m’a surprise car, dans mon souvenir,
Joe l’indien mourrait autrement …
non pas en sautant dans la rivière,
mais mourant de faim et de soif
dans des grottes fermées à clé,
et dont il essayait d’ouvrir les portes avec son poignard …

Comme quoi les souvenirs ne sont pas toujours exacts !

Esteban a adoré et, maintenant, nous allons chercher à lire ou à regarder
Les Aventures de Huckleberry Finn.

 

.

De la pêche … pour les lignes !

.

Cette semaine, nous suivons les conseils de l’Inspectrice …
chaque jour, Esteban écrit et lit 2 pages d’histoires de Gafi.

​Il commence par écrire sur le grand tableau blanc mural ;
mais, en écrivant moi-même de la main gauche,
je constate vite que ce n’est pas la position idéale
pour former de belles lettres.

Nous posons donc un tableau plus petit
sur la table et écrivons chacun de notre côté.

​Notre objectif est d’écrire, l’un et l’autre, 10 mots
que l’on considère comme « réussis ».

​Dès qu’Esteban a commencé à écrire, je me suis souvenue
avoir lu un article où, dans certaines écoles,
plutôt que d’entourer ce qui n’allait pas,
le professeur entourait ce qui était réussi,
j’ai adopté cette méthode …

​Puis, j’ai pensé que ce que je trouvais réussi par Esteban
était un jugement de ma part, que ce n’était pas à moi de juger
pour lui et, qu’en procédant de la sorte, il dépendait de mon jugement,
ce que je ne souhaitais pas.

​Je lui ai donc proposé de le faire lui-même et il adore cela …
il prend un réel plaisir à écrire et à s’évaluer !

​Il choisit d’entourer d’une couleur les mots qui lui semblent bien
et d’une autre les moins bien.
A ma grande surprise, nous n’avons pas du tout les mêmes critères !

Le temps qu’il écrive 10 mots, j’ai bien sûr le temps d’en faire
beaucoup plus ; je décide donc de noter tous les anagrammes
des mots écrits par Esteban …

​D’un commun accord, nous décidons que, s’il n’a pas terminé
à la fin de mes anagrammes, je m’entraînerais à écrire des mots
en « attaché » et que, lui, les lirait après.
Plus il prend de temps, plus il a de mots à lire …

 

​Aujourd’hui, comme il s’est éparpillé, il a eu à lire
les premières lignes de la poésie « Le corbeau et le renard » …
il s’est d’ailleurs bien débrouillé !

Esteban a fait d’énormes progrès en temps de lecture.

Alors que, lorsqu’il n’était pas décidé, il mettait parfois
jusqu’à 20 minutes pour la leçon 28 de Gafi, aujourd’hui
c’est seulement 3 minutes pour la leçon 19 !

Motivation quand tu nous tiens !

 

***

Chaque matin, en écrivant, Esteban développe l’intelligence logico-mathématique.

​Il expérimente les chiffres qui, ensemble, font un total de 10 …
s’il a écrit 2 mots, il lui en reste donc 8 !

 

.

Des pucerons en pagaille !

.

Ce matin‌, Esteban se précipite dehors
pour voir les épeires diadèmes qu’il a repérées hier.

​Il veut savoir si elles sont toujours en grappe …

​Elles le sont jusqu’à ce qu’il souffle dessus …
les araignées se dispersent pour se rassembler à nouveau !

Par la même occasion, il observe les cicadelles et les pucerons.

​Il me fait remarquer une grosse bave de cicadelle et, moi,
je lui montre des dizaines et des dizaines de pucerons
sous les feuilles d’un arbuste.

​Nous les observons patiemment

​ »Regarde l’usine à pucerons …
la fourmi qui vient chercher le miellat …
​ là, c’est la nursery … »

Parmi les pucerons, nous découvrons des petits insectes avec des ailes.

​Les pucerons sont des toutes les tailles,
il y en a sûrement des centaines sur l’arbuste.

Nous constatons que

– les pucerons noirs se trouvent sur les arbustes
​- les verts et les marrons sur les fleurs
​- toutes les feuilles recroquevillées sont chargées de pucerons

​Esteban propose d’aller chercher de l’eau savonneuse
pour s’en débarrasser, ce que confirme la voisine ;
mais, elle pense que c’est trop tard
et qu’il est préférable de couper les feuilles abîmées.

​Esteban expérimente quand même l’eau savonneuse
et coupe patiemment toutes les feuilles couvertes de pucerons.

​Il les laisse sur le sol afin de pouvoir, par la suite,
observer l’état et la réaction des pucerons.

.

Goldorak, Candy, Albator … font lire Esteban !

.

Hier, pendant le quart d’heure de folie, Esteban me demande

« Tu aimerais danser sur d’autres chansons‌ ? »

« Oui ! … attends, je vais mettre Tom Sawyer, Zora, Candy … »

« Je les voudrais bien sur ma clé USB »

​ »D’accord Esteban, je vais écrire la liste en majuscules et, toi,
​tu la liras à ton papa pour qu’il enregistre sur ta clé »

Ce qu’il fait …

​Eh oui ! Motivation, quand tu nous tiens !

***

En début d’après-midi, Esteban s’installe dans sa chambre
pour noter les numéros des différentes chansons.

​Je vois que, sur un carnet, il a noté 46 et 37 …

​Je lui propose d’écrire sur une plus grande feuille,
pour que je puisse y ajouter les titres …

​Nous le faisons pour les 12 nouvelles chansons.

.

.