Les alphas au réveil

.

Ce matin, je rejoins Esteban dans sa chambre
et ai la surprise de constater qu’il a sorti tous les alphas !

Vite, c’est l’occasion d’apprendre à écrire des mots tout en jouant.

Mais, comment faire pour qu’Esteban s’y intéresse ?

En regardant le tableau « tissu » sur le mur de sa chambre,
je m’aperçois que quelques mots, écrits depuis longtemps, sont incomplets.
En effet, nous avions eu besoin de certaines lettres pour créer d’autres mots.

Je propose à Esteban de lire les mots et de trouver la ou les lettres manquantes.

dsc08144

Dans un premier temps, il les nomme et les place lui-même ;
puis, il continue de les citer et me demande de les apposer à mon tour.

Après avoir complété l’ensemble des mots, j’en écris de nouveaux
avec une lettre en moins … il la retrouve facilement !

« Esteban, veux-tu s’il te plait écrire ‘Napoléon’ ? »

Ce qu’il fait …

« Tu fermes les yeux », me dit-il

… et il écrit « Mamilie » !

Je lui demande de continuer à écrire, mais il n’est plus motivé …

Il me propose un nouveau jeu : je dois deviner un mot,
en regardant les lettres qu’il forme avec ses doigts !

Il compose alors chaque lettre et, au fur et à mesure,
j’accroche l’alpha correspondant sur le tableau.

J’écris ainsi

– la poule

– papoue

– pastèque

pour ce dernier mot, je l’aide car il fait un ‘c’ et non pas ‘qu’ …

Waouh ! je n’en reviens pas !

Merci Esteban d’avoir créé ce jeu !

Dans l’après-midi, nous nous amusons à reproduire des lettres,
avec des élastiques, sur la planche à clous.

Nous procédons de différentes façons

– Esteban crée entièrement les lettres
– je les commence et il les complète
– nous les créons à partir de lettres déjà formées
– nous partons d’un emplacement vierge

Au final, nous réalisons tout l’alphabet.

dsc08111 dsc08114 dsc08115

Dans notre élan, nous passons aux chiffres.

Nous constatons qu’à partir du ‘ 6 ‘,
nous pouvons faire un ‘ 8 ‘ en ajoutant un élastique,
puis, un ‘ 9 ‘ en en retirant un, et un ‘ 3 ‘ en en retirant deux …
Nous arrêtons à 10 car Esteban en a assez.

dsc08124 dsc08128 dsc08129

Je pense que les nombres  12 – 13 – 14 – 15 – 16
sont encore difficiles à assimiler pour lui …
et que cela l’agace de ne pas pouvoir
les reconnaître tout de suite.

Je continue donc mes recherches afin de trouver des moyens
qui lui en facilitent l’apprentissage.

***

Esteban me demande de lire.

Il lit le titre et tous les petits mots en gras.

Dans la bande dessinée « Hôtel étrange »,
nous trouvons plein de petits mots
et même une page entière de petits mots … qu’il lit !

Une fois le livre terminé, je pense qu’il serait bien qu’il continue.

Je prends donc le livre « Gafi », que Christèle nous a donné,
et je propose à Esteban de lire une page, puis une autre
et encore une autre …

Il en lit 6 !

Bravo Esteban !

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s