Sur les traces de Léonard de Vinci

.

Depuis plusieurs semaines, Esteban se passionne pour

« Il était une fois l’Amérique »

« Il était une fois la Vie »

« Il était une fois les Explorateurs »

« Il était une fois l’Homme »

Hier, nous avons visionné le dernier « Il était une fois l’Amérique »,
que nous regardions en parallèle de « Il était une fois l’Homme ».

Dans cette série, avec Léonard de Vinci,
nous avons découvert le Quattrocento.

Esteban a déjà regardé, cet épisode, plusieurs fois

ainsi que cette vidéo sur ses inventions et sa Vie au Clos Lucé.

.

J’ai bien sûr confectionné de nouvelles cartes sur ce sujet,
pour l’apprentissage de la lecture.

leonard

Esteban est passionné par ces inventions
et cherche à faire pareil.

Hier soir, je lui ai lu un « Yakari » sur lequel apparaît
un toboggan édifié par des castors … dès ce matin,
il décide d’en réaliser un lui aussi !

dsc07730

Après plusieurs tentatives, il réussit à faire rouler sa bille
sur quelques centimètres … mais, le toboggan finit par céder …

Tandis qu’il en cherche la raison, je m’interroge
sur le montage de son œuvre. Je pense que la bille
ne descend pas en raison du faible dénivelé au départ.

Mais, à ma grande surprise, en comptant chaque pilier,
je constate qu’Esteban a ajouté un kapla à chacun,
afin d’obtenir une pente régulière !

En fait, son toboggan s’est effondré parce que les kaplas
constituant le fond étaient posés trop près du bord !

dsc07734

Esteban s’en aperçoit et les replace correctement …
Désormais, la bille dévale la pente sans difficulté !
Bravo Esteban !

***

Ce matin, je l’aide à construire un grand pont.

Mais avant, je compte à haute voix l’ensemble des kaplas
dont nous disposons, ce qui lui permet de revoir les chiffres
et les nombres de 1 à 198 puisqu’il nous en manque 2.

En l’édifiant, je me rends compte de la patience
et de la minutie que cela requiert …

Nous montons 14 piliers de kaplas.

dsc07740

14 kaplas empilés les uns sur les autres,
est un maximum, sinon le pont devient branlant.

Je monte les piliers pendant qu’Esteban dispose les « ponts »
dessus et les barrières de chaque côté.
Lorsque tout est terminé, nous lançons une bille
afin de tester la solidité de notre pont …

Oui, ça tient !

Nous renouvelons l’expérience
– avec une bille plus lourde
– en lançant plus vite
– avec plusieurs billes à suivre …
mais, le résultat n’est guère concluant …
tout s’écroule !

Je propose à Esteban de placer des kaplas à la sortie du pont,
à la verticale et les uns derrière les autres, pour que,
dans son élan, la bille les fasse tomber façon boule de neige !

dsc07752

Mais, cela ne fonctionne pas …

Pourquoi ?

Nous essayons diverses combinaisons et en déduisons
que la bille doit descendre à une certaine vitesse,
elle nécessite donc d’être assez lourde mais pas trop grosse …

Munis de nouvelles billes, nous faisons de nombreuses tentatives,
mais le résultat est loin d’être satisfaisant. En effet, sur le
nombre de billes lancées, 3 seulement dégomment l’ensemble des kaplas.

dsc07757

Pourquoi ?

Nous remarquons qu’avec l’impact de la bille, le premier kapla
se retourne et ne tombe pas forcément sur les autres …

Mais, quelle stratégie allons-nous donc trouver
pour réussir ce challenge ?

Il nous reste à y réfléchir
et à faire de nouveaux essais.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s