Le calendrier perpétuel de 2017

.

Ce matin, Esteban observe son calendrier et me dit

« Ça me fait drôle de le voir aussi plein »

dsc08098

Effectivement, maintenant qu’il a fini de le remplir,
cela nous paraît tout bizarre …

En effet, je ne l’ai terminé que fin mars l’an dernier
et les mois de janvier et février étaient donc vides !

Esteban continue de le compléter en y plaçant les étiquettes du sport.

C’est un excellent moyen, pour lui, de travailler les chiffres
et les nombres puisque je lui demande de les positionner
à des dates précises !

.

L’apprentissage imagé des chiffres et des nombres

.

Cette semaine, Esteban et Mamilie se sont passionnés
pour les images de schtroumpfs, tant et si bien
qu’Esteban en a récupéré un bon paquet.

En les triant, je m’aperçois qu’il nous serait possible
de compléter un 2ème album, et nous le faisons.

Grâce à ces 180 images, Esteban se familiarise vraiment
avec les nombres mais je sens que quelque chose ne va pas.

Il est capable de reconnaître les chiffres et de dire les nombres
lorsqu’il colle les images dans l’ordre, mais pas autrement.

Il éprouve également des difficultés avec les 70 et 90,
il n’est pas évident pour lui de dire

– soixante et 11
– soixante 12
– soixante 13

alors que pour moi,  systématiquement, lorsque j’entends 10,
j’emploie les nombres utilisés pour les dizaines.

Esteban ne comprend de cette façon, il me reste donc
à trouver la méthode pour que cela devienne clair pour lui.

Malgré tout, il est toujours motivé par les chiffres.
L’autre jour, je me suis levée à 6 h afin d’avancer les fiches,
et lui, à 6h30 …

1/2 heure après, il me dit

« J’ai envie d’apprendre à compter »
Bien entendu, j’arrête tout …
puisqu’il est motivé, profitons-en !

A l’aide de la feuille mémo, ci-dessous, il compte jusqu’à 180.
Plus tard, il écrit ses premiers chiffres puis, prend seul les chiffres
en bois pour constituer des nombres à 3 chiffres.

Lorsqu’Esteban écrit les chiffres dans le sel ou sur le cahier,
il n’arrive pas à se souvenir de leur graphisme.

Lorsqu’il les trace de façon aléatoire,
il les commence une fois dans un sens
et une fois dans l’autre.

J’ai l’impression que, pour lui, les chiffres sont creux, vides …
car, contrairement aux alphas, il ne les associe pas à des images.

Hier soir, j’ai donc cherché des chiffres imagés sur le net
et j’ai fini par découvrir ceux-ci

diapositive1

J’aurais pu me contenter des images « chiffres » du jeu de Matthieu Prottin,
mais je préfère qu’il teste les 2 pour voir ce qui lui convient le mieux.

Aussitôt, je réalise ces cartes et nous continuerons la suite jusqu’à 100 …
quand il sera motivé !

Je ferai également des recherches sur les chiffres fléchés.

les-chiffres-et-nombresfleches

***

Esteban n’est pas vraiment pas intéressé
par les cartes de nombres que je lui propose …
Je continue donc mes fiches et, au bout de quelques minutes,
ne l’entendant pas, je vais dans sa chambre voir ce qu’il fait.
Tranquillement installé sur son lit, il replace les nombres
du mois de juin sur son calendrier perpétuel …

Étonnée, je lui demande ce qu’il fait

« Je remets les chiffres, maintenant il est temps ! »

dsc08018

Il faut dire que ce calendrier « scratch » est pratiquement vide
puisque, depuis le début de l’année, chaque jour il enlève la date …
360 dates à repositionner, ce n’est pas rien !

Ce matin, il fait à suivre les mois de juin, juillet et novembre
et y prend beaucoup de plaisir !

dsc08021

Tout de suite après le déjeuner,
Esteban se décide enfin à regarder
les chiffres et nombres imagés que j’ai trouvés.

Sur micro, je lui présente ceux de 0 à 19
et lui explique que nous ferons les suivants ensemble.

diapositive1

Je lui montre que nous utilisons le  » 2  »
pour les vingtaines et que nous y ajoutons les chiffres
des unités dans l’ordre … et ainsi de suite …

diapositive2

Puisque, arrivés au chiffre 9 de chaque dizaine,
nous changeons systématiquement de page,
j’ai l’idée de conserver les 2 dernières lignes,
de dupliquer la diapositive pour qu’il puisse
enlever le chiffre des dizaines et le remplacer
par le suivant, tout en gardant les chiffres de 0 à 9.

diapositive3diapositive5diapositive7diapositive10

Esteban me nomme le nombre, et moi je viens le copier/coller.

A ma grande surprise, nous faisons cet exercice jusqu’au nombre 109,
tellement c’est rapide et relativement facile pour Esteban.

Les seules difficultés rencontrées sont bien évidemment les 70 et 90,
puisque je n’ai toujours pas trouvé l’explication qui lui permettrait
de trouver cela évident !

 ***
Cet après-midi, Esteban continue de replacer les dates
sur son calendrier et complète 6 autres mois,
nous arrivons donc à un total de 9 mois !

Quand Esteban est motivé … il est très avantageux !

Ce soir, il retrouve même les 13 ours de son « Wakou »,
en numérotant de 1 à 13 les modèles des ours et les ours retrouvés …

Il le fait naturellement et avec plaisir, sans rechigner !

Eh bien ! je n’en reviens pas !

***

Ce midi, il s’amuse même à réaliser un  » 2  » avec ses pâtes
et, tellement content de lui, il le prend en photo !

dsc08024

***

Le calendrier perpétuel est pratiquement fini !

.

Pendant les vacances, j’ai terminé l’impression,
découpé les mois de décembre, janvier et février.

Les 12 mois de l’année sont désormais affichés
sur le mur de la chambre d’Esteban.

Samedi, Isabelle nous a donné des sachets organza,
car nous n’en avions pas suffisamment.

Voyez le résultat

DSC06513

Il ne reste plus qu’à ajouter les vignettes
des évènements : anniversaires, vacances, visites …

.

Septembre, octobre, Novembre

.

 Je viens de plastifier les fiches des mois de Septembre et Octobre,
et de fixer du velcro femelle sur ces 2 supports.

Novembre est en attente d’impression.

Il reste donc Décembre, Janvier et Février !

Chaque soir, Esteban enlève le jour qui se termine,
en le mettant dans un sachet en organza.

Par contre, maintenant, il laisse l’étiquette de l’évènement.
Ceci lui permet, non seulement de prendre conscience
des jours qui passent, mais aussi de visualiser
les évènements exceptionnels sur l’ensemble de l’année.

Au départ, Esteban retirait, et le jour et l’étiquette,
mais nous nous sommes vite aperçus que quelque chose n’allait pas.

Il est nettement plus intéressant d’y laisser l’évènement !

En expérimentant, nous avançons !

.

Des jours et des mois

.

Aujourd’hui, nous continuons le calendrier perpétuel.

Esteban m’aide à mettre les velcros sur les mois de juin,
juillet et août.

Il classe les jours du mois de juin et, moi,
je m’occupe des autres mois.

Nous faisons aussi des recherches sur le net,
afin de connaître les dates de sortie des films
« Angry birds » et « Le monde de Dory ».

Ils sortent respectivement les 11 mai et 17 juin …
de suite, nous plaçons des velcros sur ces dates.

Dans la chambre d’Esteban, nous tendons un fil sur lequel,
à l’aide de pinces à linge, nous accrochons les fiches
des mois de mars à août.

Je suis super contente, car Esteban peut déjà visualiser
le changement d’heure, les films qu’il attend, l’arrivée de Mamina …

DSC06403 DSC06404

.

Le calendrier perpétuel avance !

.

Hier après-midi, pendant que Mila était là,
j’ai eu le temps de découper les 8 planches de nombres papier,
de les plastifier, puis, de redécouper l’ensemble.

DSC06385

Le soir, j’ai imprimé le mois d’avril
et posé tous les velcros femelles
sur les 42 emplacements, ainsi qu’au verso
des 30 étiquettes « jour ».

Là, je viens de terminer l’origine des mois de mai
et juin et je m’apprête à les plastifier.

mai

.

Le calendrier en pratique !

.

mars1

Esteban dispose donc de la fiche de mars.

Chaque matin, nous regardons la date du jour
et il décroche celle de la veille,
pour la mettre dans un petit sachet en organza.

Je lui propose deux emplacements pour afficher les 12 mois,
dans la salle ou dans sa chambre.

Il choisit les murs de sa chambre.

En début de semaine, j’ai continué sur ce projet
et ai cherché les infos sur l’origine, l’historique
et les célébrations propres à chaque mois.

J’ai tout copié/collé en vrac sur powerpoint.

Il me reste donc à faire le tri,
et à mettre toutes ces infos en forme.

En parallèle, j’ai encore 8 planches « jours »
à découper une première fois,
et un certain nombre de » jours » à plastifier.

Cet après-midi, pendant qu’Esteban jouera avec Mila,
j’essaierai d’en faire le plus possible !

.

Le mois de Mars

.

Je viens tout juste de finir de poser les velcros
sur les 31 étiquettes du mois de mars !

Ce mois est donc fin prêt pour demain !

Ces 2 derniers jours, j’ai bien avancé
sur le calendrier perpétuel.

Les 12 fiches « mois » ainsi que l’ensemble
des chiffres sont imprimés, les planches
des 5 premiers mois de l’année sont découpées …

J’ai également avancé sur l’origine
du nom « avril » !

DSC06370

.

Le calendrier perpétuel

.

Souvent, Esteban me pose la question de savoir
quand se passe tel ou tel évènement :
le printemps, la sortie au cinéma de la suite de Némo,
des angry birds, Noël …

Il a, certes, un calendrier « Wapiti » annuel
mais, cela ne suffit pas pour bien visualiser les mois.

Il y a quelque temps, j’ai donc commencé un calendrier perpétuel …
qui, en raison de toutes mes autres créations,
est un peu tombé dans l’oubli !
(d’où l’intérêt de noter toutes les réalisations envisagées) …

Mon objectif est donc de réaliser ce calendrier,
réutilisable d’une année sur l’autre.

Ainsi, j’ai une feuille par mois, avec le nom du mois,
les jours de la semaine et 42 cases.

Pourquoi 42 emplacements ?

Certains mois peuvent s’étaler sur 6 semaines.

Si le mois commence un dimanche (celui-ci compte déjà pour une semaine),
puis, 4 semaines pleines
et en fonction du mois, il restera 1 ou 2 jours dans une 6ème semaine

Ces 42 cases seront dotées chacune d’un velcro femelle,
destiné à recevoir les étiquettes « date » pourvues,
elles, d’un velcro mâle au verso.

J’ai imprimé les dates à gauche du cadre,
afin de pouvoir y ajouter une étiquette « cercle »,
précisant l’évènement attendu par Esteban.

Ce qui donne :

calendrier perpétuelessai123

calendrier perpétuelessai1

Esteban m’aide à écrire l’ensemble des chiffres.

Je les lui dicte, il les cherche et les tape sur le clavier.

Pour les nombres, je nomme les chiffres qui les composent.

Esteban fait preuve de patience et moi aussi,
car si je le faisais seule, ça irait beaucoup plus vite,
mais cela ne présenterait aucun intérêt pédagogique pour lui !

Là, il aborde les nombres de façon ludique !

Nous dupliquons 12 fois la diapo du mois de janvier,
et j’écris chaque mois tout en l’épelant.

Esteban est sur mes genoux, il regarde comment ça s’écrit,
puis, il se charge de choisir lui-même
les couleurs des noms de chaque mois.

Il fait seul les 12 mois et m’appelle quand il a terminé.

A force de me regarder, il connaît les ficelles de powerpoint !

Il me reste encore beaucoup à faire

– découper 12 fois l’ensemble des jours
– plastifier, puis redécouper le tout
– coller tous les velcros
– j’aimerais aussi ajouter au verso de chaque mois,
l’origine de son nom

« Rome ne s’est pas fait en un jour »,
je me félicite donc du travail effectué aujourd’hui.

Mon prochain « petit pas » …
imprimer le mois de mars,
pour qu’Esteban puisse l’utiliser rapidement …

.