L’Égypte

.

810Z8Ue8LvL._SL1500_

A la braderie, Esteban trouve une pyramide Playmobil.

Je suis d’accord pour qu’il l’achète avec son argent,
à condition de trouver 3 bonnes raisons :

– à l’intérieur, nous trouvons des dromadaires qui blatèrent …
ce qui nous permettrait de revenir sur l’étude de ces animaux,
et d’approfondir nos connaissances

– son papa pourrait lui parler du nombre d’or,
(Le « nombre d’or » est le nombre : 1,61803…
Les géomètres et les philosophes ont calculé ce nombre
qui donne l’harmonie parfaite d’une forme ou d’une construction.)
du secret des pyramides, du rapport avec la constellation d’Orion,
de l’ensemble des monuments placés sur les mêmes lignes énergétiques

– quant à moi, je pense que par ce biais, il serait intéressant d’étudier
la civilisation égyptienne, les dieux, le sphinx.

Esteban est ravi de son acquisition
et nous abordons le sujet dès notre retour,
avec ce « Quelle aventure ! »

.

.

Publicités

Les compliments

.

J’ai déjà lu plusieurs articles sur les compliments
et ce que cela entraîne.

En consultant cet article sur un site envoyé par Coccinelle

http://education-bienveillante.fr/les-compliments-sont-ils-bienveillants/

j’ai pensé qu’il était grand temps que je fasse quelque chose.

Cette semaine, j’ai commencé à décrire davantage la situation
ou mon ressenti, plutôt que d’émettre un jugement.

Lundi matin, Esteban a recréé un monde féérique avec mes playmobils « fées ».

Il m’a appelée en me disant qu’il avait fait cela
pour nourrir mon besoin de féérie,
et il voulait savoir ce que j’en pensais.

D’emblée, j’allais lui répondre que je trouvais cela magnifique.

Puis, je me suis souvenue de cet article et d’une vidéo d’Isabelle Padovani,
dans laquelle elle parlait de se connecter à son ressenti
plutôt que d’émettre un jugement.

Je me suis donc recentrée sur moi, je me suis demandée ce que je ressentais
dans mon for intérieur … et, presque instantanément, je me suis connectée
à la joie et à l’amour qu’Esteban avait mis dans sa création …

Je lui ai dit

« Quand je vois ce que tu as fait pour nourrir mon besoin de féérie,
cela me met en joie et je ressens en moi tout l’amour que tu y as mis,
cela me touche beaucoup, merci ! »

J’ai trouvé cela merveilleux de pouvoir communiquer sur mon ressenti.

Tout au long de la semaine, j’ai été attentive à être dans le descriptif
de la situation ou dans mon ressenti … plutôt que dans le jugement …

Et, lorsque je me prenais à émettre un jugement, je disais à haute voix
que là c’était un jugement de ma part, et alors je me recentrais à nouveau
sur mon ressenti …

Pour changer une habitude, 21 jours consécutifs sont nécessaires.

Je sais que cela va prendre un peu de temps, mais maintenant
que j’ai mis cet automatisme en lumière, et que j’en ait fait un objectif,
je vais le « travailler » tous les jours afin de pouvoir le changer !

.