Des hôtels à insectes

.

A l’Échappée Belle, nous apprenons à construire
des cabanes à insectes et chacun y contribue
suivant son inspiration du moment.

Je vous livre les photos prises au début de nos aménagements,
étant tombée en panne de batterie je photographierai nos œuvres achevées
mercredi prochain.

.

De la nouvelle pâte à modeler

.

Depuis quelque temps déjà‌, nous avions besoin
de nouvelle pâte à modeler et, à chaque fois que j’y pensais,
les conditions n’étaient pas réunies.

​Hier, j’ai enfin pris le temps d’en réaliser deux
et, dès aujourd’hui, nous en utilisons une
pour créer des lettres cursives majuscules.

Je m’installe à la table de la salle avec la pâte,
les fiches et le matériel nécessaire pour couper la pâte.

​Je commence donc seule, en espérant qu’Esteban vienne me rejoindre
dès qu’il en aura terminé avec la carte du monde et son leapfrog …

​Ce qu’il fait …

​J’ai déjà modelé le ‘A’ et le ‘B’ … il commence le ‘C’ ;
mais, lorsqu’il remarque les formes complexes
des autres majuscules, il n’est vraiment plus motivé.

« Esteban, je prends les lettres ‘G’ et ‘H’,
as-tu remarqué leur complexité ?
Avec ton doigt, saurais-tu repasser sur les lettres ? »

​Ce qu’il fait aisément !

​ »Veux-tu m’aider pour faire le ‘G’ ?
J’aurais besoin que tu tiennes le bout de la pâte »

​Tout de suite, il me dit

​ »Attends, toi, tu tiens la pâte et moi je vais la poser »

​Je confectionne donc des boudins de pâte relativement fins,
Esteban les pose sur les lettres les plus faciles
et moi sur les autres … et ce, jusqu’à la lettre ‘O’.

​Cette activité lui a permis de

– parler des lettres

​- voir sous quelles formes se cachaient les alphas pour échapper à Furiosa

​- créer une histoire autour des lettres

​- trouver sa propre façon de jouer à cette activité,
en trouvant lui-même le biais par lequel l’aborder

​- développer l’intelligence kinesthésique
​ . en réalisant des boudins fins, longs et solides
​ . en déplaçant les lettres de la table au sol pour prendre les photos,
​ sans les faire tomber et en gardant ses deux cartes en équilibre dans les mains

​Pour les ranger, je demande à Esteban de le faire
le plus vite possible en fonction des lettres que je prononce …

​Il préfère inverser les rôles, c’est donc lui
qui énonce et moi je classe !

​Ainsi, tout est vite rangé et dans la bonne humeur !

​Et c’est avec plaisir que nous allons visionné
« Un chasseur de pierres précieuses ».

.

.

Un livre entier !

.

Aujourd’hui, Esteban a lu son premier petit livre
« Où est passé la souris ? »

Installée près de lui, lorsqu’il hésitait,
je lui montrais les nouvelles « cartes sons » …

​Le fait d’avoir lu ce livre lui a donné
davantage confiance en lui
​et lui a permis de se rendre compte …
qu’il pouvait et qu’il savait lire !

Bravo Esteban !

.

Des cartes de sons personnalisées

.

Cette semaine, j’ai enfin réalisé les cartes de sons personnalisées pour Esteban.

Jusqu’à présent, lorsqu’il avait besoin de revoir les sons,
je lui montrais les cartes trouvées sur internet
et que j’avais plastifié telles quelles.

Mais, à chaque utilisation, je me rendais compte
que cela ne lui convenait pas …
Esteban ne réussissait pas à les retenir de façon durable …

J’ai donc fait des cartes avec une couleur précise par son,
en utilisant les mêmes que sur les cartes de Napoléon.

​Ainsi, Esteban associera toujours la même couleur au même son.

J’ai illustré ces fiches avec des images qui parlent à Esteban

​- pour le son ‘ on ‘ … une image de Napoléon

​- pour le son ‘ j ‘ … une photo de Judex

J’ai aussi établi un autre jeu de « cartes sons »,
en tenant compte des gestes trouvés sur le blog de Sanleane
et en les adaptant à nos besoins

http://www.sanleane.fr/affichage-sons-taoki-differentes-versions-a4660588

​Voici quelques-unes de ces cartes

.

Nos horloges !

.

Cette semaine, nous avons‌ créé les aiguilles de 2 horloges.

Tout d’abord, nous choisissons plusieurs jeux d’images
pour distinguer les différentes aiguilles.

dsc08530

Esteban retient des schtroumpfs, des personnages d’Angry Birds
et des images de Noël ; quant à moi, en plus des animaux
(guépard, éléphant, escargot) initialement sélectionnés,
je plastifie la Fée Clochette, une baguette magique et une fleur,
ainsi, je changerai le design de mes aiguilles quand bon me semblera !

Puis, nous décidons de fixer ces images avec du velcro,
de façon à pouvoir les enlever et les remettre, au gré de nos envies.

dsc08521 dsc08519

Pour la première fois, Esteban reproduit des dessins à partir de modèles.

Ainsi que je le lui demande, il dessine des escargots pour illustrer
l’aiguille des heures sur une des grandes pendules et, passionné
par cette nouvelle activité, dans la foulée il reproduit Gargamel,
Azraël, un serpent et un Angry Birds rouge !

A mon tour de concrétiser le dessin des minutes (un éléphant)
et à Yann de réaliser celui des secondes (un guépard) …

Nous aurons donc une véritable pendule avec nos dessins …
il nous en reste deux autres, puisque Yann a acheté chez Ikea
3 horloges à moins de 2 euros l’une.

Pour ce faire, nous les démontons, enlevons le fond d’origine
pour y placer le nôtre, nous mettons nos aiguilles
avec nos dessins et voici le résultat

dsc08522

dsc08524

Ainsi, Esteban pourra les expérimenter,
voir celle qui lui convient le mieux …
et apprendre l’heure plus facilement !

 

 dsc08527

dsc08538

dsc08532

dsc08525

Finalement‌, nous avons refait les aiguilles de nos pendules.

Nous avons remplacé le velcro trop épais (6 épaisseurs)
par des attaches parisiennes, plus esthétiques et plus pratiques.

dsc08534

 penduleattache

Afin de nous permettre de les fixer, Yann a percé des trous
sur des aiguilles réalisées sur Illustrator.

Il a aussi remonté les 3 véritables pendules
et collé les illustrations au pistolet à colle.

Seule, la pendule avec nos dessins n’est pas terminée.
Nous sommes ravis du résultat et nous nous félicitons !

Esteban est tellement content qu’il nous en commande déjà d’autres !

.

.

Des horloges sur mesure

  .

Depuis plusieurs jours, Esteban s’intéresse à l’heure.

Il observe avec attention le réveil de Mademoiselle Anne,
avec Sam, Hectorine et Marcellin.

Je me souviens avoir un jeu en bois, je le montre à Esteban
mais je trouve qu’il n’est pas assez détaillé.

J’ajoute donc des gommettes autour du cadran
pour afficher les 5 – 10 – 15 – 20 … minutes.

C’est déjà plus lisible, mais pas suffisamment 
car l’aiguille des heures est bleue et les sont chiffres noirs,
ce qui, à mon avis, n’est pas logique !
De plus, les chiffres que j’ai écrits sur les gommettes
ne me plaisent pas, ils ne nourrissent pas
mes besoins de beauté et d’harmonie.

dsc08482

J’imagine de refaire une horloge sur powerpoint,
à partir du réveil de Mademoiselle Anne …
Je prends les différentes mesures et les multiplie par 2,2
afin d’atteindre la taille maximum passant sur ma feuille …

Je fais des calculs d’apothicaire pour déterminer l’emplacement
de chaque trait représentant les minutes …

Je passe une ficelle le long du second périmètre
et en coupe un fragment que je pose sur l’écran tous les 9 mm …
C’est un véritable travail de fourmi … de plus, tenir la ficelle
et poser le trait en même temps est loin d’être évident …
d’autant qu’à chaque fois, j’ai besoin de réajuster l’inclinaison …
et, au final, le résultat n’est vraiment pas terrible !
Après 1 heure 30 de travail laborieux, ma maman arrive,
je lui montre ce que je fais …

lheure

« Mais, il n’existe pas de gabarits sur le net ? »
J’avoue ne même pas y avoir pensé !

De suite, je vais sur internet et en trouve plusieurs …

Mais, plus j’affine mes recherches, plus je me rends compte
qu’aucune horloge ne me convient, il manque toujours un élément …

Je décide alors d’importer les plus intéressantes sur powerpoint
et de dessiner ensuite celle qui me parait idéale.

lheure2

lheure

La question se pose de savoir si je reprends les personnages
de Mademoiselle Anne mais, après réflexion, je choisis de les changer.

Je consulte le net pour trouver des animaux qui courent vite,
moins vite, à la vitesse d’un mouton …

Parmi ceux que je leur présente,
Mila et Esteban choisissent un escargot,

un éléphant et un guépard … qu’ils baptisent

– Hercule, pour l’escargot des heures
– Martin, pour l’éléphant des minutes
– Saphir, pour le guépard des secondes

Tout en faisant ces recherches, j’ai pensé que Yann, le papa d’Esteban,
était suffisamment minutieux pour réaliser notre horloge.

A son retour du travail, je lui expose mon idée et,
pendant que je rédige cet article, il y travaille sur « Illustrator ».
Croyez-moi, il n’y a aucune comparaison avec mon bricolage …
et c’est avec une facilité déconcertante qu’il concrétise notre projet !!!

En ce qui concerne les animaux, soit nous utiliserons
des cliparts gratuits, soit chacun de nous dessinera un animal.

Une chose est sûre, la prochaine fois que j’aurai
un travail de précision à réaliser, je demanderai à Yann
qu’il le fasse ou qu’il m’apprenne à me servir d’Illustrator !

***
L’horloge de Yann est une telle réussite qu’il serait dommage
de ne l’utiliser que pour apprendre l’heure !

dsc08495

Je vais donc aller en acheter une, sur laquelle je remplacerai
les chiffres par ceux réalisés par Yann.

Afin de coller les chiffres sur des velcros à l’extérieur,
comme sur celles-ci, j’ai demandé à Yann d’intervertir les chiffres
des minutes avec les cercles des quarts d’heure

Mais, au final, cela s’avère impossible car l’aiguille des minutes
serait plus grande que celle des secondes !

Alors, peut-être ferons-nous 2 horloges

– une, pour apprendre les heures et les minutes, avec les aiguilles
– une, pour mettre dans le cadre d’une horloge proche de ce modèle

Je suis super contente d’avoir prévu les emplacements pour

– les ‘1/4’… ‘1/2’… ‘- le 1/4’ …
ainsi que les ‘moins 20’… ‘moins 10’ … ‘moins 5’ …

mais je ne sais pas encore sous quelle forme je les présenterai !

***

En poursuivant mes recherches, j’ai découvert
de nouvelles horloges qui me conviennent.

J’ai transmis ces nouveaux modèles à Yann,
accompagnés des explications nécessaires,
pour qu’il les réalise.

lheure12 lheure14

lheure17

Ainsi, Esteban pourra les expérimenter,
voir celle qui lui convient le mieux,
observer les caractéristiques de chacune
et éventuellement en demander une
qui correspondra vraiment à ses attentes !

***

Au final, Yann a réalisé 4 horloges

– 2 sont plastifiées
– 1 est en attente de l’être

dsc08496

et la dernière est toujours dans l’ordi,
il ne reste plus qu’à créer les aiguilles
… et  à les monter !

***

Le livre sur Napoléon est fini !

.

Au final, j’ai fini seule les captures d’écran mercredi soir.

Jeudi, avec Esteban, nous avons choisi parmi toutes nos photos,
celles qui nous convenaient le mieux pour illustrer nos textes.

Esteban a tapé quelques paragraphes …
Nous avons, de nouveau, visionné Le Visiteur de l’Histoire
afin d’y trouver certaines scènes qui nous manquaient.

Le soir-même, sur chacune des pages de notre livre,
j’ai mis en forme textes et images.

Hier, ma maman est venue m’aider pour revoir l’ensemble des textes
(fautes et tournures de phrases) ;
nous avons corrigé 13 pages sur 26 …

Et ce matin, nous avons terminé !
Il nous reste à relire le tout une dernière fois
et à l’envoyer à l’impression !

Nous sommes super contents d’avoir réalisé
ce premier livre ensemble … il sera, je pense,
le premier d’une longue série !

Pour le créer, nous avons

– regardé un certain nombre de vidéos

– lu plusieurs livres

dsc08461

– effectué maintes recherches sur internet, afin de vérifier
la véracité des propos issus de sources diverses ….

Cette semaine, nous nous sommes donc immergés dans la vie des soldats ;
moi, en faisant des recherches et Esteban en reproduisant différentes
batailles avec ses playmobils (Mot à mot, Imagio, Agilo).

De plus, nous avons aussi fabriqué un certain nombre de cartouches,
non pas avec de la poudre à fusil, comme dans Le Visiteur de l’Histoire,
mais avec du sel !

Cette activité nous a permis d’aborder la notion des heures et des minutes.

J’ai expliqué à Esteban, en lui demandant de classer les cartes de 0 à 60,
que dans une heure il y avait 60 minutes, soit 60 sabliers jaunes d’une minute.
Donc, si nous retournions le sablier autant de fois qu’il y a de cartes
jusqu’à 60, il s’écoulerait une heure.

« Esteban, te souviens-tu du nombre de cartouches que les soldats
devaient tirer en 1 minute sur le champ de bataille ? »

« Oui, 4 ! »

« Alors, si tu veux, pose 4 cartouches par carte
et compte combien le soldat tirait de cartouches en 1, 2, 3 ou 4 minutes … »

A chaque fois, il me précisait sur quelle carte « chiffre » ou « nombre »
il se trouvait et je faisais la multiplication …
tandis que, lui, comptait le nombre total de cartouches …
puis, nous comparions nos résultats !

C’est génial, car nous avons fait des maths (Calculine),
en comptant et mesurant les feuilles de papier pour obtenir
des cartouches de taille plus ou moins identique.

Nous sommes donc partis sur une longueur de 10 cm,
je positionnais la règle, Esteban marquait les repères
(à 10 et 20 de chaque côté de la feuille)
et nous tirions les traits avant de les découper,
de les scotcher et d’y mettre du sel.

Cet exercice a demandé

– beaucoup de patience

– une grande précision à Esteban, car c’est lui qui remplissait
les cartouches de sel et les fermait

– de trouver une solution pour couper, mettre le scotch
sans pour autant lâcher notre cartouche …

Jamais je n’aurais cru faire tant de choses
à partir du Visiteur de l’Histoire et de l’histoire de Napoléon !

Waouh ! c’est génial de créer quelque chose autour d’une passion car,
en fait, tout est amusement, plaisir et jeux !

.

Les barrettes de 10 et le cube de 1000

.

L’aut‌re jour, j’ai proposé à Esteban la 1ère table de Seguin,
sur une simple feuille de papier, il ne semblait pas vraiment intéressé ….

Il faut dire que je lui ai juste demandé de placer les chiffres manquants

10 et 1 = 11, il lui suffisait de mettre le 1

mais, c’était encore trop abstrait pour lui !

Je pense que les barrettes de perles seraient peut-être intéressantes.

Je me pose donc la question de savoir « Quelle utilité en aurais-je ? »

Elles me serviront pour les tables de Seguin,
pour des jeux sur les nombres et aussi pour le cube de 1000.

cube

OK, ces barrettes me sont nécessaires …

barrettes

Reste à savoir comment me les procurer, sachant que le prix
ou le temps pour les réaliser ne me conviennent pas.

Je change donc mon angle de vue et prends de la hauteur
afin de trouver une solution qui m’agrée …

Je pense au matériel que j’ai à la maison et qui pourrait faire l’affaire

– les perles, je n’en ai pas suffisamment

– réaliser les barrettes à la plastifieuse et sur papier,
cela ne me plait pas
car, au final, comment confectionner un cube de 1000 de cette façon ?

Soudain, je me rappelle que j’ai des bâtonnets de couleur
et de nombreuses gommettes noires …

Je décide donc de les réaliser.

Je commence par trier les bâtonnets verts,
qui me semblent en plus grand nombre,
afin d’avoir la même couleur comme sur les modèles.

Au départ, Esteban m’aide à coller 10 gommettes par bâtonnet,
j’ai de la chance car les 10 pastilles adhésives passent pile-poil !

dsc08197

Puis, il change de technique, il compte 10 gommettes sur le rouleau,
coupe, place la bande sous un bâtonnet, je n’ai plus qu’à les coller.

dsc08199

Au total, il prépare 35 bandes …
Mais, nous n’avons pas suffisamment de bâtonnets verts …
Esteban et Mamilie vont en chercher mais n’en trouvent pas de cette couleur …

Je pense à en acheter sur le net, mais y passer du temps
et dépenser de l’argent, cela ne me plaît pas.

Je vais donc utiliser mes autres bâtonnets
et faire des barrettes de différentes couleurs.

dsc08205

dsc08207

Ce matin, nous reprenons donc notre activité,
Esteban compte et moi je colle sur des bâtonnets rouges,
oranges et jaunes …

Nous en sommes à 50 bâtonnets de 10 …
soit, 500 gommettes … soit, la moitié !

En réalité, nous en avons plus car, sur tous les bâtonnets verts
préparés au départ, je n’en ai gardé que 2 lots de façon à ce que,
par la suite, le cube soit plus harmonieux
avec un plus grand nombre de couleurs.

Comment vais-je les relier ? Sans doute avec des velcros !

De plus, tous ces bâtons colorés peuvent être la base
de nouvelles créations et de nouveaux jeux …

Je reconnais avoir déjà pris beaucoup de plaisir
à imaginer et à créer ce jeu !

***
Ce matin, nous reprenons nos barrettes,
Esteban continue de couper les bandes de 10 gommettes
et moi de les coller …

Elles sont terminées … les voici

dsc08209

Je ne sais toujours pas comment relier les velcros
et les bâtonnets pour donner une forme !

dsc08211

J’ai déjà testé une méthode qui ne s’avère pas concluante ;
je ferai donc d’autres essais avec les bâtonnets que j’ai en plus.

C’est un sacré défi que je me lance et ça tombe plutôt bien car,
en ce moment, pour nourrir mon élan de Vie, j’ai besoin de m’apporter
des challenges et de créer du lien !

.