L’empire des 5

.

En juin, nous avons vision‌né la série « L’Empire des Cinq »
dans son intégralité.

​Ceci a permis à Esteban de voir ou de revoir plusieurs pays
visités lors de mes voyages … et qu’il adore …

​Le Pérou et les Lignes de Nazca, les statues de l’Ile de Pâques,
​les Temples d’Angkor au Cambodge …

 

.

Publicités

La collection de Schtroumpfs est complète !

.

Les jours derniers, Esteban a reçu plusieurs Schtroumpfs
de Pascalounette, Christiane et Mamilie, dont Azraël
qu’il attendait avec impatience …

Ce matin, son papa l’accompagne aux caisses du magasin
où il récupère 11 Schtroumpfs … qu’il a déjà !

Lorsque Natacha passe, Esteban lui dit quel Schtroumpf
lui manque pour finir sa collection … dès ce soir,
elle vient lui l’apporter !

Il n’en croit pas ses yeux et vérifie que c’est le bon …

​ »Oui, c’est bien le Sctroumpf poète avec une plume sur le bonnet ! »

​Il est super content !

Un grand merci à Melaine et Natacha d’avoir offert
le Schtroumpf poète à Esteban !

.

Notre livre sur Napoléon

.

Aujourd’hui, nous regardons de nouvelles vidéos sur Napoléon

qui nous amènent à découvrir une reconstitution de Waterloo, réalisée tout en playmobils …

Esteban est admiratif devant

– le nombre de playmobils
– la grandeur de la maquette
– le temps passé pour la réaliser

Nous terminons par cette vidéo

Comme d’habitude, lorsque je visionne,
je prends des notes qui me serviront ultérieurement.

Aujourd’hui, pour la première fois,
Esteban prend aussi des feuilles et écrit,
d’une écriture « arabe » comme il dit,
afin de créer un livre par la suite !

Un livre, quelle excellente idée !

Hier, j’ai justement reçu une proposition
pour un livre photo gratuit dont je ne savais que faire …

Voilà le sujet idéal !

Nous allons créer notre propre livre sur Napoléon.

Esteban est ravi, je lui explique que je vais avoir besoin de son aide
pour récupérer les images.
Aussitôt dit, aussitôt fait, nous en recherchons
et nous empressons de les importer sur le site du livre photo.

Malheureusement nos photos sont à chaque fois
signalées par panneau ‘attention’, avec la mention
« La résolution de votre photo est trop faible.
A l’impression, elle pourra apparaître granuleuse ou pixelisée ».

Nous proposons plusieurs photos, mais sans succès,
jusqu’à ce qu’Esteban présente une photo d’une capture d’écran,
faite par lui sur notre dernière vidéo.

Cela fonctionne donc avec les captures d’écran,
à condition qu’elles ne soient pas trop grandes …

Nous les reprendrons plus tard car, après toutes ses recherches,
après avoir écrit le titre du livre Napoléon, Esteban préfère aller jouer.

Pendant ce temps, je poursuis mes recherches sur le net,
pour trouver 26 faits marquants de la vie de Napoléon …
en effet, notre livre comporte 26 pages !

Ce soir, alors qu’il dort, je visionne de nouveau
Le Visiteur de l’Histoire et fais les captures d’écran.

Demain, nous mettrons ensemble les photos
et ferons de nouvelles captures d’écran,
sur d’autres documentaires, afin d’illustrer tous nos points.

Je suis super contente de créer un livre avec Esteban !

***

Après avoir montré à Esteban les ébauches de notre livre photo,
nous passons une grande partie de la matinée à importer des images de ce site

http://le-lutin-savant.com/g-napoleon-premier-empire-geographie.html

et à faire des captures d’écran sur la bataille de Waterloo
dans la série « Le Visiteur de l’Histoire ».

Au final, Esteban a retenu plus de 80 images
et nous n’en sommes qu’à la moitié !

Je lui demande s’il souhaite créer un livre
sur la vie de Napoléon ou sur la bataille de Waterloo.

Il préfère se cantonner à la bataille de Waterloo,
à partir des images du film.

Hier après-midi, pendant qu’il jouait avec Titouan,
j’ai revisionné le film entier et noté
ce qui me semblait le plus intéressant.

Puis, j’ai organisé les données de façon
à arriver aux 26 pages du livre.

J’ai copié/collé, à l’aide des captures d’écran,
les ébauches des pages du livre de Napoléon,
afin de les avoir sous la main au cas où
ma création disparaitrait.

En effet, certains sites ne conservent les créations que peu de temps.

***
Ce matin, je montre le nouveau livre à Esteban,
nous commençons à y insérer des images
et il écrit quelques paragraphes …

napoleonlivre1

napoleonlivre2

Mais, très vite, nous nous apercevons
que notre organisation n’est pas au point.

Nous avons trop de choses à prendre en compte :
trouver l’écriture qui convient,
trop de textes à écrire pour Esteban …
il n’est pas motivé … et nos captures d’écran
ne sont pas terminées !

Devant le chaos, je préfère arrêter
et prendre du recul pour trouver une solution.

Seule,

– je teste donc toutes les écritures
pour n’en retenir qu’une, je procède de même pour la taille

– j’écris les plus longs textes sur les 26 pages,
Esteban se chargera des plus courts

Ensemble,

– nous choisirons la couleur de la police

– nous terminerons les captures d’écran

et nous le ferons au gré de nos envies !

Pour vous donner une idée du travail, voyez mes 14 pages de brouillon …

dsc08436

.

Nourrir son élan de Vie

.

Depuis le début de l’année, j’apprends à me nourrir
de ce dont j’ai besoin, en me demandant tout au long de la journée,
« par dons d’Amour pour moi, qu’est-ce que j’ai besoin de nourrir en moi
(mon élan de Vie ? de me ressourcer ?) … et je me le donne ».

Au départ, je me posais cette question,
à moi-même, intérieurement ; puis, à haute voix
devant Esteban, et maintenant je la lui pose régulièrement.

Le soir, lors du rituel, je dresse à haute voix
le récapitulatif de tout ce qu’il s’est donné
pour nourrir son élan de Vie.

La question est « Comment je sais ce qui nourrit son élan de Vie ? »,
car pour le savoir, il est nécessaire de faire un travail sur soi,
en étant attentif à chaque fois que nous ressentons une émotion forte, du genre :

– larmes devant un film
– indignation profonde devant une situation qui se déroule devant nous
– moment de joie intense dans une situation particulière
– moment de paix et de plénitude
– film ou livre que tu pourrais revoir ou relire sans t’en lasser
– moment où nous nous mettons en action sans voir le temps passer
– personnes que tu admires profondément

En récapitulant tout cela sur un cahier, et en essayant d’y trouver
les points communs, nous trouvons des indices de :

– ce qui nous rend vivants
– ce qui nous touche le plus dans la vie
– ce qui nous motive à agir

et qui nourrit donc notre élan de Vie.

(Merci Sofia pour ce résumé qui m’évite de reprendre
tous nos cours et cahiers !).

Cette recherche sur l’élan de Vie, je l’ai menée pour moi,
patiemment, il y a quelques mois et, je l’avoue,
cela m’a pris beaucoup de temps.

Alors, comment sais-je pour Esteban ?

En fait, en comparant mon profil « métamorphose » et ce qui nourrit
mon élan de Vie (formation professionnelle suivie avec Flora, afin de définir
les couleurs de vêtements (= les actions que l’on pose dans le Monde),
les matières ( = l’énergie que l’on met dans ces actions),
et les formes ( = la place que l’on prend dans le Monde),
j’ai réalisé qu’il existait une parfaite concordance …

Tout cela, je le sais en théorie depuis plusieurs mois,
et ce n’est que ces derniers jours que je le ressens vraiment,
en apprenant à me « donner » ce dont j’ai besoin.

Plus je me donne des dons d’amour, plus je nourris en moi ce qui y est déjà,
car les dons d’amour que je m’apporte sont mes Dons, mon Art …
que je retrouve dans le résumé de mon profil « métamorphose ».

Donc, pour trouver l’élan de Vie d’Esteban,
j’ai tout simplement repris son profil.

– Il a posé des actions, pour donner du plaisir à autrui,
en créant des cadeaux pour son papa

– Il les a réalisées avec joie et légèreté

– Il s’est donné les moyens et le temps de réaliser
ce qui lui tenait à cœur (en créant plus de 19 lettres,
qu’il a décorées avec patience) pour que, vendredi soir
lors du retour de Yann, tout soit prêt sous le sapin !

C’est en me donnant mes dons d’amour, et en ressentant toute la Vie
que cela m’apporte en moi, que je comprends l’importance
de se donner ce dont nous avons besoin.

C’est assez difficile de l’expliquer avec des mots,
le mieux est de le vivre et de se les donner.

Essayez, et vous verrez toute la Vie que vous nourrissez en vous
et tout l’Amour que vous vous apportez, en vous « donnant » !

En découvrant cela, j’ai voulu voir si, naturellement,
les enfants se donnent ce dont ils ont besoin,
si nous les laissons s’exprimer …

J’ai été stupéfaite de constater, en observant Esteban cette semaine,
qu’il se donne bel et bien tout ce dont il a besoin !

Je suis heureuse de ne pas l’avoir arrêté dans son élan,
lorsqu’il a pris tous les papiers cadeaux et un certain
nombre d’enveloppes.

Je dois avouer que, dans un premier temps, j’ai pensé

« Oh là là ! toutes ces enveloppes et ce papier gaspillés, mais pourquoi ? »

Je l’ai accepté, j’ai pris de la hauteur pour changer mon angle de vue,
et j’ai surtout réalisé que c’est moi qui aurait gaspillé
tout son élan de Vie et d’Amour pour lui en l’arrêtant.

Je me réjouis d’avoir réagi de cette façon, car ça fait toute la différence !

Esteban s’est donné les moyens d’aller au bout de ses dons !

Il est si heureux de créer tout cela, ses yeux brillent …
il profite du voyage autant que de la destination !

Waouh! lequel de nous deux est en apprenti Sage cette semaine ?

.

.

Les rêves deviennent réalité pour ceux qui ont la force d’y croire !

.

J’adore cette citation, c’est l’une de mes préférées …

Ce mercredi 30 novembre, 2 rêves d’Esteban deviennent réalité :

Il rencontre Fred

… et visite la Tour Eiffel …

Comme prévu, nous retrouvons Fred dans les bureaux
de « L’Esprit sorcier » ainsi que 3 personnes de son équipe.

dsc07779

Nous lui posons nos questions et discutons avec lui.

Nous échangeons avec 2 autres enfants de 6 ans,
venus rencontrer Fred,
ainsi qu’avec un jeune homme de 20 ans,

fan lui aussi de « C’est pas sorcier » !

Fred se prête gentiment au jeu des autographes
et des photos avec chaque enfant …

dsc07911

Notre entrevue dure presque une heure …

Waouh ! Quel moment inoubliable !

Merci encore à toute l’équipe pour ce magnifique cadeau.

Une fois ce premier rêve réalisé,
nous nous dirigeons vers la Tour Eiffel …
pour réaliser le second …

Esteban observe …

Nous montons au 3ème étage …
oulala ! ça fait quand même haut !

dsc07789

… mais, lorsque nous découvrons Paris de là-haut …
que c’est impressionnant … que c’est beau !

dsc07797

dsc07792

A peine rentré à la maison, Esteban souhaite déjà
retourner à Paris voir la Place de la Bastille
et visiter Notre-Dame … où Napoléon fut sacré Empereur …

Dès qu’Esteban aura écrit à Jamy, nous y retournerons !

.

.

Un nouveau rêve

.

Maintenant qu’Esteban est sur le point de réaliser deux de ses rêves,
mercredi il rencontrera Fred et découvrira la Tour Eiffel,
un autre germe dans son esprit : Le Clos Lucé.

clos-luce

Il est fasciné par ce lieu où Léonard de Vinci a vécu ses dernières années
et où sont exposées ses inventions.

inventions

Il me demande où ça se trouve.

Je lui précise que le Château du Clos Lucé se situe dans la ville d’Amboise,
entre chez Ginette et chez nous, et que ce serait une bonne idée
de s’y rendre en allant chez Ginette … nous en profiterions aussi
pour visiter les Châteaux de la Loire !

Sur internet, je lui montre le lieu et en profite pour lui présenter
ce qu’il est possible de visiter à Paris.

.

A la rencontre de Fred « C’est pas sorcier » et de la Tour Eiffel !

.

Waouh ! Quelle merveilleuse journée !

Nous venons de recevoir un mail de la rédaction d’Esprit Sorcier …
Fred propose de nous rencontrer la semaine prochaine !

fred

Depuis quelque temps, nous échangions par mail avec l’équipe
afin de fixer un rendez-vous … mais Fred était toujours très occupé …

C’est donc avec joie et empressement que nous avons répondu « OUI »
et que nous irons le voir, ainsi que son équipe, le mercredi 30 novembre.

Nous profiterons de ce séjour pour faire découvrir la Tour Eiffel à Esteban …

Ainsi, en une journée, Il réalisera deux de ses rêves !

.

Le cahier des poèmes

.

Esteban adore inventer des poèmes,
je lui propose donc de les écrire dans un nouveau cahier.

Il en choisit un et décide de noter
son premier poème sur la page du milieu !

Pour l’instant, nous avons donc :

– un cahier des réussites et expèriences
– un cahier des rêves
– un cahier de dessins
– un cahier d’écriture
– et un cahier des poèmes

.


L’Égypte

.

810Z8Ue8LvL._SL1500_

A la braderie, Esteban trouve une pyramide Playmobil.

Je suis d’accord pour qu’il l’achète avec son argent,
à condition de trouver 3 bonnes raisons :

– à l’intérieur, nous trouvons des dromadaires qui blatèrent …
ce qui nous permettrait de revenir sur l’étude de ces animaux,
et d’approfondir nos connaissances

– son papa pourrait lui parler du nombre d’or,
(Le « nombre d’or » est le nombre : 1,61803…
Les géomètres et les philosophes ont calculé ce nombre
qui donne l’harmonie parfaite d’une forme ou d’une construction.)
du secret des pyramides, du rapport avec la constellation d’Orion,
de l’ensemble des monuments placés sur les mêmes lignes énergétiques

– quant à moi, je pense que par ce biais, il serait intéressant d’étudier
la civilisation égyptienne, les dieux, le sphinx.

Esteban est ravi de son acquisition
et nous abordons le sujet dès notre retour,
avec ce « Quelle aventure ! »

.

.

Un véritable archéologue !

.

Ce matin, nous nous rendons sur un chantier de fouilles gallo-romain.

Mais, bien sûr, l’entrée est interdite au public
et nous interpellons la première personne qui se présente.

Il s’agit en fait d’un archéologue, qui nous confirme
qu’il n’est pas possible de visiter le site,
et que tout a déjà été emporté,
car le chantier est pratiquement terminé.

Il nous précise qu’aujourd’hui, seul un œil averti
peut savoir qu’il s’agit d’un chantier archéologique,
à la façon dont sont répartis les tas de terre.

DSC06474

Nous lui demandons comment nous pourrions, nous aussi,
apprendre à reconnaître ce genre de site.
Il nous informe que l’INRAP vend des livres
sur « L’archéologie à petits pas »,
et que des journées « portes ouvertes »,
avec accès à un chantier, seront organisées en juin.

98_vignette_couv  9987_vignette_couv-archeologie-atpp_0

1540-1

Forts de ces conseils, et avant de commander les livres,
nous irons voir s’ils sont disponibles à la médiathèque.

Nous nous renseignerons aussi sur des journées
« portes ouvertes » près de chez nous.

Cet archéologue nous montre quelques objets encore présents,
ainsi que le plan des reconstitutions, son carnet de notes
avec tous les croquis, ses différents outils :
pelle, pioche, spatule, mètre.

7-img_8594

Il répond à toutes nos questions et prend le temps de regarder
les outils apportés par Esteban.

Il a eu la gentillesse de nous consacrer un bon quart d’heure,
avant d’aller rejoindre ses collègues.

Esteban commence ses fouilles à l’entrée du domaine …

Il trouve un fossile, en réalité une empreinte de caillou,
qu’il donne à un archéologue, venu chercher du matériel,
en me disant « T’as vu comme il était content ! »

Cet archéologue nous explique qu’ils ont découvert une voie romaine.

2-img_20160219_104133

L’emplacement des poteaux en bois indique l’endroit
où devaient se trouver les différentes constructions.

Afin de parfaire nos connaissances, nous visionnerons
des « C’est pas sorcier », des vidéos de l’INRAP passées sur arte,
et nous relirons le livre sur la Rome Antique.

.