Motivé !

.

Après s’être intéressé aux vidéos sur la Floride, Esteban est motivé.

​Il reprend tout le livre de Gafi et en lit les 6 premières leçons,
y compris les pages de droite.

​ »Je recommencerai demain » me dit-il !

​En fait, je ne pensais pas refaire Gafi … ce matin, j’avais plutôt l’intention
de lui proposer un livre de première lecture … mais, lorsqu’il me l’a demandé,
j’ai pris un court temps de réflexion en me demandant ce qui était le plus important :
que le livre de première lecture soit lu … ou qu’Esteban prenne plaisir
à lire ce qu’il avait choisi ?

​Pour moi, la réponse était évidente … en choisissant sa lecture,
le nombre de pages et quelque chose qu’il a déjà lu,
Esteban prend confiance en lui … et c’est de loin le plus important !

​Il faut dire que, pendant les vacances, nous avons arrêté l’écriture
et la lecture et, comme ce n’était pas une habitude
Esteban n’est pas encore très sûr de lui …

​Mais en se fixant lui-même un objectif, en choisissant ce qu’il aime
(Cœur en soi), il prend du plaisir à lire …

​Il explique même à Mamilie

​ »Pour écrire de la main gauche, tu as besoin d’écrire tous les jours,
car en écrivant tous les jours, tu t’entraînes et tu réussis à faire
tes lettres de mieux en mieux »

​Il est vrai que, pour Mamilie, c’est aussi très compliqué d’écrire de cette main !

Cet après-midi, Esteban va donc jouer le professeur en traçant des pointillés
que Mamilie n’aura plus qu’à relier et en écrivant lui-même les lettres
qui lui serviront de modèles !

***

‌‌Aujourd’hui, Esteban a relevé son pari en lisant 6 chapitres de Gafi …

Il en a lu 5 ce matin et un ce soir.

​Il a mis plus de temps qu’hier car, plus il avance, plus les textes sont longs !

​ »Si je continue à lire 6 chapitres par jour, au bout de combien de temps
j’aurai fini le livre ? »

​ »Si tu continues à ce rythme, et sachant que ton livre représente 45 chapitres,
tu pourrais terminer ton livre dans 8 jours (6 x 8 = 48).
Mais, il se peut que tu mettes plus de temps car les histoires
deviennent de plus en plus longues ! »

 

.

 

Publicités

Un cahier de dessins

.

Pendant les vacances, Esteban a pris plaisir à dessiner avec Yanis.

​De ce fait, il a affiché un certain nombre de dessins sur le tableau.

Aujourd’hui, voyant qu’ils commençaient à s’enrouler,
​il me demande de les plastifier.

Étant donné la quantité, je lui propose d’autres solutions :

– classer les dessins dans une reliure de pochettes transparentes
​ ou dans des pochettes individuelles

– ou les coller dans un cahier

​Esteban choisit le grand cahier et fait preuve de beaucoup de patience
pour trouver dans quel sens les coller.

​Comme il me donne des noms, et pour lui montrer l’exemple,
je lui propose de les écrire dans son cahier.
« OK ! mais tu écris de la main gauche »

​… ce que je fais.

​Esteban est donc très fier d’avoir un nouveau cahier pour ranger ses dessins …
​j’espère que cela va le motiver pour dessiner …

​Avec cette activité, Esteban a de nouveau fait appel à plusieurs intelligences :

​- Imagio et Agilo pour la créativité et la réalisation de ses œuvres

– Bout en train et Mot à mot, en échangeant d’abord avec Yanis
lors de la réalisation, puis avec moi en nommant chacun de ses dessins

​- Cœur en soi, pour choisir le support qui lui convenait le mieux pour les ranger

​- Calculine, pour trouver la façon de s’organiser, ranger, trier, positionner ses oeuvres

.

Une légende amazonienne

.

A la médiathèque, nous avons trouvé ce DVD

​Une légende amazonienne
« Grains d’hommes, une journée d’enfance au bout du monde »

Esteban adore et a hâte de visionner le reste de la série.

En ce moment, il s’intéresse aussi au développement durable,
​au travers de ses magazines
et du DVD « Il était une fois notre terre » – Volume 1 –

 

.

Des hôtels à insectes

.

A l’Échappée Belle, nous apprenons à construire
des cabanes à insectes et chacun y contribue
suivant son inspiration du moment.

Je vous livre les photos prises au début de nos aménagements,
étant tombée en panne de batterie je photographierai nos œuvres achevées
mercredi prochain.

.

Un vendeur de pierres précieuses

.

Ce matin, Esteban expose ses pierres précieuses
sur son lit pour nous les vendre.

​Je lui suggère plutôt de les placer sur sa table dans salle.

​De mon côté, pour me permettre de payer mes achats,
je prends les jetons qu’il a triés l’autre jour par couleur.

​Je lui propose aussi de faire des étiquettes
mais il préfère donner le prix oralement.

​Afin de lui permettre d’additionner, je prends 5 pierres maximum
(je n’ai que 5 couleurs de jetons différentes).

Je pose, près de chaque pierre, le nombre de jetons correspondant
au prix pour qu’il puisse faire le total de mes achats.

​A l’aide des cartes « Pierres », je lui demande

​- 1 fluorite verte – 1 euro
​- 1 calcite orange – 2 euros
– 1 amazonite – 3 euros

il se reporte aux cartes pour trouver ce que je désire acheter.

Puis, il calcule tous les jetons

1 + 2 + 3  =  6

A chaque calcul, je lui donne les chiffres en bois
correspondant à la somme qu’il vient de calculer.

​Avant même que je ne place les jetons correspondant aux chiffres,
Esteban me dit
​ » 8 + 2 + 1  …  ça fait  11 ! « 

***

​Je sors les bâtonnets de 10 pour régler les objets les plus chers,
en faisant volontairement des erreurs pour qu’il les corrige.

Esteban décide qu’une couronne équivaut à 5 Euros.

​Spontanément, il est allé chercher la calculatrice pour vérification

​100 + 55 + 55  =  210

​Il tape lui-même les chiffres et apprend à lire ‘ 2 ‘
suivi de deux zéros, soit 200 + les 10 restants  =  210

​Je lui présente l’addition avec des chiffres en bois
et un bâtonnet de 10 et lui explique que,
lorsque le nombre est supérieur à 10,
on place un chiffre de chaque côté du bâtonnet
et que, celui de gauche est propulsé en haut.

Je me rends compte‌ que le fait de lui présenter une addition
de cette façon (nombres posés les uns sous les autres) est un peu complexe.

​Je vais quand même continuer cette explication jusqu’au bout
et décide de faire plus simple par la suite !

 

.

 

A l’échappée belle, les enfants s’éclatent !

.

Esteban adore aller à l’Échappée Belle et retrouver
ses copains et copines … Eloi, Sohan, Samuel, Nahuel,
René Guy, Franck, Elana, Gabrielle, Norah, Loula Gwez, Eléva …

​Ils creusent des trous dans la serre, courent après les poules,
grimpent dans les arbres, jouent dans la terre et la poussière,
jouent aux hommes préhistoriques, fabriquent des arcs,
sautent sur les sacs de paille …

Un vrai paradis !

 

Aujourd’hui, nous rencontrons Delphine.
Elle nous parle entre autres de la consoude et de la digitale.

​La consoude a des feuilles piquantes, des fleurs violettes
qui se mangent, sa feuille ressemble à une plume d’indien.

​La digitale a une feuille dentelée et douce,
elle ressemble à la consoude mais n’est pas comestible.

Delphine demande aux enfants de décrire la plante, de la toucher,
de la sentir, d’observer sa forme, la couleur des nervures …

Elle nous explique comment goûter les plantes lorsque nous ne les connaissons pas …
Avec deux dents, on croque une feuille (c’est la partie la moins concentrée,
contrairement aux racines et aux baies) et, si c’est amer, on recrache …
En effet, les plantes utilisent plusieurs façons pour nous signaler
qu’elles ne sont pas bonnes … notamment, leur amertume !

​Nous faisons aussi connaissance de Tazab.

Il est venu avec d’autres amis dessinateurs
de « Croque and mob in Brocéliande », croquer quelques scènes de Vie.

https://croqandmob.wordpress.com/2017/05/02/jour-1-croq-and-pebroque/#jp-carousel-2047

.

Esteban fait mouche !

.

Aujourd’hui, Esteban est dehors et essaie d’attraper des mouches.

​Pour ce faire, il utilise différentes techniques

​- il tend de longs morceaux de scotch entre les pieds du toboggan,
​ pour qu’elles viennent s’y coller … comme sur une toile d’araignée

​- il les attrape avec une épuisette et, successivement,
réussit à en retenir au moins quatre dans son filet

​- il ouvre les bouteilles et y met de l’eau
pour que les mouches s’y noient

« Esteban, pourquoi fais-tu tout cela ? »

Et tout naturellement

​ »Parce que les mouches elles vont sur le caca
et après elles viennent sur ma nourriture
​et ça ne me convient pas ! »

Afin d’atteindre son objectif,
il élabore différentes stratégies
pour se débarrasser des mouches.

​J’en profite pour ressortir les cartes « Familles insectes »
et les lis à haute voix pour trouver
à quelle famille elles appartiennent …

​En fait, les mouches font partie de la famille des diptères.

​Alors qu’Esteban vient d’en capturer une dans sa bouteille
contenant de l’eau, je lui demande

​ »Saurais-tu écrire « mouche » ?

​ » m … ou … ch … et un … e »

​ »Regarde, j’ai mouillé les ailes de la mouche
pour qu’elle reste dans ma bouteille ! »

Si je ne l’avais pas observé, je ne me serais pas rendu compte
qu’au cours de cette activité, Esteban a développé plusieurs intelligences

– l’intelligence logico mathématique avec Calculine,
​ pour trouver des solutions à un problème,
​ et voir comment les choses fonctionnent

​- l’intelligence naturaliste, en observant le comportement des mouches

– l’intelligence interpersonnelle, en racontant à la voisine ce qu’il met en place

​- l’intelligence verbo linguistique, en m’écoutant lui lire les cartes des familles d’insectes

– l’intelligence kinesthésique en manipulant scotch, ciseaux, bouteilles, épuisette

​- l’intelligence spatiale, en organisant l’espace du jardin avec ses pièges

​- l’intelligence musicale, en chantant en même temps le Chant des Partisans !

.

.

Plusieurs collections de Schtroumpfs complétées …

.

… grâce aux échanges effectués samedi au magasin.

​Mamilie et Esteban y sont dès 14h30,
je les rejoins plus tard afin de récupérer Esteban.

Finalement, en le voyant si à l’aise … si content d’être là …
allant vers les autres de façon assurée …

je pense qu’il serait dommage de partir
alors qu’il développe la confiance en lui
et l’intelligence interpersonnelle.

​Nous restons donc jusqu’en fin d’après-midi et,
grâce à notre participation, 15 collections au moins
sont complétées, dont celle de Paul !

​Auparavant, nous avions déjà terminé
celles de Melaine et d’Agathe.

.

La Marseillaise en images !

.

J’ai réalisé des « p‌hrases à trous » sur les 2 couplets chantés
par Michel Sardou et, contrairement à Esteban,
je n’arrive toujours pas à retenir les paroles.

​Je remplace donc certains mots par des images,
ce qui me facilite vraiment la tâche.

Malgré tout, je constate que lorsque ça passe par mon corps
je retiens beaucoup plus, mais là j’avoue
que c’est loin d’être évident de mimer certaines paroles …
et c’est pourquoi j’ai choisi les images !

C’est incroyable !

Auparavant, je n’aurais jamais pensé remettre en question
ma façon d’apprendre ; mais là, je me rends bien compte
que j’obtiens des résultats très différents
en fonction de l’intelligence que je sollicite.

Natacha m’a prêté un livre sur les chakras
et les intelligences multiples.

​Il est génial car il explique ce qu’étoffer
pour développer nos différentes intelligences !

.